Jump to content
Sign in to follow this  
Flo.P

Techniques de nourrissage

Recommended Posts

[align=center]Techniques de nourrissage[/align]

 

 

Techniques les plus communes que j'utilise ou que l'on peut utiliser:

 

- Le mort secoué. Il suffit de secouer la proie, de préférence chaude et au bout d'une pince devant le serpent pour mimer une proie vivante, le serpent se jette dessus et fait une constriction, puis avale sa proie. Attention à ne pas la secouer trop violemment ni trop doucement.

 

- Le mort déposé. Souvent lorsque le serpent refuse sa proie au secoué ou en a peur, il suffit de déposer la proie (dans un perchoir, dans un récipient, ...) et de la laisser toute la nuit avec lui, ou l'inverse, celui-ci avec la proie en fauna box hors du terrarium. Le lendemain il ne reste généralement plus rien.

 

- L'incision du crĂąne. Une technique consiste Ă  inciser la tĂȘte du souriceau pour faire apparaitre un peu d'encĂ©phale. Un liquide sortira de la tĂȘte. Cela semble accroitre l'appĂ©tence du serpent (avec proie morte bien sĂ»r).

 

- Le fraichement tué. On peut tuer la proie directement avant de la donner au prédateur. Celle-ci sera imprégnée d'une plus forte odeur que du décongelé et pourra déclencher l'attaque du serpent.

 

- La couleur. Il semblerait que certains serpents acceptent qu'un seul ou refusent un type de couleur. Il ce peut donc qu'un serpent refusent par exemple une souris blanche et accepte une noir. A vous d'essayer plusieurs types de couleurs celons les proies.

 

-Le jeûne. Pour habituer un serpent au mort, lorsqu'il le refuse catégoriquement, le laisser jeûner est une technique assez efficace. Pour ma part, la durée d'abstinence à la nourriture avant de proposer une proie morte est d'environ 1 mois, puis si elle est refusée, on repropose du vivant, et ainsi de suite en faisant des roulements. On peut aussi refaire un petit jeûne juste aprÚs le refus avant de craquer et de proposer à nouveau du vivant.

Il arrive aussi parfois qu'un serpent refusant de se nourrir mange aprÚs avoir effectué un petit jeûne tout simplement, de quelques semaines jusqu'à un mois...

 

- La proie assommée. Pour éviter parfois le vivant, et penser éviter les morsures, on peut assommer la proie, ou la tuer, et la donner lorsqu'elle est encore en convulsions. Le serpent la croira vivante et peut accepter plus facilement son repas.

 

- Le vivant. Ne surtout pas essayer le vivant ou sous trĂšs haute surveillance et Ă  vos risques et pĂ©rils, les accidents sont trĂšs vite survenus et j'ai eu la mauvaise surprise d'une morsure au niveau de la tĂȘte du serpent par une souris... les morsures de rongeurs ne sont pas bĂ©nignes et peuvent ĂȘtre profondes. Le rĂ©sultat, c'est souvent quelques jours de dĂ©sinfection Ă  la BĂ©tadine diluĂ©e... Cependant il faut avouer que c'est une technique qui peut ĂȘtre efficace, mais risquĂ©e.

 

- Changement de proie. En effet, certaines fois, le simple fait de changer de proie (espÚce) semble déclencher la prise de nourriture (question d'odeurs différentes, couleurs, formes, etc). Attention à l'accoutumance! (exemple: gerbille pour Python regius, le serpent peut éprouver une forte accoutumance, et le prix des gerbilles est nettement moins abordable).

 

- Le semi-gavage. Lorsqu'on fait un semi gavage, on tient la tĂȘte du serpent fermement d'une main de maniĂšre Ă  pouvoir lui ouvrir la bouche sans blocage, puis de l'autre main on lui fait mordre la tĂȘte d' une proie ou pĂ©nĂ©trer la tĂȘte d'une proie dans la bouche dĂ©licatement. Pour finir on lĂąche calmement la tĂȘte du serpent et on le laisse dans la tranquillitĂ© la plus totale en veillant a ce que le rĂ©flexe de dĂ©glutition soit enclenchĂ© et donc que le serpent avale sa proie de lui mĂȘme par la suite (encore avec proie morte).

 

- le gavage. Il est Ă  utiliser en dernier recours : il consiste Ă  faire pĂ©nĂ©trer la proie comme pour le semi gavage, Ă  la diffĂ©rence que l' on ne se contente pas de faire pĂ©nĂ©trer que la tĂȘte de la proie dans la bouche du serpent, mais la lui faisons avaler entiĂšrement jusqu'Ă  ce qu'elle soit arrivĂ©e au niveau du cou du serpent, puis on veille Ă  ce que le serpent ne rĂ©gurgite pas la proie. Pour cela on se sert d'une pince, pas trop Ă©paisse. Cette mĂ©thode est dĂ©licate et peut ĂȘtre dangereuse pour le serpent. A ne pas faire seul et Ă  apprendre auprĂšs de personnes expĂ©rimentĂ©es (avec proie morte, toujours).

 

Pour le gavage et le semi gavage il est bon d'utiliser un lubrifiant tel que l'huile d'amande douce, ou jaune d'Ɠuf, ou encore de l'eau.

 

Pour relancer un serpent arboricole lorsqu'il ne veut plus manger ou à l'arrivée chez moi, les méthodes que j'utilise (peuvent fonctionner aussi avec des serpents semi-arboricoles ou terrestres) :

 

- La ruse. DĂ©congelez une petite proie, (pour un Gonyosoma oxycephala adulte une souris adulte par exemple), accrochez Ă  la proie quelques plumes d'oiseaux que l'on peut trouver dans des animaleries, parcs, etc. Ensuite proposez la proie chaude, et agitez la devant lui. Cela a bien marchĂ© chez moi, le Gonyosoma prend la proie pour un oiseau. Bien sĂ»r cette technique peut ĂȘtre utilisĂ©e diffĂ©remment, par exemple avec une mue de lĂ©zard disposĂ©e sur la proie pour de l' Ahaetulla, ou simplement frottĂ©e contre celle-ci, on peut procĂ©der de mĂȘme avec des plumes pour imprĂ©gner l'odeur, etc... Cette technique peut ĂȘtre utilisĂ©e pour habituer un Gonyosoma au rongeur ou au mort, etc. On peut aussi dĂ©poser la proie au lieu de la secouer.

Pour ceux qui mangeraient des grenouilles à l'état naturel, il y a aussi une technique qui consiste a laisser tremper la proie (souriceau, souris, etc) dans l'eau de décongélation de cuisse de grenouille, ou frotter les cuisses contre la proie, etc.

Il y a aussi la "confiture". En gros on fait tremper le rongeur dans un bol ou on aura préalablement broyé quelques grenouilles ( cuisse ou entiÚre ), ça marche aussi avec du lézard ( en fonction des espÚces ). Attention au niveau de la législation pour les lézards ou grenouilles utilisées.

Pour les piscivores on peut aussi frotter la proie contre un poisson pour la lui faire accepter.

 

 

- L'énervement. Il arrive parfois qu'à force d'énerver le serpent avec la proie, celui-ci attaque l'attaque d'abord pour se défendre, donc la relùche, puis à force de patience, qu'il retienne un peu la proie placée dans le sens de la déglutition et que cela déclenche son réflexe de prise de nourriture. Dans ce cas, lùchez vite la proie, et laissez le serpent au calme. Attention à ne pas provoquer l'inverse ! Trop insister pourrait provoquer un grand stress (Toujours avec proie morte il va de soi).

 

- La surprise. C'est ce qui marche le mieux avec mon Gonyosoma. GĂ©nĂ©ralement, le soir arrivĂ©, lorsque la nuit tombe, c'est le moment ou je me dĂ©cide Ă  nourrir la bĂȘte. Il a la fĂącheuse tendance de refuser de manger Ă  partir du moment ou il voit ma pince ou mon corps. Du coup, je prend la proie morte au bout de ma pince, j'ouvre dĂ©licatement le terrarium, et je met trĂšs brusquement celle-ci devant son nez. Cela marche souvent, le serpent un peu surpris bondit sur la proie, constrictionne, et mange. Si cela ne marche pas du premier coup, je m'y prend Ă  plusieurs fois, ça a tendance Ă  l'Ă©nerver et il finit par accepter.

 

- Le poussin. Beaucoup d'arboricoles avalant plus volontiers des oiseaux, le poussin peut parfois trÚs bien leur convenir pour un bon démarrage. Seul inconvénient, l'effet un peut laxatif de celui-ci, et sa taille : pas mal d'entre eux sont en effet trop petits pour en manger.

 

- L'incision du poussin. Il existe une technique consistant Ă  inciser la partie basse du ventre d'un poussin Ă  peine nĂ©, pour en faire sortir un peu le jaune d'Ɠuf. Cela semble augmenter l'appĂ©tence du serpent (encore une fois avec une proie morte)

 

On peut combiner certaines de ces techniques pour accroitre nos chances de réussite (proposer du mort secoué, et si la proie est refusée, la laisser toute la nuit avec le serpent, etc... ).

Si tout cela ne fonctionne pas, que le serpent rĂ©gurgite, fait des excrĂ©ment glaireux ou autres, cela viendra de la santĂ© mĂȘme de votre animal (stomatite, parasites internes, grand stress, infection...)

 

 

Amicalement, Flo :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Citrus

Une précision : pour que le gavage ou le semi-gavage se déroulle il est bon de lubrifier la proie avec de l'huile d'amande douce.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest gomu

pas l'huile de parafine c'est un laxatif tres mais tres puissant utilise lors d'occlusion importante .le blanc d'oeuf marche bien et la bonne huile vegetale va bien egalement ................fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest demoniakdu59

oui trĂšs pratique cette petite fiche ! en plus elle est trĂšs complĂšte :!: :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest letransporteur

Super ta fiche cela pourras servir au debutant qui commence ou pour les novice (comme moi :P ) qui pourrais en avoir besoin a un moment ou un autre meme si a ce jour j ai de la chance qu il mange que du mort

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest House
Exact j'ai pas précisé, je le rajoute :wink: , ou de l'huile de parafine il me semble.

 

Lubrifier Ă  l'eau... Amplement suffisant...

Share this post


Link to post
Share on other sites

chacuns ses occupations a 1h du mat' :D

fiche bien complete cela dit. Si tu as des videos illustrant certains point ca serai bien du genre l'incision pour se donner une idée, les feinte pour le serpent etc...

A la rigueur je peux essayer d'y contribuer avec ton accord bien sur en mettant une video de mes boa qui mangent du mort avec ennervement et agitation. ( je fais "cavaler" le rat autour, je le fais toucher une partie du serpent, il tappe , j'esquive et enfin je le presente face a face et la constriction est immediate). Je peux poser la proie ils mangeront aussi mais directement, je fais ca histoire de garder un minimum d'instinct quand mĂȘme.

pour info je nourris ma femelle BCC x BCI (120cm) avec du rat tout a l'heure c'est toi qui voit si je te fais une video :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

je donne pour exemple ( concernant le changement de proie) mon ancien pr.

Avant de crier au secour faut tout essayer comme tu le met, mon serpent avait regurgité, et aprés plus moyen de nourrir. J'ai tenté de la souris noir, et a partir de ce jours, elle n'a plus jamais mangé une proie d'une autre couleur. Le blanc étant totalement ignoré :shock:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest CuRTuS

Moi pour tous se qui est gavage ( pour les petite proie surtout ) je trampe dans du jaune d'oeuf ( sa ajoute un complément nutritif ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

pythondu77, pour les vidéos, pas de soucis c'est ce que je voulais faire mais je n'avais pas trop le temps et il était un petit peut tard :D

On s'arrangera pour ce que tu peut faire, et j'en ferai Ă©galement :wink:

 

Merci :wink:

 

PS: pour ma part, le gavage passe Ă  l'eau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest CuRTuS
Merci beaucoup pour ta fiche, ca risque de m'ĂȘtre bien utile pour mes futurs ( je l'Ă©spĂšre ) Candoia carinata :wink:

 

:twisted: GRENOUILLE :twisted:

Share this post


Link to post
Share on other sites
- La ruse. Pour ceux qui mangeraient des grenouilles à l'état naturel, il y a aussi une technique qui consiste a laisser tremper la proie (souriceau, souris, etc) dans l'eau de décongélation de cuisse de grenouille, ou frotter les cuisses contre la proie, etc.

 

J'ai rajouté quelques lignes pour toi Yahiko :wink:

 

comment tu fais pour un serpent super placide qui ne mord jamais, mais alors jamais, et qui refuse de se nourrir?

 

Je ne comprend pas bien ta question :?

Pour tout les serpents placide etc, et ben il y a le posé, toute les techniques ou on n'énerve pas le serpent et ne secoue pas en gros :?

Enfin je voit pas trop ce que tu n'a pas compris il y a peut prĂȘt tout dans la fiche.

 

 

Sinon merci pour vos commentaires, et si quelqu'un a quelques chose à rajouter, n'hésitez pas.

 

Amicalement, Flo :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest CuRTuS

Autre chose Flo.

 

La confiture.... :D

 

 

En gros tu fait tremper ton rongeur dans un bol ou tu aura préhalablement broyer quelque grenouilles ( cuisse ou entiere ), sa marche aussi avec du lézard ( en fonction des especes ).

 

 

J'ai jamais tester personnelement mais cela marche trés trés bien apparament :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest To

ajouté dans le post-it des question récurentes

(2eme lien des techniques de nourrissage)

 

merci Flo.P :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

  • Comportement inhabituel et changement de couleur

    Bonjour, j’ai une elaphe depuis 2002... elle a toujours bien mangĂ©, toujours bien fait ses besoins et a toujours eu de magnifiques couleurs. Or, depuis environs 2 mois, elle a commencĂ© Ă  changer de couleur (par la queue) pour une couleur plus sombres (y compris son ventre). Depuis 2 semaines, elle boude les souris qu’elle a l’habitude de manger et « joue » avec. Mais le plus Ă©trange, c’est qu’elle va, en journĂ©e ou le soir, « avoir des crises » d’attaque, elle est calme et d’un coup, elle s’éner

    Steph Anie
    Steph Anie | 
    🐍 Serpents 1

    Personne qui a envie de partagĂ© des photo de nos petite bĂȘte ???

    Bonjour je trouve dommage que ce forum sois pas actif, personne pour partagé des photo de reptile et terra ??? 

    Sprayko
    Sprayko | 
    📾 Photos de vos animaux 40

    Python royal agressif

    Bonsoir , j'écris ce post car mon python regius est agressif , a peine quand j'approche ma main il se mets en position pour m'attaquer , j'y vais lentement mais sans hésiter (comme avec mon pantherophis guttatus qui lui ne m'as mordu que 2 fois en 4 ans lors du nourissage) je mets du gel hydroalcoolique avant de le manipuler, il a plusieurs cachettes , une au point chaud et une au point froid , mais il sort peu et parait en "stress" je précise que je l'ai depuis 4 mois et que les 2 premiers mois

    Bambinoo
    Bambinoo | 
    🐍 Serpents 4

    Osteopilus septentrionalis pattes arriÚres paralysées

    Bonjour à tous   Content de revenir sur le forum mais cette fois pour quelque chose de moins plaisant hihi   Je possÚde depuis 10 ans   Deja une rainette de cuba. Elle a toujours bien été. Elle vit dans un terrarium de 45x45x60. Point chaud oscille entre 32 et 36 degrés et point froid à 23-26 degrés. La semaine derniÚre j'ai remarqué qu'elle était sous sa lampe avec une patte arriÚre allongée. Sur le coup j'ai trouvé ça étrange mais sans me poser trop de question, j

    iano
    iano | 
    ⚕ SantĂ©/Section mĂ©dicale 3

    Accouplement pantherophis guttatus albinos rouge et Blizzard

    Bonjour, je vais bientĂŽt accouplĂ© mes pantherophis guttatus mais j'aimerais bien savoir quel mutation je serai susceptible d'obtenir. Ma femelle est une albinos rouge de 3 ans et mon mĂąle est un albinos Blizzard de 3 ans Ă©galement. J’espĂšre avoir une rĂ©ponse rapidement. Merci

    Anthonin Chaigne
    Anthonin Chaigne | 
    🐍 Serpents 1
  • Our picks

    • Que mange un lĂ©zard ?
      Chez votre LĂ©zard, le plus difficile saura de connaĂźtre le groupe auquel il appartient. Est-ce un herbivore, un carnivore ou un omnivore ? De cela dĂ©pendra son rĂ©gime alimentaire, plutĂŽt simple dans tous les cas de figure. Il convient simplement de le respecter Ă  la lettre et de ne s’autoriser que quelques sorties de pistes, toutes contrĂŽlĂ©es.
    • Les maladies courantes des tortues
      MalgrĂ© une longĂ©vitĂ© assez importante, votre tortue peut Ă©galement tomber malade au cours de sa vie. La majoritĂ© des maladies vient d’une mauvaise alimentation, de conditions environnementales inadaptĂ©es ou d’un mal-ĂȘtre engendrant du stress et de l’anxiĂ©tĂ©. Les solutions se trouvent souvent sous votre nez. Pourtant, certaines maladies doivent ĂȘtre rapidement traitĂ©es sous peine d’entraĂźner votre tortue vers la mort.
      • 1 reply
×
×
  • Create New...