Jump to content

Comment choisir son premier serpent

cmer

211 views

Le serpent a la cote comme animal de compagnie. En captivité, il se révèle souvent facile à apprivoiser et à garder. Cependant, certaines races de serpents demandent plus de soins que d’autres. Certains prennent plus de place également. S’il s’agit de votre premier serpent, quelques races sont plus simples à manier pour vous. Comment en choisir un qui vous convient ? A partir de quel âge ? Nos conseils pour y voir plus clair.

 

Comprendre le caractère du serpent

Considéré comme un nouvel animal de compagnie, le serpent peut tout à fait devenir une source de distraction idéale pour l’humain. Le vôtre vous apportera sa présence quotidienne. Cependant, vous devez savoir qu’au niveau affectif, il ne vous comblera guère. En effet, votre serpent ne montrera pas d’attachement particulier vous concernant.

Néanmoins, votre futur serpent sera facilement apprivoisé et éduqué. De plus, il ne demande souvent pas un entretien démesuré. En effet, ils n’ont pas besoin d’être nourris quotidiennement, ne provoquent aucune allergie vous concernant, n’ont pas d’odeur corporelle, ne font aucun bruit et n’ont bien évidemment pas besoin d’être sortis.

 

Un choix mûrement réfléchi

Certaines races de serpent peuvent vivre jusqu’à 40 ans. Lorsque vous décidez d’acheter un reptile, cela ne doit pas être dû au hasard. L’engagement de votre part est réel.

Ainsi, il vous faudra répondre à plusieurs questions pour choisir le bon serpent :

  • Le physique du serpent. Un grand, un plus petit, de quelle couleur, avec quelle tête ?
  • Le caractère de votre serpent. En désirez-vous un plutôt curieux, vif ? Un peu agressif ? Un calme ?
  • Certains serpents se laissent plus manipulés que d’autres. Rapprochez-vous d’un vétérinaire spécialiste des NAC pour en savoir davantage.
  • Vous devez choisir un serpent dont le mode de vie vous conviendra. Certains sont diurnes, nocturnes, d’autres crépusculaires.

 

Le coût du serpent

Adopter un serpent pour plusieurs dizaines d’années représente un coût non négligeable. A l’achat, bien évidemment, mais aussi tout au long de sa vie avec un entretien régulier.

Ainsi, acheter un serpent peut varier de quelques dizaines d’euros à des milliers. A cela, il faut ajouter des équipements indispensables comme un terrarium, une lampe, des accessoires et évidemment de la nourriture. Cependant, les serpents ne mangent pas tous les jours. Ainsi, un python peut se satisfaire d’un rat toutes les 2 semaines. Ce n’est pas la principale ligne de dépense.

Quel serpent idéal pour débuter ?

Il existe des races plus simples à apprivoiser et à manipuler pour débuter :

 

  • Le Corn Snake est un serpent diurne qui arrive du sud des Etats-Unis. Il a une longévité de 20 ans et sa taille n’excèdera pas les 1,80 mètre à l’âge adulte. C’est le serpent idéal pour débuter puisqu’il se laisse manipuler sans montrer le moindre signe d’agressivité. Après avoir ingéré un aliment, il doit être laissé tranquille environ 3 jours pendant sa phase de digestion.

 

  • Le Milk Snake (ou faux corail de Campbell) est également un animal diurne qui a tendance à se laisser manipuler. Dans la nature (il vient du Mexique), il se nourrit essentiellement d’autres serpents. En captivité, son régime alimentaire peut être adapté avec d’autres mammifères. D’une longévité de 12 ans environ.

 

  • Le King Snake, ou serpent roi, arrive du sud des Etats-Unis. Son espérance de vie est de 15 ans. Il est de nature très calme et très facilement manipulable. A l’instar du Milk Snake, il se nourrit d’autres serpents à l’état sauvage, mais accepte la nourriture de rongeurs morts et congelés en captivité. Il ne représente aucun danger pour l’humain. Veillez simplement à lui apporter la chaleur nécessaire dans son terrarium (entre 27 et 32°C le jour et 24°C la nuit).

 

  • Les serpents de la famille des Pythonidae comme le Python de Children, qui n’est pas très grand (1 mètre). Les plus jeunes peuvent mordre s’ils se sentent en danger, mais la morsure n’est pas venimeuse. Docile, il se laisse facilement toucher et manipuler.

 

  • Le Python royal peut vivre jusqu’à 20 ans. Il ne mord jamais et se laisse également manipuler. Il mange des rongeurs morts comme des souris et des rats. Un jeune python royal doit être nourri une fois par semaine alors qu’un adulte se contente d’une ration tous les 10 jours. A l’âge adulte, votre python royal devra avoir comme ration un gros rat. Un petit ne lui suffira plus. Il est nocturne.

 

  • Le Boa Constrictor est également un serpent très populaire, à l’instar du Python royal. Il peut mesurer plus de 4 mètres et impressionne par sa taille. Néanmoins, ce géant qui peut vivre jusqu’à 20 ans, il est très docile et facilement manipulable. Il demande une humidité assez importante (jusqu’à 80% lors de sa mue). Il se nourrit de rongeurs (rats, souris, gerbille, lapins). Le Boa Constrictor a l’avantage d’avoir de nombreuses espères avec des couleurs différentes.

Où adopter un serpent

Bon à savoir, la loi n’interdit aucunement l’achat ou la vente de serpent si le serpent n’est pas considéré comme dangereux. Donc s’il n’est pas venimeux.

Il existe de nombreux endroits où vous pouvez adopter votre futur serpent.

 

  • Les animaleries regorgent de spécimens. Choisissez de préférence une animalerie ayant une bonne réputation. Certaines ne prennent pas soin de leurs animaux. Ces derniers peuvent donc présenter des maladies ou des problèmes comportementaux. Renseignez-vous.

 

  • Chez des éleveurs professionnels. Dans ce cas, vous devrez toutefois vous rendre au domicile de l’éleveur afin de voir les conditions de captivité de votre futur reptile. N’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous passent par la tête. Observez également votre animal pour juger de sa santé.

 

  • Chez un particulier, en direct ou sur Internet par le biais de nombreux sites. Néanmoins, il est conseillé de toujours se déplacer pour rencontrer le vendeur physiquement. Cela évite les mauvaises surprises.

Adopter un serpent en bonne santé

Les manifestations extérieures sont rares chez votre futur serpent s’il n’est pas en bonne santé. Néanmoins, certains signes doivent vous alerter :

  • Votre serpent ne bouge plus trop (surtout le cas d’un Python, d’habitude tonique)
  • Il y a des zones souillées au niveau de la région cloacale avec des selles séchées.
  • Il a la bouche ouverte et a du mal lorsqu’il respire.
  • Sur sa face ventrale, il ne doit présenter de points rouges ou de couleurs suspectes.

En résumé

Animal de compagnie en forte augmentation, le serpent se veut bien souvent docile et facilement manipulable. Il est bien évidemment conseillé d’en choisir un qui vous facilitera la vie s’il s’agit de votre premier achat. Ainsi, vous devrez vous décider entre sa race, sa taille, son caractère. Vous devez peser le pour et le contre et ne pas agir sur un coup de tête. L’achat d’un serpent représente un engagement pris sur 15 à 20 ans en fonction de sa longévité.

 

source: https://www.woopets.fr/reptile/guide/choisir-serpent/



0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...