Jump to content

Bienvenue dans Le Monde Des

Bienvenue sur Le Monde Des Reptiles

Le Monde Des

  • Ces fiches, les photographies et documents les accompagnant, restent en toutes circonstances la propri√©t√© exclusive de leurs auteurs respectifs et ne sauraient √™tre reproduites et/ou modifi√©es sans leur accord pr√©alable. Les auteurs vous offre gracieusement leur savoir et leur exp√©rience, respectez les. De m√™me, le contenu de ces fiches rel√®ve de la responsabilit√© exclusive de leurs auteurs.

     

    Vous êtes tous invités à offrir à la communauté le fruit de votre expérience et vos connaissances en nous communiquant vos fiches d'élevage. 

    Cette rubrique s‚Äô√©toffera gr√Ęce √† vous, alors n'h√©sitez pas ūüėÄ

  • cmer
    cmer

    ELAPHE EMORYI

    Sign in to follow this  
       (0 reviews)

    Elaphe Emoryi (Baird & Girard, 1853)

     

    Nom commun : Serpent ratier des grandes plaines

    Famille : Colubridae

    Distribution :

    - les USA :

     

     

    • du sud ouest (illinois) au sud est (colorado)
    • l'est du nouveau mexique
    • le sud du texas
    • le nord est de l'utah
    - le nord du Mexique (de San luis potosi a Veracruz)

    Taille adulte : 1.2 m de moyenne

     

    Généralité :
    Elevage identique à celui d'une elaphe guttata guttata,les jeunes ne présentent aucune difficulté à se nourrir de rongeurs morts ou vivants, ils montrent régulièrement une légère agressivité dans leurs premiers mois de vie, mais se calme en grandissant.

    Description :
    D'une coloration de fond gris√Ętre, les emoryi seront couverts de taches de couleur olive pourvu d'un l√©ger liser√© noir, contrairement √† la guttata.
    La face ventrale n'est pas pourvu d'un damier, mais plut√īt de ligne formant un ensemble gris√Ętre. La morphologie est semblable √† celle d'un elaphe guttata guttata √† part la t√™te qui est plus massive.

    Le terrarium :
    80*50*50 est une taille requise, il devra être équipé d'un point chaud (diurne 29/ nocturne 22) recouvrant la moitié de l'habitat, et d'un point plus frais, il devra également être pourvu de cachettes coté chaud et, coté frais, un récipient d'eau constamment propre et régulièrement renouvelée, le substrat devra être composé de copeaux de bois (copeaux de hêtre, abiose, sciure rongeur), le sable étant à proscrire, puisqu'il ne s'agit pas d'une espèce fouisseur. Semi arboricole, l'elaphe emoryi appréciera un peu de branchage dans le terrarium.
    Bien entendu, et comme pour toute espèce, tant que l'elaphe emoryi sera à l'état juvénile, le terrarium devra être plus petit, une boite de 30*20*10 étant suffisant, et ainsi évite à l'animal de stresser dans un environnement trop grand. La lumière du jour est amplement suffisante, mais un néon "classique", et surtout pas UV, pourra prendre place, par question d'esthétique ou afin de remplacer une lumière du jour insuffisante.

    La reproduction :
    Celle ci ne posent pas de probl√®me particulier, on observera d'abord un arr√™t de la nourriture puis une baisse progressive de la temp√©rature et de l'√©clairage afin d'arriver √† une dur√©e de repos (dite hibernation) √† 8/10 ¬įC d'une dur√©e de 2 mois, avec une dur√©e d'√©clairage r√©duite √† 7/8 h / jour)celle ci d√©bouchant sur une remont√©e √©galement progressive, apr√®s le r√©veil complet, les b√™tes seront nourris abondamment jusqu'√† leur 1ere mue, une fois celle ci effectu√©, on placera les individus ensemble (de pr√©f√©rence la femelle chez le male). La femelle fera une ponte pouvant aller de 7 a 15 oeufs. Apr√®s 60 jours d'incubation √† 29 ¬įc pour 90 a 99 % d'hygrom√©trie, les jeunes perceront leurs coquilles, ces derniers mesureront en moyenne 30 cm.

    Conclusion :
    L'elaphe emoryi est un colubridae idéal pour débuter, il faut toutefois faire attention à la provenance lors de l'achat.
    L'hybridation entre emoryi et guttata guttata étant malheureusement chose courante (les soit disant "phases de gutt" : Creamsicle, burgundy, suncream, rootbeer, candy cream, ect...). Il a effectivement été vu à plusieurs reprises, nombre d'éleveur amateur qualifiant emoryi comme une phase de guttata ou comme une provenance différente de celle ci et non comme une espèce à part entière. En revanche, le choix délibérer des professionnels a mélanger ces espèces afin d'obtenir des "phases" reste une pratique plus que douteuse.

    Sign in to follow this  


    User Feedback

    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Guest

    • This will not be shown to other users.
    • Add a review...

      ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

        Only 75 emoji are allowed.

      ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

      ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

      ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

      Loading...

×
×
  • Create New...