Aller au contenu

 

Photo

[tortues] Clemmys guttata


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
4 réponses à ce sujet

#1 OFFLINE   jay.k

jay.k

    Membre très actif

  • Membre
  • 510 messages

Posté 20 mars 2007 - 16:26

Clemmys guttata (tortue ponctuée ponctuée - Schneider 1792):

Cette espèce ne comprend pas de sous-espèce.

Répartition géographique:

Cette espèce s’étend du Canada méridional (Québec et Ontario), le long de la côte atlantique des Etats Unis jusqu'à la partie septentrionale de la Floride.

Elle occupe une vaste variété d’habitats humides et boueux : zones marécageuses, marécages, cours d'eau à faibles courants, mares boueuses, étanches riches de végétation submergée et de plantes flottantes.

Elle passe des longues périodes sur la terre-ferme et dans les zones humides et boueuses, s’éloignant même fortement des points d’eau.

Cette espèce s’adapte plus tôt bien à la vie en captivité, à condition toutefois de respecter certaines règles élémentaire, notamment la reproduction se biotope.

description physique:

Cette espèce est de taille plutôt réduite et est une des plus petites espèces nord-américaine : en effet elle dépasse rarement les 12.5 cm (la dimension la plus grande relevée étant de 13,6cm), aussi bien chez les mâles que les femelles.

La dossière présente un aspect lisse et élégant, elle est dotée d’une couleur de fond noir parsemée d’une multitude de points jaunes vifs, disposés de façon anarchique, cela dit chez certains spécimens, cette disposition peut être presque géométrique.

Le plastron présente une coloration orangée - rose avec des taches sombres étendues sur chaque écaille.

La tête est de coloration sombre, tachetée de jaune vif.

Les pattes sont recouvertes de noir et d’orange avec des plus petits points jaunes.

La queue, de dimensions différentes entre les mâles et les femelles, est de couleur rose et noire.

Dimorphisme sexuel :

Le dimorphisme sexuel, étant donnée la dimension réduite de cette espèce, n'est pas chose évidente.

Comme pour d'autres espèces : les femelles sont légèrement plus grande et de coloration plus claire ; le plastron des femelles est plat pour augmenter l'espace de contenance de ses œufs, la queue est plus fine et plus courte avec le cloaque proche de sa base afin de faciliter la déposition des œufs.

Les mâles, par contre, sont très légèrement plus de petits, ont une coloration plus sombre et ont un plastron concave pour faciliter l'accouplement.

La base de la queue est très large et plus longue, l'ouverture du cloaque est proche de son extrémité.

Les mâles présentent une coloration marron ou noire.

Tous ces caractères ne sont bien visibles que lorsque la tortue à atteint sa maturité sexuelle : ou des démentions d’environ 8-9 cm ce qui correspond à un âge variable de 7-10 ans.

Maintenance :

Cette espèce qui fait l’objet d'un engouement prononcé depuis quelques années peut être considérée très robuste d’adaptation relativement facile à la vie en captivité.

L’aquaterrarium sera muni d’une zone partie terrestre représentant 40% de l’aquaterrarium qui devra aussi être muni de terre humide et de mousse, sur laquelle cette espèce se cache et passe la plupart de la journée.

La partie terrestre doit être maintenue à une température de 30°-32° à l’aide de lampe chauffante, sous lesquelles les tortues s'arrêtent pour bronzer.

Dans l'eau, la température peut varier des 25 aux 27 degrés, on peut y insérer différentes plantes submergées et flottantes ; il est également conseillé d y implanter toutes sortes de cachettes, tels que des troncs creux pot en terre cuite etc.…

La zone sèche doit également être exposée à un éclairage UVB 5.0 pour favoriser la croissance et la formation osseuse.

A partir de 6cm, on pourra les transférer dans un petit étang à l'extérieur.

Vues les dimensions réduites de cette espèce, les dimensions minimales de l étang seront de 2 x 2 mètres (la profondeur ne dépassera pas les 60-70 cm )

On peut également y insérer des plantes flottantes et submergées, qui serviront de cachettes, mais aussi de nourriture occasionnelle .

On peut aussi insérer du liège et des troncs flottants et ainsi créer une zone émergée, pour la bronzette.

Cette espèce étant originaire d 'Amérique du Nord, il est donc possible de faire hiberner les sub-adultes et adultes pendant l’hiver.

Alimentation:

La Clemmys guttata est une espèce omnivore, même si elle préfère les aliments d’origine animale.

Dans la nature elles se nourrissent de tout ce qu’elles réussissent à capturer aussi bien dans l’eau que sur la terre-ferme.

Leur menu se compose de poissons, insectes, mollusques, vers, grillons, plantes aquatiques et plantes submergées.

En captivité, il est fondamental de leur fournir une alimentation très diverse :

crustacés (crevettes, jeunes écrevisses, branchiopodes dans les mares temporaires...)
larves et adultes d'insectes aquatiques (odonates, éphéméroptères, trichoptères, coléoptères, diptères...) ou insectes tombés sur l'eau (orthoptères)
lombrics, grillons, escargots, vers de farine, vers de miel .

10% de l’alimentation doit être végétale.
reproduction :

L'accouplement se produit principalement au printemps, et comme pour la plupart des tortues aquatiques nord-américaines, est précédés d'une élégante parade nuptiale de la part du mâle.

La ponte se produit après environ 40-50 jours, dans une zone très ensoleillée et très tranquille.

Les pontes comprennent généralement 9 œufs de forme elliptique.
La période d'incubation varie de 60 à 80 jours à une température variable entre 28°-32°.

Pour obtenir un taux de réussite optimal, il est conseillé d’enlever les œufs du nid et de les placer dans un incubateur, en utilisant de la vermiculite humidifiée en rapport 1/1.

En favorisant une forte hygrométrie de du 90%.

Il est important de rappeler que les œufs ne doivent pas être renversés pour éviter de tuer l'embryon.

Les sujets à peine nées, sont de taille réduite, à peine 2cm, et sont très délicats , ils demandent donc une plus grande attention.

La première phase d'alimentation est la plus critique, mais une fois dépassée, la croissance et l'élevage des petits ne présente pas à de difficulté particulière, à condition toute fois de respecter les conseils précédemment décrits.

Statut juridique:

La Clemmys guttata n'est insérée dans aucune annexe CITES, elle peut donc être commercialisée dans la Communauté Européenne.
Image IPB


#2 OFFLINE   Néophyte absolut

Néophyte absolut

    Grand Sage

  • Membre
  • 4 805 messages

Posté 20 mars 2007 - 17:23

Une fiche magnifique Jay.k, pourrai je même demander une petite photo ??

Parce que c'est vraiment une très belle espèce, je m'étais renseigné dessus fut un temps :D

Mais juste pour refroidire les français, la détention de cette espèce est soumise au CDC et à l'AOE en France, car le genre Clemmys est considéré comme étant potentiellement invasif ...

Vala, il fallait bien que je casse l'ambiance, mais merci encore pour cette fiche Jay.k :-D

(Et y'a pas de mal à ce que tu ne l'ai pas indiqué, on va pas demander à tout le monde d'apprendre notre fichue législation).

Comment je fais pour le gaver ?? La souris cherche à s'échapper de sa gueule !!
Et sa patte, elle va repousser ? Ca n'a pas l'air de lui faire mal; il dit rien...

#3 OFFLINE   jay.k

jay.k

    Membre très actif

  • Topic Starter
  • Membre
  • 510 messages

Posté 20 mars 2007 - 21:07

je ferai des toff des que possible

merci a toi pour cette info,pardonez moi, je ne suis pas francais :wink:
Image IPB


#4 OFFLINE   Néophyte absolut

Néophyte absolut

    Grand Sage

  • Membre
  • 4 805 messages

Posté 20 mars 2007 - 21:28

Y'a franchement aucun mal Jay.k (je le savais, j'ai regardé ton IP :D ).

Merci encore pour cette superbe fiche :wink:
Comment je fais pour le gaver ?? La souris cherche à s'échapper de sa gueule !!
Et sa patte, elle va repousser ? Ca n'a pas l'air de lui faire mal; il dit rien...

#5 OFFLINE   jay.k

jay.k

    Membre très actif

  • Topic Starter
  • Membre
  • 510 messages

Posté 21 mars 2007 - 20:41

(je le savais, j'ai regardé ton IP ).



zut j suis repéré :lol:
Image IPB





Copyright © 2014 Le Monde Des Reptiles