Aller au contenu

 

Photo

Sols pour reptiles terricoles et autres


  • Veuillez vous connecter pour répondre
241 réponses à ce sujet

#1 OFFLINE   ludo b

ludo b

    Serial poster

  • Membre
  • 8 895 messages

Posté 09 juin 2011 - 09:36

J'ouvre ici un sujet qui me tient à coeur ; les sols.
Le mot est choisi, je dis "sol" et pas "substrat" car j'ai l'idée que "sol" a un sens plus fort. Du Sopalin est un substrat mais en aucun cas il ne peut être considéré comme un sol tel que nous allons en parler dans ce sujet.
Le choix du sol est totalement secondaire pour pas mal de monde, et j'oserais dire que tout particulièrement dans la terrario française, il est plus ou moins négligé.
Dans une majorité écrasante de cas il s'agit de trouver un substrat "propre" ou "sur au niveau bactérien" ou encore "beau", qui va souvent avec "qui fait naturel" et bien entendu "pratique et qu'on peut acheter en animalerie...pas trop cher si possible".
J'ironise un peu mais c'est là qu'on en est.

J'aimerai qu'on essaye de débattre autour de l'importance du sol et de son impact directe sur les t°, sur l'hygrométrie, sur la réduction du niveau de stress, de la gestion des problèmes d'entretien, et bien entendu sur son importance dans le cadre de reproductions.

Ce sujet va sans doute concerner avant tout les lézards. Mais pas seulement, je pense au tortues en particuliers, mais aussi aux serpents, même pour ces derniers ça semble encore moins évident.
Dans mon titre le "et autres" concerne les arboricoles par ex. Pour ceux là l'importance du sol semble encore moins évidente et ils sont presque tjs maintenus sur un sol quelconque et pas du tout adapté, et parfois même sans sol. On essayera de voir pourquoi c'est presque tjs une aberration.

J'ouvre donc le bal avec quelques photos d'un trio de jeunes Varanus acanthurus qui vivent dans un petit terra (100x60x60) aménagé avec comme base un sol terreux d'une épaisseur de 5 à 10cm au plus épais. Ils sont jeunes, une épaisseur plus importante n'est pas indispensable car il n'y a pas encore de pontes. A l'age adulte, de part leur taille mais surtout pour favoriser les pontes in situ, l'épaisseur du sol sera fortement augmentée (au stricte min doublée). La terre utilisée est originaire du sud de la France, du Var plus précisément.
D'abord une présentation des petits
Image IPB
Il s'agit de sub-adulte de presque un an dont la morphologie est identique à celle des adultes. Ils sont tout à fait équipés pour creuser un sol terreux même assez dur.
Image IPB

Voici un ex de cavité creusée par les varans eux-mêmes sous la petite souche qu'on voit sur la premier photo au fond à gauche.
Un varan s'y trouve justement, on voit comment il ferme l'entrée avec sa queue épineuse, comme le font les Uromastix.
Image IPB

Image IPB

Par ces quelques photos je veux lancer le débat en illustrant un premier point, le plus évident sans doute, à savoir que ce qu'on voit là, la cavité creusée et occupée par le lézard, n'est pas possible avec un substrat tel que des copeaux ou même du sable.
A vous !
Créer un point chaud viewtopic.php?f=13&t=160728 C'est quoi une t° de surface? viewtopic.php?f=13&t=157520 Les varans viewtopic.php?f=3&t=149131 Les varans australiens viewtopic.php?f=3&t=190648

#2 OFFLINE   Kaloula

Kaloula

    Membre confirmé

  • Membre
  • 1 634 messages
  • Age: 28
  • Localisation :Nice
  • Je possède:divers dendrobates

Posté 09 juin 2011 - 11:03

Je suis tout à fait d'accord avec toi.

Pour mes varans comme beaucoup d'entre nous j'ai négligé ce paramètre. Je mettais des copeaux de bois, mais même en très grande quantité ca ne remplace pas une terre ou autre de 40/50 cm.

Pour mes dendrobates c'était terreau et tourbe, préalablement mis au four. Mais tu comprendras que pour des volumes important (pour des varans par exemple) c'est pas évident de faire ça. Donc comment être sur qu'ils vont ou pas résister à nos bactérie et autres insectes de chez nous...Apparement pour les caméléons beaucoup disent qu'il n'y a pas de danger...Pour le moment dans mes bacs aucun problème. (Branches et terre n'ont pas été désinfectés)

Maintenant je me suis donc mis au caméléon et comme pour les varans le sol est quelque chose de primordial, il permet évidemment aux plantes de puiser les minéraux et permet la photosynthèse, (c'est par l'évapotransipration foliaire que les plantes font circuler leur sève en majorité) Donc un bon sol, aéré et humide est indispensable pour les plantes.

Autre point important c'est évidemment l'hygrométrie. Les plantes, ainsi qu'un sol bien aéré permettent de garder un bon taux d'humidité.

Petite anectode, j'ai perdu des dizaines de juvéniles d'agalychnys callidryas infectés par un virus ou bactérie, alors que leur substrat était un simple sopalin. Alors que j'ai gardé très longtemps des dendrobates dans des milieux pas du tout aseptisé.

Donc je te soutiens sur ce point sans problème.
Tout simplement Kal.

#3 OFFLINE   AntonioSnake

AntonioSnake

    Membre expert

  • Membre
  • 4 926 messages
  • Age: 27

Posté 09 juin 2011 - 13:51

Salut Ludo, très bon sujet je trouve, et ton sol est terra a l'air magnifique pour le peu que l'on observe! Je trouve que ton argumentation n'est pas fausse lorsque tu parles de trouver un substrat en animalerie, pas trop cher et pas trop moche..
J'ai donc une question, penses-tu que pour un serpent (du régius en passant par le boa, les Gutts, etc... qui sont en grande partie terrestre) on puisse faire un sol de ce type (terre, cailloux, etc comme on peut trouver dans le biotope d'origine), et par dessus, venir y déposer quelques copeaux de bois par exemple ? Ca ferait deux substrats et un sol qui semblerait plus naturel qu'un sol tout plat comme nos planches de verres et de bois qui forment les terras..
AntonioSnake aussi communément appelé "SnakeAddict"

#4 OFFLINE   on-lynnsay

on-lynnsay

    Membre actif

  • Membre
  • 434 messages
  • Age: 24

Posté 09 juin 2011 - 15:41

Très bon sujet.

Pour ce qui en est de mon expérience personnelle, je maintiens des testudo graeca graeca depuis 16 ans maintenant. Au début, très mal informée, elle était sur de la sciure de bois et avait beaucoup de problèmes aux yeux. Maintenant, j'ai 5 individus qui sont maintenus en extérieur et je remarque toute l'importance d'un bon sol.

Il y a dans leur parc plusieurs zones différentes. Une zone herbeuse, des zones terreuses et encore des grands cailloux plats. Elles ont aussi une serre avec dedans un mélange de terre et de copeaux de bois ou elles dorment et hibernent. J'ai remarqué une grande différence pour elles du fait de ces sols différents et adaptés car ces éléments font partie de leur milieu naturel. Pour ce qui est des juvéniles, je les maintiens la première année en terrarium sur un mélange de tourbe et d'écorce de bois et, bien que ce soit parfois déconseillé, je ne remarque aucun problème depuis 7 ans d'élevage.

Je possède aussi des pogona vitticeps qui eux sont maintenu pour l'instant sur du sable. Mais en voyant qu'ils aiment bien creuser pour aller dormir dans un "trou", j'ai prévu de trouver un sol plus adapté pour mieux leur permettre de vivre. Cependant, j'aimerais trouver quelque chose de meuble mais pas humide, qui ne devienne pas trop dur et pas trop friable. Je fais des essais.

Je pense effectivement que le sol est très important et bien trop souvent négligé.
Céline

#5 OFFLINE   grenouille88

grenouille88

    Membre expert

  • Membre
  • 5 584 messages

Posté 09 juin 2011 - 15:42

je trouve le sujet intéressant aussi, et donc une petite me viens... "ludo", dans beaucoup de sujet sur le substrat (heu pardon "sol" :D ), tu conseil souvent terre argileuse avec mélange de feuilles mortes; mais qu'appelle tu terre argileuse exactement? car dans ma région j'ai un bois à 10m de chez moi (à vol d'oiseaux), et les personnes de mon village disent justement que la terra dans le bois est argileuse, mais pour moi c'est plutôt de la glaise... donc est ce la même chose du (moins terre)? et surtout comment la traité pour enlever différents parasites et autres bactéries de la terre? (car ce bois, est en fait dédié à une très grosse partie d'affouages... donc essence + huile perdue quand les tronçonneuse font le plein; les tracteur avec leur echappement; ect... la terre est mise à mal... j'y avais déjà songer pour en prendre, mais j'ai un doute sur comment la nettoyer...
C'est l'esprit qui mène le monde, et non l'intelligence... C'est dieu qui a créer le monde, mais c'est le diable qui le fait vivre... La divinité aime rabaisser tous se qui s'élève... Je suis l'insecte aimé du poète et des dieux...

#6 OFFLINE   ludo b

ludo b

    Serial poster

  • Topic Starter
  • Membre
  • 8 895 messages

Posté 09 juin 2011 - 17:48

Je réponds rapidement car je suis au taf :D

Pour la question sur les risques liés aux bactéries pathogènes il faut prendre deux choses en considération.
La première est que peux de bactéries vivant dans un sol sain (pas celui d'une décharge ou d'une prairie de paturage intensif) comporte peu de bact patho.
la deuxième c'est que le vivant a horreur du vide et qu'une colonisation bactérienne est inévitable si la place est libre. Le meilleurs moyen d'éviter le développement de bactéries nocives est que la place soit déjà occupée par des organismes inoffensifs. Quand on "stérilise une surface" et qu'ensuite on introduit une bactérie celle ci va rapidement coloniser cet espace "vide". Un des moyens moderne de lutter contre les proliférations de bactéries dangereuses est d'ailleurs d'ensemmencer les surfaces avec des bactéries qui se développent vite pour occuper la place. C'est très sérieux et se fait même en cuisine!!!

Je propose qu'on distingue deux grands type de sols.
-Les sols "arrides et pauvres" dont le prototype est la terre que j'appelle "de garrigue" très drainante et riche en cailloux de diverses granulométries.
-les sols de forêt, qui peut être qualifié de "littière", dont le prototype fait maison sera le mélange tourbe de coco + feuilles mortes.

Les premiers sont pauvres en matières organiques et normalement aussi pauvres en argiles. Je reviendrai sur ce point concernant les argiles. Ils sont drainants et ne retiennent donc pas l'eau. Mais comme le fond du terra est lui imperméable on peut créer une réserve d'eau en profondeur (si ce sol est assez épais) alors que la surface et les premiers centimètres peuvent rester sec. Ils sont peu adaptés à la culture des plantes.
Les second sont au contraire organiquement riches, succeptibles de se dégrader en composte, ou humus pour reprendre un terme d'avantage lié au sols forestiers. Ils ont la particularité de retenir énormément d'eau et d'être adaptés à la culture des plantes.

Le cas des argiles est un peu particulier.
Normalement ils sont peu adaptés au terra car ils sont peu filtrants et retiennent bien l'eau. Sous forme de glaise on voit bien les désavantages qu'ils ont pour l'usage qu'on veut en faire.
Mais dans certaines régions, dans le nord surtout, ils sont en gros les seules terres organiquement pauvres disponibles.
On peut, en les mélangeant à du sable, créer des mélanges bien plus drainants qui à l'usage se trouvent être presque aussi intéressants que les terres du type "garrigue" qui sont elles des terres naturelles, pas issues d'un mélange fait main.
Créer un point chaud viewtopic.php?f=13&t=160728 C'est quoi une t° de surface? viewtopic.php?f=13&t=157520 Les varans viewtopic.php?f=3&t=149131 Les varans australiens viewtopic.php?f=3&t=190648

#7 OFFLINE   CoVe

CoVe

    Membre confirmé

  • Membre
  • 1 017 messages
  • Age: 28

Posté 10 juin 2011 - 01:37

Je réponds rapidement car je suis au taf :D

Pour la question sur les risques liés aux bactéries pathogènes il faut prendre deux choses en considération.
La première est que peux de bactéries vivant dans un sol sain (pas celui d'une décharge ou d'une prairie de paturage intensif) comporte peu de bact patho.
la deuxième c'est que le vivant a horreur du vide et qu'une colonisation bactérienne est inévitable si la place est libre. Le meilleurs moyen d'éviter le développement de bactéries nocives est que la place soit déjà occupée par des organismes inoffensifs. Quand on "stérilise une surface" et qu'ensuite on introduit une bactérie celle ci va rapidement coloniser cet espace "vide". Un des moyens moderne de lutter contre les proliférations de bactéries dangereuses est d'ailleurs d'ensemmencer les surfaces avec des bactéries qui se développent vite pour occuper la place. C'est très sérieux et se fait même en cuisine!!!


C'est bien pour ca d'ailleurs que tu étais opposé à l'utilisation du lino, pour éviter la prolifération des bactéries pathogènes, vu la neutralité de ce matériau
http://informatiquefrance.free.fr/sms/sms_12.png
--------------------------------
Vous avez une question sur la maintenance d'un lézard?
N'hésitez pas à consulter la partie "Fiche d'élevage" du forum !
[/break1]le-monde-des-reptiles.com/forum/viewforum.php?f=14url]ICI

/!TOP FICHES:/!

Fiche Gecko Léopard
(Eublepharis Macularius): [/break1]le-monde-des-reptiles.com/forum/viewtopic.php?f=14&t=141569url]ICI
Fiche Agame Barbu (Pogona Vitticeps): [/break1]le-monde-des-reptiles.com/forum/viewtopic.php?f=14&t=154967url]ICI
Fiche Gecko à Crête (Rhacodactylus Ciliatus): [/break1]le-monde-des-reptiles.com/forum/viewtopic.php?f=14&t=25772url]ICI
Fiche Dragon d'Eau (Physignatus Cocincinus): [/break1]le-monde-des-reptiles.com/forum/viewtopic.php?t=33107url]ICI

LA PLUPART des réponses à vos questions s'y trouvent !!!

#8 OFFLINE   ludo b

ludo b

    Serial poster

  • Topic Starter
  • Membre
  • 8 895 messages

Posté 10 juin 2011 - 10:24

Absolument. C'était dans le cas d'un iguane je pense qu'on avait parlé de ça.
Il est en effet impossible de contrôler parfaitement la prolifération bactérienne dans les conditions d'un terrarium . Donc il est préférable de laisser des bactéries non pathogènes occuper le terrain. La crise alimentaire actuelle, avec les légumes contaminés aux bactéries fécales en est un bel exemple. Là ou on veut tout contrôler on a intrusion et prolifération d'agents extrêmement pathogènes qui profitent d'une opportunité.
Ceci ne dispense pas d'un entretien régulier, mais avec un sol digne de ce nom l'entretien prend une toute autre forme et dans certaines situations il est extrêmement restreint.

Au sujet des argiles j'ai oublié de préciser que leur présence, en quantité adaptée assure une certaines cohésion entre les matériaux qui en manquent, comme les grains de sable, les petits cailloux.
Un peu d'argile dans un mélange ou ajouté à un sol naturel (prélevé tel quel) qui manque de "tenue" peu vraiment faire la différence.
Mais tout est question de dosage et si on force la dose on se retrouve avec un sol "béton" peut exploitable par les reptiles.
Sur mes photos on voit que la granulométrie est très variable, il y a de grosses particules mais on devine aussi des particules très fines, des argiles peut-être (je n'ai pas de certitudes) qui assurent cette cohésion de l'ensemble. Pourtant une certaines friabilité est conservée et les varans creusent là dedans plutot facilement. Du moins quand le mélange a un certain niveau d'humidité. Car trop mouillé il ne peut pas être creusé. Trop sec non plus. Ce que j'observe c'est que les cavités sont creusée à un moment particulier après un arrosage. Les varans attendent que le sol ait le bon taux d'humidité pour être efficassement creusé. Ensuite il continue de sécher de se "fixe". Sur les photos la surface est sèche, mais ce qu'on ne voit pas c'est que l'intérieur de la cavité est encore humide. Pas mouillé, les varans en ressortent secs, sans terre qui leur colle à la peau, mais c'est clairement humide, et c'est justement cette humidité qui leur est salutaire. C'est tout à fait essentiel pour un reptile de zone aride.
Créer un point chaud viewtopic.php?f=13&t=160728 C'est quoi une t° de surface? viewtopic.php?f=13&t=157520 Les varans viewtopic.php?f=3&t=149131 Les varans australiens viewtopic.php?f=3&t=190648

#9 OFFLINE   batwist91

batwist91

    Membre actif

  • Membre
  • 305 messages
  • Age: 35

Posté 10 juin 2011 - 15:09

je ne suis pas tout a fait d'accord sur un point; quand tu (ludo) dis que le sable ne permet pas d'obtenir des cavités occupées par le un lezards. En effet ça l'est pour certain lézards comme par exemple les pachydactylus rangei; pour en avoir maintenu je t'assusre qu'ils créent de veritables réseaux de galeries sous le sable, et sous une épaisseur de sable assez importante (au maxi 15cm) d'autre comme les ptenopus le font également.
je cote là que 2 exemples mais je pense qu'il en existe d'autre.
c'est sure ils n'ont pas le gabari d'un varan mais ça n'est donc pas impossible

en tout cas ce sujet est tres interessant!

http://i39.servimg.com/u/f39/11/59/71/35/banier10.png
venez visiter notre page:
[/break1]facebook.com/pages/Reptiles91/208622042602886?ref=ts&fref=ts]Facebook Reptiles91


#10 OFFLINE   ludo b

ludo b

    Serial poster

  • Topic Starter
  • Membre
  • 8 895 messages

Posté 10 juin 2011 - 18:47

Mais tout à fait, je vois bien ce que tu veux dire, ça n''est pas une question de gabarit du reptile.
Ça dépend totalement du sable dont on parle.
Certains sables permettent ça, sans problème .D'autres pas du tout!
Et justement, la majorité des sables vendus en animalerie (ou en construction) ne le permettent pas, ces sables sont trop fluides et ne tiennent pas les galeries.
Il faudrait avoir l'avis d'un spécialiste, mais il me semble que c'est à cause de leur trop grande uniformité au niveau de la granulométrie. Et sans doute aussi à cause de la forme des grains qui "glissent" les uns sur les autres.

J'utilise un sol qui pourrait être qualifié de "sable" car ça granulométrie est compatible avec cette appellation.
C'est en fait de la pierre volcanique.
Et bien c'est formidable, et mouillé comme il faut ça tient très bien les galeries. Mais il n'y a pas la résistance de celles creusées dans une terre contenant un peu d'argile car la cohésion des grains entre eux n'est pas aussi grande.
Créer un point chaud viewtopic.php?f=13&t=160728 C'est quoi une t° de surface? viewtopic.php?f=13&t=157520 Les varans viewtopic.php?f=3&t=149131 Les varans australiens viewtopic.php?f=3&t=190648

#11 OFFLINE   CoVe

CoVe

    Membre confirmé

  • Membre
  • 1 017 messages
  • Age: 28

Posté 11 juin 2011 - 02:11

J'ai en effet un ami terrario (Nicolas Rousseaux) qui utilise seulement du sable et ces petits geckos fouisseurs arrivent à y créer des galeries assez solides

Les grains de sables sont en effet "grossiers", pas fin comme on peut en trouver dans les animaleries
http://informatiquefrance.free.fr/sms/sms_12.png
--------------------------------
Vous avez une question sur la maintenance d'un lézard?
N'hésitez pas à consulter la partie "Fiche d'élevage" du forum !
[/break1]le-monde-des-reptiles.com/forum/viewforum.php?f=14url]ICI

/!TOP FICHES:/!

Fiche Gecko Léopard
(Eublepharis Macularius): [/break1]le-monde-des-reptiles.com/forum/viewtopic.php?f=14&t=141569url]ICI
Fiche Agame Barbu (Pogona Vitticeps): [/break1]le-monde-des-reptiles.com/forum/viewtopic.php?f=14&t=154967url]ICI
Fiche Gecko à Crête (Rhacodactylus Ciliatus): [/break1]le-monde-des-reptiles.com/forum/viewtopic.php?f=14&t=25772url]ICI
Fiche Dragon d'Eau (Physignatus Cocincinus): [/break1]le-monde-des-reptiles.com/forum/viewtopic.php?t=33107url]ICI

LA PLUPART des réponses à vos questions s'y trouvent !!!

#12 OFFLINE   Rudy

Rudy

    Membre confirmé

  • Membre
  • 1 328 messages
  • Age: 28
  • Localisation :Montpellier
  • Je possède:1.0.0 Pogona vitticeps & 1.0.0 Morelia spilota macdowelli

Posté 11 juin 2011 - 07:43

Salut,
Voila un sujet tres intéressant, donc on avait commencé à parlé dans un sujet "substrat".

Ce que je trouve étrange c'est que les personnes qui ici sont Ok pour mettre des sols naturels, continue à vouloir mettre ou mettent quand même des sols artificiels...
Il est étonnant aussi de voir comment tout le mode ne pense qu'aux bactéries :lol:

Je viens à la peche aux infos car j'ai fait l'acquisition d'une touuuut petit Varanus acanthurus le 4 juin et je chercher faire un terrarium optimal.
Dans un premier temps j'ai pensé à faire une grosse épaisseur de sol de guarrigue comme j'ai fait pour mon Pogona vitticeps.
Mais je me demande si pour avoir une bonne hygrométrie, je ne pourrais pas mettre une premiere couche d'humus.
Cette couche retiendrait bien l'humidité dans e fond de mon terra et je pourrais peut m'en servir d'engrais naturel pour d'éventuelle plantes.

La terre de guarrigue, généralement rouge et chargée en pierre ce qui fait un bon drain.
Mais dans nos terra il ne pleut pas, cela vaudrait dire qu'il faille arroser?
Ça parait logique, mais on assimile peut etre trop souvent à tort que le animaux dits désertiques n'ont pas besoin d'eau.

Etant donné cette cavité Ludo, mes tu une boite humide à tes V.acanthurus?

Finalement, un sol naturel est il envisageable pour des juvéniles?
Les reliefs du sol fournissent pas mal de cachettes pour les grillons et les varans à leur début sont un peu manches...

Merci.

Pour atteindre a des hautes places, ce sont deux choses: il faut etre aigle ou reptile.

Honore de Balzac


#13 OFFLINE   Dr Lolo

Dr Lolo

    Lolo l'artichaut

  • Membre
  • 4 064 messages
  • Age: 34
  • Emploi:Méthodiste industriel
  • Localisation :Yvelines
  • Je possède:modérateur

Posté 11 juin 2011 - 08:35

Excellent sujet !

Finalement, un sol naturel est il envisageable pour des juvéniles?
Les reliefs du sol fournissent pas mal de cachettes pour les grillons et les varans à leur début sont un peu manches...

Je suis entière d'accord avec ça. Mes crota sont juvéniles, mais le problème n'est surement pas là. Par contre les grillons sont super malins et ils arrivent à se planquer comme pas possible et du coup les lézards ne peuvent pas manger sans surveillance. Même avec les boites de type distributeur, les grillons restent dedans car ils sentent le danger. L'astuce aussi de mettre un bout de carotte dans le terra est assez paradoxale je trouve, car cela veut dire que seuls les grillons affamés iront et sortiront et s'ils ont faim, et n'on certainement pas le ventre plein, donc pas vraiment d'apport pour nes bêtes.

#14 OFFLINE   ludo b

ludo b

    Serial poster

  • Topic Starter
  • Membre
  • 8 895 messages

Posté 11 juin 2011 - 09:24

Il y a, comme je le dit souvent, une grande réticence en France à utiliser ce type de sols. Ça existe ailleurs aussi bien sur, mais en France c'est historiquement très présent.
Moi aussi je suis passé, à mon époque, par tous les substrat usuels (papier, carton, gazon artificiel, copeaux en tous genres, paillettes de lin...).
Les seuls matériaux manufacturés que j'utilise encore à l'occasion car ils ne manquent pas de qualités dans certaines situations c'est les éclats de hêtre (mais sous une forme particulière que je trouve en oisellerie, une très grosse granulométrie assez peu calibrée, on dirait plus un broya que font les forestiers lors des tailles et abatages d'arbres), l'Aspen qui est vraiment intéressant pour les serpents fouisseurs(au sens large) par ex car il tient très bien les galeries, et enfin un broya très particulier d'aiguille de pins des landes. Je n'ai trouvé ça que dans une seule marque en jardinerie, et d'ailleurs je vit sur mon stock car je n'en trouve plus. C'est un broya assez fin qui a été distillé, donc il ne contient plus de substance volatiles normalement présente dans ce produit dérivé du pin. Ce broya est en fait un sous-produit de l'exploitation de la térébenthine. Très bien pour les litières humide, j'en utilise par ex pour mes téjus qui en apprécient la texture et les facultés à retenir l'humidité sans pourrir.

Pour un jeune acanthurus l'épaisseur de sol ne doit pas obligatoirement être aussi importante que pour les adultes. question d'échelle déjà, mais aussi pas de nécessité liée à la ponte. Donc on adapte "raisonnablement" l'épaisseur du sol. Pour les très jeunes 5 à 10cm c'est bien. Ensuite on en rajoute, au fil de leur croissance.
Si ton sol de garrigue ressemble à celui de mes photos il est inutile d'ajouter un fond d'humus. De toute manière saches qu'il est extrêmement difficile de faire pousser des plantes dans un terra pareil. Et si tu décidais d'essayer tu planterais la plante sur un fond plus riche juste à cet endroit.

Bien sur il faut faire la pluie et le beau temps. Tout dépend de nous. Ce genre de sol s'arrose, et là tout est question de dosage.
On parle de zone aride, pas de mangrove. Donc déjà on arrose pas partout, ça reste localisé dans le terra. Moi j'arrose souvent dans la zone de l'abreuvoir. Ça semble assez logique que là ou les animaux trouvent leur eau de boisson le sol soit plus humide. Et puis aussi près de la zone que je montre en photo, là ou le sol est le plus épais et ou ils creusent leur terrier. Il faut y aller au juger quant à la quantité d'eau à ajouter à chaque arrosage, au choix de l'emplacement et à la fréquence de ces arrosages. Chaque situation est complètement différente et il est impossible d'y répondre de manière générale. J'essayerai quand même de faire des photos de comment ça se passe chez moi, histoire de donner des indications visuelles.
Bien sur avec un tel sol dont on entretien l'humidité plus besoin de boite humide.

Le problème des proies qui se cachent plus facilement est réel. Dans certains cas il est plus aiguë que dans d'autres car ça dépends de pas mal de facteurs. De l'espèce déjà. Un Crota ne va pas aller déloger une compagnie de grillons qui se serait réfugiée dans une cavité. Un acanthurus le fera dès qu'il aura faim si il peut accéder à cette cavité. A ce titre un grillon est bien plus en sécurité dans une petite faille dans une branche ou une pierre que dans un trou du sol, car se sol sera systématiquement terrassé et la proie délogée. Ce n'est qu'une question de temps.
Le vrai problème de la disponibilité des proies pour les jeunes lézards c'est qu'on n'en donne jamais assez. Un jeune lézard doit avoir à sa disposition un nombre très important de proies, il ne doit pas attendre sa distribution journalière. A partir du moment ou les proies (grillons) sont assez nombreuses elles circulent dans le terra, se mettent à découvert. Quelques grillons isolés ne le feront pas, un grand nombre oui. Les micro grillons ne sont pas dangereux car ils ne peuvent pas blesser un lézard. Les grillons adultes peuvent l'être, mais ils ne sont distribué qu'à des lézards plus grands qui sont généralement trop cuirassés pour être en danger (chaque situation est à appréciées, certains geckos par ex ont la peau très fragile il faut prendre ça en compte).
Pour la situation des Crota le problème n'est à mon sens pas le sol mes les éléments du décor. Il y a sans doute quelque chose à faire à ce niveau.

Je place mes jeunes acanthurus sur ce type de sol après une dizaine de jours. J'attends simplement la cicatrisation de l'ombilic.
Créer un point chaud viewtopic.php?f=13&t=160728 C'est quoi une t° de surface? viewtopic.php?f=13&t=157520 Les varans viewtopic.php?f=3&t=149131 Les varans australiens viewtopic.php?f=3&t=190648

#15 OFFLINE   Dr Lolo

Dr Lolo

    Lolo l'artichaut

  • Membre
  • 4 064 messages
  • Age: 34
  • Emploi:Méthodiste industriel
  • Localisation :Yvelines
  • Je possède:modérateur

Posté 11 juin 2011 - 10:33

Concrètement, si on récupère de la terre de jardin saine (sans produits chimique), et qu'on la met dans le terra et que l'on considère qu'elle est apte pour les reptiles, faut il la mélanger à autre chose ? En ile de france, la terre est relativement bonne si on exlus les carrières de calcaire. Elle se prete bien à être travaillée par les reptiles et je pense qu'elle également apte a retenir l'humidité au fond.
Tu parlais de bactéries non pathogène, j'ai un peu de mal à comprendre, tu peu argumenter stp ? comment savoir si c'est le cas, comment savoir si la terre a des bactéries patho ou non, etc...

Coté grillons, je suis d'accord que c'est plus une question de cachette plus que de sol, sauf que comme il faut de l'aménagement pour leur cachette ou pour que l'espace soit utilisé à 100%, on rajoute des branches, pierres et autres, les grillons en profitent, et même en mettant beaucoup de grillons, ca ne suffit pas. Déjà qu'appelles beaucoup de grillons ? moi person le matin avec d'aller au boulo, j'en mets bien un vingtaine, mais c'est peut être pas assez...

#16 OFFLINE   ludo b

ludo b

    Serial poster

  • Topic Starter
  • Membre
  • 8 895 messages

Posté 11 juin 2011 - 10:48

Une 20aine de petits grillons (je suppose qu'à ce stade ils sont encore très petits) c'est peu. J'essayerai de poster quelque chose pour illustrer ça.

Photographie un échantillon de ta terre et on en reparle. Visuellement on peut déjà en savoir pas mal.
Mais oui il est probable, comme tu la décris, qu'elle convienne. Si elle est un peu trop collante tu peux la couper avec du sable jusqu'à obtenir un mélange moins compacte".

Toutes les pierres doivent être déposées sur le fond du terra et le sol ajouté ensuite. Une pierre ne peut jamais être déposée SUR le sol, pour des raisons de sécurité évidentes. Le bénéfice secondaire de cette précaution c'est que les insectes trouvent moins facilement à se cacher dessous.

edit : j'ai vu ta terre dans le sujet sur les boites humides (il me semblait bien que tu me l'avais déjà montré). Pour moi elle est pas mal (avec un peu de sable en plus peut-être qu'elle sera encore mieux) mais tu l'as bien trop mouillée pour le test.
Créer un point chaud viewtopic.php?f=13&t=160728 C'est quoi une t° de surface? viewtopic.php?f=13&t=157520 Les varans viewtopic.php?f=3&t=149131 Les varans australiens viewtopic.php?f=3&t=190648

#17 OFFLINE   grenouille88

grenouille88

    Membre expert

  • Membre
  • 5 584 messages

Posté 11 juin 2011 - 20:07

donc si je suis bien, sans parler de bactéries et autres, même un sol sans pesticides, quasi n'importe quel terre peut faire l'affaire? du moins pour des espèces comme l'acanthurus (qui au passage sera certainement la prochaine acquisition... car ma femme commence à flancher :D ...) sinon, la mélanger avec du sable? mais quel genre de sable? celui que l'on trouve pour les bac à sable de gamins?
C'est l'esprit qui mène le monde, et non l'intelligence... C'est dieu qui a créer le monde, mais c'est le diable qui le fait vivre... La divinité aime rabaisser tous se qui s'élève... Je suis l'insecte aimé du poète et des dieux...

#18 OFFLINE   ludo b

ludo b

    Serial poster

  • Topic Starter
  • Membre
  • 8 895 messages

Posté 11 juin 2011 - 21:12

Des bactéries y'en a partout. Des très méchantes par partout. Si on essaye de tout éliminer on fait place nette et donc on laisse la place à d'éventuelles bien méchantes qui vont infester le sol. Donc autant laisser les bonnes bactéries du sol bien tranquilles, même si dans les conditions du terra toutes ne peuvent pas vivre.

Une terre ni trop riche en matières organiques ni en argiles fera l'affaire. Si elle contient trop d'argile et qu'elle ressemble plus à de la glaise on la coupe avec du sable grossier, genre sable du Rhin ou de loire. Je trouve le sable très fin, celui des bacs à sable, moins bien pour cet usage. Mais si tu en as sous la main tu teste.
Créer un point chaud viewtopic.php?f=13&t=160728 C'est quoi une t° de surface? viewtopic.php?f=13&t=157520 Les varans viewtopic.php?f=3&t=149131 Les varans australiens viewtopic.php?f=3&t=190648

#19 OFFLINE   Dr Lolo

Dr Lolo

    Lolo l'artichaut

  • Membre
  • 4 064 messages
  • Age: 34
  • Emploi:Méthodiste industriel
  • Localisation :Yvelines
  • Je possède:modérateur

Posté 12 juin 2011 - 12:28

Une 20aine de petits grillons (je suppose qu'à ce stade ils sont encore très petits) c'est peu. J'essayerai de poster quelque chose pour illustrer ça.


Malgré leur jeune age, je leurs donne des grillons de taille 5-6 qu'ils mangent facilement. Les tailles en dessous, 3-4 sont ridicules...

Oui effectivement, j'avais posté un sujet avant celui ci. Le top serait de rappatrier tout sur le même.

#20 OFFLINE   grenouille88

grenouille88

    Membre expert

  • Membre
  • 5 584 messages

Posté 12 juin 2011 - 17:38

Une terre ni trop riche en matières organiques ni en argiles fera l'affaire. Si elle contient trop d'argile et qu'elle ressemble plus à de la glaise on la coupe avec du sable grossier, genre sable du Rhin ou de loire. Je trouve le sable très fin, celui des bacs à sable, moins bien pour cet usage. Mais si tu en as sous la main tu teste.

ou pire, je prendrai une terre de garrigue de chez toi.... :D :wink:
C'est l'esprit qui mène le monde, et non l'intelligence... C'est dieu qui a créer le monde, mais c'est le diable qui le fait vivre... La divinité aime rabaisser tous se qui s'élève... Je suis l'insecte aimé du poète et des dieux...




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Copyright © 2017 Le Monde Des Reptiles