Jump to content
Guest summerrain

Lézards présents en France

Recommended Posts

Guest summerrain

Une tite précision avant de commencer, je n'y connais pas grand chose, ce post est le résultat de quelques recherches personnelles, toujours pour mieux connaitre les espèces qui nous entourent. Il se peut que je fasse des erreurs, je compte sur les éleveurs présents pour les corriger ^^

 

Comme pour les serpents, un petit rappel pour commencer :

 

La faune française est strictement protégée, il est interdit de prélever ou tuer un animal sauvage et vous pouvez avoir de gros ennuis (c'est dans les deux cas un délit, donc amende et peine de prison possible).

La seule détention "autorisée" est celle des animaux nés en captivité, identifés et cette détention est soumise à certificat de capacité + autorisation d'ouverture d'établissement + déclaration à la DDSV.

Respectez la vie de ces animaux, ils n'ont rien demandé et ont beaucoup plus peur de vous que vous n'avez peur d'eux.

 

Pour ceux qui n'y connaissent rien, pensez qu'avec le développement de la terrariophilie, vous pouvez également tomber sur un lézard échappé. Certains sont dociles, d'autres beaucoup moins, ne prenez pas de risque.

Pensez que les lézards aussi peuvent mordre. Ca n'est pas une partie de plaisir croyez-moi (morsure par un lézard vert quand j'étais gosse, je l'ai bien sentie passer...). Respectez-les, contentez-vous de les observer et laissez-les tranquiles.

 

Pour ceux qui n'y connaissent vraiment rien, je rappelle que les lézards ont (peut-être pas tous,mais la plupart) la capacité de perdre leur queue pour tromper un prédateur (le prédateur part avec la queue qui bouge encore et le lézard se met gentiment à l'abri). EN AUCUN CAS il ne faut volontairement déclencher cette faculté, pas même pour montrer à un enfant. Vous priveriez le lézard de sa seule défense et pensez également que cela reste une blessure qui met beaucoup de temps à guérir.

 

 

 

Voici les lézards qu'on peut trouver en France, certains ont une aire de répartition très limitée (je pense qu'il y en a qui seront très surpris d'ailleurs, comme je l'ai été en découvrant que les lézards qui couvrent littéralement les murs de ma région natale ne se trouvent que dans cette région).

 

On compte 4 familles et 5 sous-familles présentes sur le territoire :

les lacertidae, composés des lacertinae (14 espèces) et des gallontiinae (2 espèces)

les geckonidae, représentés par les gekkoninae (3 espèces)

les anguidae, représentés par les anguinae (1 seule espèce)

les scincidae, représentés par les scincinae (1 seule espèce).

Par soucis de clarté, j'ai trié les espèces par sous-famille.

 

 

Les lacertinae

 

Lézard ocellé, ou Timon lepidus

Ce joli lézard pond ses oeufs dans le bois en décomposition pour les mettre à l'abri. Les jeunes sont vert vifs avec des anneaux jaunes sur les flancs, les adultes sont verts, ils foncent avec l'âge. Ils ont des points bleus sur les flancs, et des points noirs qui font un motif bizarre sur le dos. Leur tête est grande et leurs griffes très longues. C'est un grand lézard qui peut atteindre 80cm queue comprise (la queue étant généralement 2 fois plus longue que le corps).

Ce lézard est connu et réputé pour avoir un très mauvais caractère, il n'hésite pas à mordre et les gros specimens sont assez puissants pour faire une belle plaie. De moeurs diurne, il est vif, et est capable de souffler assez fort pour intimider.

Ils se nourrissent principalement d'insectes, les gros specimens peuvent également manger des oiseaux, d'autres lézards, voire même des mammifères (parait-il cela inclue des lapereaux, à confirmer cependant). Ils mangent aussi occasionnellement des fruits.

Ils affectionnent les espaces ouverts avec une végétation assez dense pour s'y cacher et s'y reproduire. Ils n'aiment pas l'altitude (on ne les trouve pas au-dessus de 1000m).

On les trouve dans deux endroits seulement, dans le pourtour méditerranéen et sur la côté Aquitaine.

lezard10.jpg

 

Lézard des souches, ou Lacerta agilis

Ce petit lézard, qui mesure 10cm environ sans la queue, est un des plus répandus d'Europe. C'est un lézard corpulent, court sur pattes avec une tête massive. Ses couleurs sont variables, en période de reproduction les mâles tirent sur le vert, les femelles sont en général plus grises et plus sombres. Ils peuvent avoir ocelles et/ou marbrures sur les flancs. Ils sont insectivores.

Il affectionne l'altitude, on le trouve jusqu'à 3500m dans les montagnes. A basse altitude, ils affectionnent les sous-bois humides. Dans la montagne on les trouve surtout dans les herbages et les rocailles.

Il y a deux sous-espèces de ce lézard en France, la ssp agilis (de loin la plus répandue) et la ssp garzoni (présente uniquement dans les Pyrénées, de la frontière ouest d'Andorre à la mer). L'aire de répartition de la ssp agilis s'étend de l'ouest du Rhone jusqu'au Nord du Languedoc-Roussillon et remonte le Massif central pour finir par une large bande comprise entre le Nord du Rhone jusqu'aux Ardennes.

Sur la photo on voit une femelle (marron) et un mâle (vert) :

lacert10.jpg

 

Lézard vert occidental, ou Lacerta bilineata

Les juvéniles sont marrons avec une gorge vert vif. Les adultes sont verts clair avec une gorge bleutée plus ou moins intense pour les mâles, les femelles ayant la gorge vert très pâle.

De moeurs diurnes, ce lézard ne reste jamais caché bien longtemps, même quand il vient d'être dérangé. Ils savent très bien mordre si on tente de les attraper et ont la réputation (largement justifiée, j'en ai fait les frais) de pincer très fort. Ils chercheront cependant à fuir avant tout.

Ce lézard peut atteindre 40cm de la tête au cloaque (avec une queue deux fois plus longue) mais c'est exceptionnel. En général, 40cm est leur longueur queue comprise.

On les trouve jusqu'à 2200m d'altitude, principalement dans les végétations denses et non loin des points d'eau. Son aire de répartition va de la Normandie à l'Alsace et inclut tout ce qui est au sud de cette ligne.

En photo, un mâle :

lacert10.png

 

Lézard vivipare, ou Zootoca vivipara

Ce lézard massif est caractérisé par son très gros corps (en comparaison avec les autres lacertinae). Ovipares, ils pondent leurs oeufs dans des trous peu humides, souvent plusieurs femelles pondent au même endroit.

Les adultes sont en général marrons foncés à olivâtres, avec des petits points noirs. Les mâles ont en général les flancs plus foncés que les femelles et peuvent avoir une ligne claire en haut du flanc.

Queue comprise, ce petit lézard mesure entre 10 et 15cm. Ils sont insectivores.

On les trouve dans les Pyrénées, dans le Massif central ainsi que dans tout le Nord de la France (au-dessus de la Loire). A l'Est, leur aire de répartition descend quasiment jusqu'à la méditerrannée, ils sont cependant absents du pourtour méditerranéen.

zootoc10.jpg

 

Lézard hispanique, ou Podarcis hispanica

Ces lézards présentent des couleurs variables, du gris au marron avec parfois des motifs noirs. Ils sont reconnaissables à leur museau pointu et leur ventre crème à blanchâtre.

De caractère placide, ils ne montrent quasi jamais d'aggressivité. On les trouve jusqu'à 3400m d'altitude, ce sont des lézards qui aiment grimper (sur les rochers, murs et autres tronces d'arbre) et qu'on peut facilement trouver près des maisons, pour peu qu'il y ait un mur bien exposé au soleil.

Queue comprise, ils font entre 15 et 20cm. Ils ont une espérance de vie très courte, 4 à 5 ans seulement.

On les trouve dans toutes les Pyrénées (sauf Pays Basque), jusqu'à la Camargue, ainsi qu'un peu plus haut le long du Rhône.

9402po10.jpg

 

Lézard des murailles, ou Podarcis muralis

Comme son cousin hispanique, ses couleurs sont très variées, du marron au gris, avec des tâches ou des points noirs selon les individus. A noter que les femelles sont souvent plus uniformes que les mâles.

Ils se trouvent jusqu'à 2200m d'altitude, ils affectionnent eux aussi les murs des maisons, surtout s'ils sont bien ensoleillés.

Ce petit lézard n'a pas vraiment de défense, il n'est pas aggressif. Il est lui aussi petit, pas plus de 15cm queue incluse, et ont une espérance de vie à peine plus longue que l'hispanique, jusqu'à 7 ans environ. Il est insectivore.

Il est présent dans tout l'hexagone. A noter qu'il y aurait (à confirmer) 3 sous-espèces : la ssp brognardii présente sur la façade atlantique, la ssp merremia dans le Sud-Est du PACA, et la ssp muralis partout ailleurs. A noter que je n'ai pas trouvé de description par ssp.

podarc10.jpg

 

Lézard tyrrhénien, ou Podarcis tiliguerta

Massif, assez longs avec une tête pointue, ils sont caractérisés par des écailles petites et lisses, et des membres fins et longs. Leurs motifs et couleurs varient selon les individus, souvent marrons (selon les individus de clair à foncé, verdâtre ou olivâtres, voire parfois rougeâtres pour les femelles), la queue des mâles est souvent d'un vert assez flashant.

Ils se trouvent jusqu'à 1800m d'altitude environ. On les trouve souvent dans les bois ou les rocailles.

Ce lézard ne se trouve qu'en Corse, mais il y est très commun (on parle de 700 à 900 lézards par hectare).

podarc11.jpg

 

Lézard des ruines, ou Podarcis siculus (ou sicula ?)

Ils sont reconnaissables à leur queue très longue et à leur tête massive. Ces lézards sont en général verts, olives ou marron clair, avec des tâches, plus marquées chez les mâles que les femelles. La queue est marron avec des tâches ressemblant à de boutons. Leur ventre est blanc jaunâtre à gris clair. Ils atteignent 18 à 20cm et ont une espérance de vie d'une dizaine d'années.

Il y aurait là aussi deux ssp de ce lézard, mais je n'ai pas trouvé de description par ssp : la ssp campestris se trouve dans les deux tiers Nord de la Corse et la ssp cetti occupe le tiers Sud de la Corse. On trouve également la ssp campestris autour de la Méditerranée.

030_po10.jpg

 

Lézard montagnard des Pyrénées, ou Iberolacerta bonnali

Celui-là, c'est celui qui m'a poussée à faire cette fiche :) Là où je vais en vacances, il y en a absolument partout. D'où mon énorme surprise de découvrir qu'il est strictement endémique au sud de l'Ariège et Haute-Garonne ^^

Ces petits lézards sont massifs, très vifs, avec une tête petite et bien pointue. Ils sont en général marrons foncés, parfois grisâtres, avec des flancs plus foncés. Le ventre est jaunâtre clair.

Ils atteignent 18cm grand maximum, donc 12cm de queue et sont insectivores.

Ils vivent uniquement en altitude, entre 1700 et 3000m.

iberbo10.jpg

 

Lézard montagnard du Pic d'Estat, ou Iberolacerta aurelioi

Cette espèce ressemble beaucoup à la précédante, cependant des études ADN ont permis de la différencier. Leur différence est due à une évolution légèrement différente suite à des milliers d'années d'évolution dans un bassin totalement différents. Bien qu'ils soient voisins (le Pic d'Estat est lui aussi dans les Pyrénées), ils sont séparés par les montagnes, ce qui explique que leurs aires de répartition sont réduites et ne se chevauchent pas. Leur taille est cependant identique.

Comme différence notable, leurs doigts sont plus longs que ceux de l'espèce précédente. Leurs écailles sont carénées et non lisses, et ils ont des lignes claires sur les flancs.

Ils vivent à 2200 à 3000m d'altitude, dans le Pic d'Estat et à l'endroit où les frontières entre la France, l'Espagne et l'Andorre se rejoignent. Etonnament, on les trouve peu lors de grosses chaleurs, en fait celà est simplement dû à une nécessité de se protéger des UV, à cause de l'altitude.

i_aure10.jpg

 

Lézard montagnard du val d'Aran, ou Iberolacerta aranica

De la même manière que le précédent, cette espèce proche a été différenciée du Pyrénéen grâce à de récentes analyses ADN. Pour la même raison, leur présence dans un massif montagneux les a empêché de se mélanger avec les autres ssp mlagré leur proximité.

Ils ont également des écailles carénées et sont de la même taille que les deux autres. Ils se distinguent par une couleur beaucoup plus grise.

On les trouve entre 1900 et 2500m dans le val d'Aran et en Ariège. A noter que c'est surement l'espèce française qui a l'aire de répartition la plus étroite, 26km² seulement.

iberar10.jpg

 

Lézard de Bedriaga, ou Archaeolacerta bedriagae

Ce joli lézard corse a un physique très particulier, il a un nez long et pointu, de longues griffes, des pattes trapues et solides. Ils sont généralement marrons avec des tâches irrégulières sur tout le dos.

Ils sont particulièrement difficiles à observer car ils préfèrent rester planqués dans les broussailles et évitent de sortir par grosse chaleur. Ils atteignent généralement 23 à 25cm et sont insectivores.

Ils sont strictement endémiques à la Corse.

archae10.jpg

 

Algyroïde de Fitzinger, ou Algyroides fitzingeri

Ce sont les plus petits lézards français. En effet, ils atteignent maximum une 10aine de cm queue comprise.

Ils sont caractérisés par des écailles carénées et pointues, et un corps uniformément sombre, marrons ou gris. Ils ont des doigts et griffes très longs. Leur tête est petite et leur nez est légèrement relevé.

Ils aiment les cachettes, que ce soient des rocailles ou de la végétation. On les trouve en Corse uniquement, et jamais loin des points d'eau.

a_fitz10.jpg

 

 

Les gallontiinae

 

Psammodrome algir, ou Psammodromus algirus

Ces lézards marrons clairs ou foncés se reconnaissent à leur bande claire sur les flancs, à leur tendance rougeâtre et à leur point bleu entre les pattes (difficile à voir).

Très stressés face à une capture, ils chercheront toujours à fuir. Attention à ne pas les faire tomber à l'eau, à cause de leur peau trop fine cela peut les tuer. Ils ont une peau très fragile et il faut éviter de les toucher.

Queue comprise ils peuvent mesurer jusqu'à 30cm et sont insectivores. Il n'est pas rare de les trouver non loin de couleuvres de Montpellier.

On les trouve à l'ouest de la Méditerranée, des Pyrénées à l'embouchure du Rhône.

A noter que j'ai choisi cette photo parce que le lézard présenté est très contrasté, ils sont en général beaucoup plus ternes.

p_algi10.jpg

 

Psammodrome hispanique, ou Psammodromus hispanicus

Leur corps est mince et long, leur nez pointu et des écailles carénées qui leur donne un aspect rugueux. Ils sont marrons à rouge foncé et sont caractérisés par deux lignes claires plus ou moins interrompues par des tâches noires sur le côté du dos.

Ils vivent dans les milieux ouverts et dégagés de la Méditerranée, sous 1500m d'altitude. Ils aiment les rocailles et courrir de cachette en cachette.

Ce petit lézard ne dépasse pas 15cm et est insectivore.

On les trouve dans tous les pourtour méditerranéen.

8974ps10.jpg

 

 

Les gekkoninae

 

Tarente de Maurétanie, ou Tarentola mauritanica

Et oui, il y a des geckos en France ^^ Celui-ci est le plus grand des espèces françaises, ils est massif et a des écailles en formes de petites cornes. Ils sont marrons à gris, avec une queue tâchetée un peu plus foncée. Leur pupilles sont verticales et leur ventre est clair.

On les trouve facilement dans les habitations, souvent dans la salle de bains d'ailleurs. Ils ont des moeurs plutôt nocturnes. Ils peuvent mordre quand on les dérange.

En général ils font dans les 10cm queue comprise mais ils peuvent atteindre 20 à 25cm. Ils sont insectivores.

On les trouve dans le pourtour méditerranéen ainsi qu'en Corse, à l'exclusion du relief (ils n'aiment pas l'altitude).

tarent10.jpg

 

Hémidactyle verruqueux, ou Hemidactylus turcicus

Ces petits geckos fins doivent leur nom aux nombreux boutons clairs de leur dos et flancs. Contrairement aux autres geckos, leurs doigts ne sont pas plats et ils ont des griffes. Ils sont aussi reconnaissables à leur couleur rosâtre à orangeâtre et leurs motifs plus foncés. Leur pupille est verticale.

Ils sont très vifs et difficiles à observer. On les trouve dans les rochers, falaises, principalement le long du littoral et uniquement à faible altitude.

En général, ils font dans les 16cm queue comprise.

On les trouve dans le pourtour méditerranéen et en Corse, là aussi à l'exclusion des reliefs.

hemida10.jpg

 

Phyllodactyle d'Europe, ou Euleptes europea

Petits, mais massifs, ils ont des membres relativement fins et une tête très grande. Leurs yeux sont grands, leurs pupilles verticales. Leurs couleurs se fondent parfaitement avec les rochers qu'ils affectionnent, souvent ils présentent des tâches ou marbrures foncées.

Ils peuvent atteindre une 20aine de cm queue comprise et sont insectivores.

Très timides, on les trouve loin des habitations dans la rocaille. Ils sont également très dur à observer, de part leur excellent mimétisme et leurs moeurs nocturnes.

On les trouve principalement en Corse et dans les Bouches du Rhône.

phyllo10.jpg

 

 

Les anguinae

 

Orvet fragile, ou Anguis fragilis

Et oui, l'orvet, malgré son absence de pattes, est bien un lézard. Il a une deuxième particularité, alors que tous les lézards cités ci-dessus sont ovipares, il est vivipare (donne donc naissance à des petits déjà formés).

Ils se reconnaissent à leur absence de pattes et à leur couleur unie, parfois argentée quand ils sont adultes. Ils peuvent également présenter des points bleus sur les côtés.

Ils affectionnent les zones humides et bien cachés. Ils vivent sous les souches, rochers et autres branches jonchant le sol. Ils sont diurnes mais vivent cachés. Ils se nourrissent de limaces et insectes.

Leur espérance de vie est d'une 15aine d'années, à noter apparemment un record à 54 ans (à prendre avec précaution, je n'ai pas de confirmation de cela).

Ils peuvent atteindre 50cm. Si on essaie de les attraper, ils fuient mais sont lents. En deuxième recours ils peuvent mordre. Comme tout lézard, ils sont capables de perdre leur queue pour échapper à un prédateur.

On les trouve sur tout le territoire, sauf en Corse.

En photo un juvénile, ils ont des reflets cuivrés qui deviennent argentés quand ils grandissent.

orvet_10.jpg

 

 

Les scincinae

 

Seps strié, ou Chalcides striatus

Deuxième surprise pour certains, les orvets ne sont pas les seuls lézards "sans pattes". Je dis bien "sans pattes" avec des guillemets, en réalité ils ont des pattes mais très petites et inutiles. J'ai d'ailleurs choisi la photo parce qu'elle montre bien les pattes.

Les seps sont facilement reconnaissables, comme leur nom l'indique, à leurs "stries". Ils ont des écailles lisses et un aspect particulièrement brillant. Leur tête dans le prolongement du corps et leurs pattes atrophiées (et invisibles à première vue) font qu'ils sont souvent pris pour des serpents. Eux aussi sont vivipares.

Ils affectionnent les endroits humides et aiment se cacher dans la végétation ou sous les rochers. Ils peuvent atteindre 43cm et vivent beaucoup moins longtemps que mes orvets, environ 6 à 7 ans.

On les trouve dans le pourtour méditerranéen également.

seps_h10.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vivement la suite. Pinaise a chaque fois que je vois des bilineata, j'ai une pincée au coeur. C'est avec cette espece que j'ai commencé la terrario il y a deja quelques temps. Honte a moi je sais. :oops:

 

Merci pour ce post. Vivement la fin. :-D

 

Et me tapez pas pour le viridis. Il est magnifique celui la soit dit en passant. :shock:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest summerrain

ça vient ça vient ^^ par contre, j'y connais rien en lézards à la base, jte dis même pas comment je rame ^^

 

Appel d'ailleurs à ceux qui élèvent des lézards, si vous avez des précisions ou des rectifications je suis preneuse ^^

 

EDIT : voilà je viens de finir, sauf oubli de ma part bien sûr. J'insiste, je ne m'y connais pas en lézard et il est possible que je fasse des erreurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest renji

tres beau travail

merci ca m'eclaire un peu plus ;)

j'aurais encore plus de plaisir en observant les lezards qui viennent sur ma terrase et dans mon jardin (j'ai des naissances tout les ans, je vois les petits quands ils viennent se dorer au soleil sur les dalles de la terrasse^^ )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Droopy & Droople

encore un jeune novice ds la terrario, j'avoue que sa fait plaisir de voir sa

merci pour ce post

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest maestatis75

réussirai-je à écrire en fracese ainsi ?

 

Pour l'instant je lis

 

Merci summerrain pour les informations

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Machin

Beau travail! :-D

Je vois beaucoup de lezards des murailles et lézards vivipares vers chez moi... et j'ai un coin où je trouve des lézards des souches...

Peut-être des photos prochainement dans mon topic! :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest zeusfaber

ça c'est du dossier ... merci pour nous.

juste une photo faite chez moi...

gekko10.jpg

gekko sympa

 

ciao ciao walter

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Alagy

Et bien, j'ignorais que notre territoire nous cachait autant de specimens, personnellement à par le lézard vert et celui des murailles ainsi que les orvets, ils me sont totalement inconnu (enfin moins maintenant grâce aux fiches ^^)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest zacharie57

merci beaucoup pour les photo et tes recherche juste une correction pour la tarente ou gecko méditéranéen, il sont plus souvent jaune clair, foncé et peuvent effectivement viré au gris car oui il peuvent ''change'' de nuance de couleur selon la températue(foncée/clair) et l'endroit où il se trouve( il peut imiter le jaune /un petit peu d'orange mais trés prés du jaune en fait c'est surtout qu'il prend les couleur du crépit de votre maison (sauf rose à mon avis il peut pas) si il est de couleur jaunâtre ou gris). Il vit aussi entre 10 et 15 ans

 

J'avoue j'en ai pris un et je l'ai encore mais je vais le relaché a la belle saison en fait c'est en me mettant sur ce forum que j'ai appris que c'était illégale de prélevé des animaux mais je ne relache pas avec le temp qu'il fait.

Je regrette de l'avoir pris maintenant que je sais que c'est interdit.

 

dsc00003ma.jpg

 

Pour info c'est pas son terrarium actuelle on lui avait mis celui là le temps d'acheter du matériel un peu plus moderne et mieux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite correction/ajout : Zootoca vivipara, au nord de sa répartition, adopte le plus souvent un comportement vivipare (d'où son nom).

Pour sa répartition Sud, il est effectivement ovipare.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest snak-man

waaah je ne pensais qu'il y avait autand de lézard en france, a part le lézard occelé et le lézard des muraille et le gecko je ne les connaissais pas :o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

  • Alimentation gecko leopard

    Bonsoir  j'ai un gecko leopard de 6 mois qui maigrit au fur et a mesure des jours elle mange 4 grillons de taille 8 tous les 2 jours  esque c'est normal ? merci

    Guest prunelle<3
    Guest prunelle<3 | 
    🦎 Lézards 44

    anaconda jaune : Avis et expérience

    bonjour tt le monde   je viens d'acheté un anaconda jaune et j'ai lu pas mal de fiche d'élevage dessus mais j'aimerais avoir votre avis sur cette animal et tt vos secrets par rapport a cette espece   en esperant que vous pourriez m'aidé dans l'élevage de mon nouveau serpent

    Guest la patte folle
    Guest la patte folle | 
    🐍 Serpents 94

    Hibernation

    Bonjour. J'ai 4 tortues Hermann de 18 mois. Certains me disent qu'elles doivent hiberner et d'autres me disent que non, qu'elles sont trop petites. Elles vivent en terrarium et ont bien grandi et grossi. Je souhaiterais les faire hiberner en frigo. Quelqu'un peut me donner son avis suite à son expérience avec des juvéniles. Merci.

    Pascale Naas
    Pascale Naas
    🐢 Tortues

    Grosse boule sur mon serpent

    Bonjour/bonsoir à tous,   J'ai un thamnophis sauritus (couleuvre jarretière) depuis maintenant plus d'un an (son âge est inconnu) et s'il a toujours eu des petites boules sur le corps, il a depuis peu une impressionnante boule qui déforme clairement ses écailles au niveau des flancs. J'ai touché et c'est mou et ne semble pas douloureux (et pourtant il déteste les manipulations) mais elle semble grossir aussi bien en épaisseur qu'en largeur. Pour information, sa dernière mue date d

    NanaJames
    NanaJames
    🐍 Serpents

    Lumière des écrans

    Bonjour, je voudrai savoir si la lumière des écrans dérange les lézards et serpents la nuit ?Car je voudrai mettre un terra pour un gecko leopard ou un python royal dans ma chambre mais je m'endort souvent tard et donc la télé reste allumer très tard alors est-ce nuisible à leur bien-être ? 

    Kumataiyo
    Kumataiyo
    🦎 Lézards
  • Our picks

    • Que mange un lézard ?
      Chez votre Lézard, le plus difficile saura de connaître le groupe auquel il appartient. Est-ce un herbivore, un carnivore ou un omnivore ? De cela dépendra son régime alimentaire, plutôt simple dans tous les cas de figure. Il convient simplement de le respecter à la lettre et de ne s’autoriser que quelques sorties de pistes, toutes contrôlées.
      • 1 reply
    • Les maladies courantes des tortues
      Malgré une longévité assez importante, votre tortue peut également tomber malade au cours de sa vie. La majorité des maladies vient d’une mauvaise alimentation, de conditions environnementales inadaptées ou d’un mal-être engendrant du stress et de l’anxiété. Les solutions se trouvent souvent sous votre nez. Pourtant, certaines maladies doivent être rapidement traitées sous peine d’entraîner votre tortue vers la mort.
      • 1 reply
×
×
  • Create New...