Jump to content

Près de 40 ans après sa dernière observation en Vendée, un lézard ocellé repéré en forêt de Monts

cmer

82 views

La plus grande espèce de lézards en France n'avait pas été observée sur le territoire depuis les années 80. Mais un forestier vient de signaler un lézard ocellé en forêt domaniale.

Lezard-ocellé-Cédric-Baudran-ONF.jpg

 

Alors qu’il effectuait un suivi sur les oiseaux en forêt domaniale (Pays de Monts), Vincent Boissonneau, forestier membre du réseau Avifaune de l’ONF (Office national des Forêts) a fait une découverte insolite : il a pu observer la présence du plus grand lézard de France !

Il s’agit d’un lézard ocellé. Cette rencontre prend une toute autre ampleur lorsque l’on sait que cette espèce n’avait pas été signalée en Pays de la Loire depuis les années 80.

Ayant terminé son observation des oiseaux communs, Vincent Boissonneau en profite pour s’attarder sur ce qui l’entoure… en quête d’une espèce potentiellement cachée. D’autant que, non loin de lui se trouve un dispositif de détection des reptiles, mis en place par ses collègues.

Il jette un oeil… et se retrouve face à une magnifique femelle de Lézard ocellé. Le reptile est encore endormi par le froid de ce début de printemps. L’homme connaît bien l’espèce, et pour lui, les ocelles bleus sur les flancs et la taille du spécimen ne laissent aucun doute.

Il fait rapidement remonter l’information au réseau Herpétofaune de l’ONF, pour partager sa découverte.

Pourquoi cette découverte est-elle si extraordinaire ?

Le lézard ocellé est bien présent dans l’Hexagone, mais uniquement dans sa partie Sud. La station la plus au nord de l’aire de répartition du Lézard ocellé est localisée sur l’île d’Oléron.

Timon Lepidus (de son nom scientifique) réside habituellement dans les zones ibériques, sur le pourtour méditerranéen et sur le sud de la façade atlantique. Les dernières observations d’individus de cette espèce dans les Pays de la Loire remontent aux années 80, en forêt domaniale d’Olonne.

Aujourd’hui, le lézard ocellé est donc remonté à plusieurs dizaines de kilomètres au nord de son habitat.

 

lézard.jpg

 

Une espèce protégée

Le Lézard ocellé, plus grand lézard vivant sur le sol français, est donc classé « vulnérable » dans la liste des espèces menacées de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

En France, il est protégé comme tous les reptiles dits « autochtones ». Il fait par ailleurs l’objet d’un Plan national d’action, lancé par le Ministère en charge de  l’écologie. Ce plan est piloté par la Société herpétologique de France.

Et maintenant ?

Que va t’il se passer maintenant ? L’ONF explique que :

Citation

La première réponse à apporter est de savoir s’il s’agit d’un individu isolé, qui aurait été relâché, ou d’une réelle population qui serait passée inaperçue jusqu’à présent. Le réseau Herpétofaune ONF et les techniciens locaux vont utiliser la méthode de détection mise en place dans les régions où le Lézard ocellé est présent.

 

Autrement dit, va maintenant être organisée une observation assidue d’une zone d’1 hectare en 30 minutes, en relevant tous les indices de présence de l’espèce (individu, traces, fécès, mues…). Cette observation va avoir lieu trois fois d’avril à juin.

Citation

Une fois cette étape réalisée, et si l’hypothèse d’une population cachée se confirme, il conviendra d’étendre les recherches dans cette forêt mais aussi le long du littoral vendéen y compris la forêt domaniale d’Olonne où l’espèce avait été vue il y a presque 40 ans.

 

Franck Fischbach Le Courrier Vendéen

 



0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...