Jump to content
fredtriton

[Amphibiens] Sylvirana maosonensis.

Recommended Posts

Sylvirana maosonensis (Bourret, 1937),

Mao-Son Frog.

 

 

 

 

5Vw04CAxpt.jpg

Sylvirana maosonensis.

 

 

RĂ©partition et Ă©cologie :

 

Aussi connue sous le nom de Hylarana maosonensis, cette petite grenouille est originaire du Nord-Est et du Centre du Vietnam, des Annamites (Laos) et du Sud du Guanxi (Chine).

Sylvirana maosonensis vit en sous-bois, frĂ©quentant la litiĂšre de feuilles mortes et le bord des ruisseaux forestiers calmes et peu profonds, oĂč a lieu la reproduction. Elle peut Ă©galement frĂ©quenter des habitats lĂ©gĂšrement modifiĂ©s, mais toujours Ă  proximitĂ© de la forĂȘt. On retrouve cette espĂšce Ă  des altitudes comprises entre 200 et 1300 m.

Localement commune bien que les populations tendent à décroßtre, elle est comme de nombreuses autres espÚces victime de la déforestation et du déboisement.

Dans le milieu terrariophile, cette espĂšce est trĂšs peu reprĂ©sentĂ©e et actuellement introuvable en animalerie. Il existe toutefois une souche captive maintenue depuis dĂ©sormais prĂšs d’une dizaine d’annĂ©es, et ce sans difficultĂ©s particuliĂšres

 

Description :

 

Cette grenouille ressemble Ă  nos grenouilles rousses en modĂšle rĂ©duit. Les mĂąles ne mesurent guĂšre plus de 4 cm, contre 5 pour les femelles. La peau est lĂ©gĂšrement verruqueuse, la coloration dorsale est globalement uniforme et prend des teintes allant du beige-roux au brun clair ; certains spĂ©cimens prĂ©sentent des nuances verdĂątres sur le corps. Des taches lĂ©gĂšrement plus foncĂ©es sont parfois prĂ©sentes sur le dos, celles sur les flancs sont brunes Ă  noires. Les cuisses et flancs sont frĂ©quemment marquĂ©s de taches/rayures brunes Ă  noires Ă©galement. Les parties ventrales sont lisses et claires. L’Ɠil est particuliĂšrement joli, avec des teintes rouge-bordeaux.

 

lxHjPmxWL4.jpg

Amplexus.

 

zKxc2mWCrs.jpg

Juvénile.

 

 

Soins en captivité :

 

 

--> Logement.

 

En captivitĂ©, cette espĂšce semble trĂšs rĂ©sistante. Le seul point Ă  ne pas nĂ©gliger Ă  mon sens est la taille du bac : malgrĂ© sa petite taille, il s’agit d’une grenouille se dĂ©plaçant par bonds, dont l’instinct de fuite peut ĂȘtre marquĂ©. Plus le bac sera grand, mieux cela sera.

Dans un bac trop petit, les grenouilles essayant de fuir tendent Ă  se cogner le museau aux parois, entraĂźnant Ă  la longue une stomatite.

Je trouve les terrariums type Exo-terra bien indiquĂ©s pour cette espĂšce : ils sont profonds, l’ouverture latĂ©rale permet un accĂšs facile, et les rebords assez hauts permettent un amĂ©nagement correct. Un terrarium de 60x45x45 cm est convenable pour un petit groupe de 4-6 individus. Un 45x45x45 cm bien amĂ©nagĂ© (c'est-Ă -dire blindĂ© de cachettes) peut Ă©ventuellement ĂȘtre acceptable pour 3-4 spĂ©cimens, mais il s’agit lĂ  d’un strict minimum.

On peut Ă©galement utiliser des cuves d’aquarium nues, recouvertes d’un couvercle en moustiquaire bien fixĂ©. On prendra au minimum un bac de 80x30x40 cm (dimension standard), les bacs de 60x30x30 cm offrant trop peu de recul aux animaux.

Les bacs de rangement en plastique peuvent Ă©galement faire office de cuve de maintenance convenable, tant qu’ils sont de taille adaptĂ©e. Leurs parois opaques auraient mĂȘme tendance Ă  sĂ©curiser les grenouilles, mais cela n’est pas trĂšs pratique pour l’observation.

 

 

--> Agencement.

 

Il existe deux mĂ©thodes pour amĂ©nager le bac : l’aquaterrarium ou le terrarium avec bassin. D’une maniĂšre gĂ©nĂ©rale, la partie aquatique devrait recouvrir entre un quart et un tiers du bac.

Les deux méthodes fonctionnent trÚs bien avec cette espÚce.

 

En aquaterrarium :

L’aquaterrarium peut avoir une sĂ©paration naturelle ou artificielle.

Dans le cas de la sĂ©paration artificielle, il suffit de siliconer dans le bac une plaque de verre de la hauteur voulue Ă  l’emplacement voulu (il existe des tutoriels pour ça). Une partie sera remplie de substrat forestier, l’autre sera remplie d’eau.

Dans le cas de la sĂ©paration naturelle, il s’agit de placer des briques (ou pierres) lĂ  oĂč l’on souhaite faire la sĂ©paration terre/eau. Du cĂŽtĂ© « terre »,  remplir de graviers ou de billes d’argile (= drain), puis placer un tissu type gĂ©otextile avant de rajouter le substrat « classique ». Les briques empĂȘchent le drain de s’en aller, et tant que le niveau d’eau dans la partie aquatique n’est pas plus haut que le drain le substrat ne sera pas dĂ©trempĂ©. On habille la sĂ©paration en pierres avec des Ă©corces, de la mousse, des racines, 
 Ce genre de bac est trĂšs intĂ©ressant Ă  mettre en Ɠuvre dans des cuves longues mais peu larges (types cuves standard d’aquarium).

 

RU8uksXKhi.png

Schéma d'un aquaterrarium à séparation naturelle, à dominante terrestre. Idéal pour les Sylvirana.

 

En terrarium :

Il s’agit d’un simple terrarium, avec substrat de type sous-bois, et une bassine d’eau de taille suffisamment importante encastrĂ©e dedans.

 

On peut Ă©galement envisager un dĂ©cor en mousse expansive (ou mortier hydrofuge) se prĂ©sentant sous la forme d’un petit ruisseau ou d’une petite cascade.

Un léger courant ne dérange pas les Sylvirana.

 

--> Substrat :

 

Le substrat de la partie terrestre sera un substrat de type sous-bois, c'est-Ă -dire un mĂ©lange d’humus de coco, de tourbe blonde, de feuilles mortes, 
 Et de tout ce qui peut faire partie du sol forestier. De cloportes, collemboles, enchytrĂ©es, vers de terre, et autre dĂ©tritivores sont particuliĂšrement indiquĂ©s.

Une trĂšs grande Ă©paisseur n’est pas importante, l’espĂšce Ă©tant peu fouisseuse. 5-10 cm suffisent. Un drain en graviers ou billes d’argile peut ĂȘtre indiquĂ©, mais n’est pas indispensable (sauf dans le cas de l’aquaterrarium Ă  sĂ©paration naturelle).

La hauteur d’eau n’a pas besoin d’ĂȘtre trĂšs importante non plus ; 5-10 cm sont suffisants. Le substrat de la partie aquatique importe peu : sable de Loire, graviers, feuilles mortes, 
 Les grenouilles ont de toutes façons fortement tendance Ă  salit l’eau lors de leurs baignades.

 

--> Aménagement :

 

L’amĂ©nagement du bac consiste principalement en cachettes ; Ă©corces, souches, racines, bouts de troncs + ou – dĂ©composĂ©s.

Les juvĂ©niles (et parfois les adultes) peuvent avoir des tendances arboricoles ; des Ă©lĂ©ments de dĂ©cor larges et hauts peuvent alors ĂȘtre intĂ©ressants.

Il est important d’ajouter des pierres de taille variable dans la partie aquatique. Une Ă©corce de liĂšge couvrant une pierre Ă©mergĂ©e peut ĂȘtre une cachette trĂšs apprĂ©ciĂ©e.

 

Les plantes ne sont pas nĂ©cessaires, mais peuvent fournir un couvert vĂ©gĂ©tal apprĂ©cié ; les plantes rampantes/grimpantes en particulier, telles que le Scindapsus, le lierre, les petites variĂ©tĂ©s de Philodendron, ou encore la misĂšre, sont de bons candidats. De la mousse posĂ©e au sol peut avoir un rendu esthĂ©tique apprĂ©ciable, de mĂȘme pour les fougĂšres si la taille du bac le permet.

Les plantes aquatiques ne sont pas indispensables, mais quelques brins d’élodĂ©es ou de ceratophylle peuvent fournir un appui aux grenouilles lorsqu’elles sont dans l’eau.

 

 

prD4Ac0x0b.jpg

Vue d'un bac pour Sylvirana adultes, aprĂšs humidification.

 

9o70kJWHfu.jpg

Exemple d'aquaterrarium pour juvéniles chez un éleveur. On peut distinguer des grenouillettes sur la tuile (à gauche).

 

--> ParamĂštres.

 

En termes de paramĂštres, ces grenouilles sont trĂšs robustes.

Le substrat Ă©tant sensĂ© bien retenir l’humiditĂ©, il n’y a pas forcĂ©ment besoin de vaporiser tous les jours ; il suffit de s’assurer que le substrat soit lĂ©gĂšrement humide.

En ce qui concerne les tempĂ©ratures, ces grenouilles tolĂšrent sans soucis apparents de 5°C Ă  30°C. Il s’agit toutefois d’extrĂȘmes.

On peut envisager une maintenance correcte en restant autour de 22-25°C toute l’annĂ©e. On peut Ă©galement laisser le bac Ă  tempĂ©rature ambiante de la piĂšce, par exemple Ă  18°C l’hiver et 28°C l’étĂ©.

L’éclairage naturel de la piĂšce peut suffire, cette espĂšce vivant en sous-bois. Si la piĂšce est sombre ou s’il y a des plantes dans le bac, il est tout de mĂȘme conseillĂ© d’avoir un Ă©clairage d’appoint.

 

--> Nourriture :

 

Les Sylvirana maosonensis sont voraces. Leurs proies principales sont les arthropodes terrestres et larves diverses. Pour ma part, je nourris principalement aux blattes et grillons. Un spécimen adulte peut sans soucis maßtriser un grillon adulte, mais il est plus sage de donner des proies un peu plus petites.

Les juvéniles ont une croissance rapide, et sont nourris de collemboles, drosophiles, micro grillons, 


Les adultes et subadultes en bonne santé peuvent jeûner plusieurs semaines sans soucis. Pour ma part, je ne nourris que le week end.

Quand la température descend en dessous de 12°C, je limite et réduis les nourrissages, sans toutefois les stopper. Les grenouilles savent se réguler.

Inutile de préciser que de toutes petits spécimens peuvent se faire manger par les adultes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

MƓurs :

 

Ces grenouilles ne sont pas strictement nocturnes, elles peuvent sortir Ă©galement de jour. Elles passent la majeure partie de leur temps sous leurs cachettes, ou postĂ©es sur des Ă©lĂ©ments de dĂ©cor/en bordure d’eau Ă  guetter des proies.

Le chant, bien que moche, n’est pas dĂ©rangeant. Il est lĂ©ger, et ressemble Ă  une branche qui craque. Contrairement Ă  d’autres grenouilles, je ne les aie jamais entendues chanter incessamment, mĂȘme en pĂ©riode de reproduction. Il arrive toutefois qu’elles se mettent Ă  chanter en journĂ©e, suite Ă  des pulvĂ©risations ou Ă  un nourrissage.

 

Reproduction :

 

Les animaux peuvent ĂȘtre matures relativement tĂŽt, si ils ont Ă©tĂ© nourris abondamment.

La reproduction peut avoir lieu au printemps et en Ă©tĂ©. Les amplexus se font au printemps, et peuvent rester en place plusieurs mois (probablement jusque la ponte ?). Une diffĂ©rence de tempĂ©rature Ă©tĂ©/hiver semble stimuler les animaux, mais il y a fort Ă  parier que mĂȘme sans ça la reproduction puisse avoir lieu.

J’ai obtenu des pontes de plusieurs maniĂšres, en plaçant les individus en amplexus dans un bac aquatique extĂ©rieur (sĂ©curisĂ©) durant l’étĂ© ou en les laissant dans leur bac d’origine ; la ponte dans un bassin de 30x30 cm n’a pas posĂ© de problĂšmes.

Les Ɠufs (de plusieurs dizaines à une centaine) sont pondus sur dans l’eau, sur des supports divers : plantes, pierres, ...

 

HhiHAQVJ1s.jpg

IEn2of0BoF.jpg

Ponte de Sylvirana maosonensis.

 

 

L’éclosion est rapide Ă  plus de 20°C, et le dĂ©veloppement des tĂȘtards se fait sans encombres Ă  partir du moment oĂč l’eau reste propre et qu’ils sont nourris en quantitĂ© suffisante. Je logeais quinze-vingt tĂȘtards dans des bacs de 9 L, nourris quatre fois par semaine de paillettes Ă  poissons omnivores, les dĂ©chets siphonnĂ©s deux fois par semaine. De la spiruline ou des algues poussant en bassin extĂ©rieur doivent Ă©galement fonctionner pour le nourrissage des tĂȘtards.

Des escargots (physes, planorbes) et aselles peuvent cohabiter avec les tĂȘtards, au mĂȘme titre que les cloportes et les vers avec les juvĂ©niles et adultes.

 

 

dMYcvIYHhS.jpg

TĂȘtards.

 

s2nnF7GNss.jpg

TĂȘtards se nourrissant de paillettes pour poissons omnivores.

 

 

Entre 22°C et 25°C, les premiĂšres exondations ont eu lieu ; il faut donc avoir couvert le bac des tĂȘtards et prĂ©vu des plateformes d’exondation (pierres Ă©mergĂ©es, liĂšge flottant) : les grenouillettes se noient trĂšs facilement.

Les grenouilles sont installĂ©es dans un bac amĂ©nagĂ© de la mĂȘme façon que pour leurs parents. LĂ  aussi, le bac ne doit pas ĂȘtre trop petit, 30x30 de surface au sol est un minimum.

Personnellement, je plaçais les tĂȘtards prĂȘts Ă  se mĂ©tamorphoser dans le bassin du terrarium des grenouillettes, qui Ă©tait en pente douce vers la « terre ».

 

5YVqs4F8xF.jpg

Juvénile en train de s'exonder.

 

 

Conclusion :

 

Le maintien et l’élevage de cette espĂšce peu rĂ©pandue ne sont donc absolument pas complexes.

Sans dire qu’il s’agisse d’une espĂšce trĂšs intĂ©ressante, elle l’est au moins autant (voire plus) que la plupart des grenouilles nocturnes que l’on trouve en terrariophilie. Sa robustesse et son adaptabilitĂ© en font une espĂšce particuliĂšrement indiquĂ©e aux dĂ©butants, d’autant plus que les seuls individus disponibles actuellement sont forcĂ©ment nĂ©s en captivitĂ© depuis plusieurs gĂ©nĂ©rations. De par son statut d'espĂšce peu commune en captivitĂ©, cela reste Ă©galement une espĂšce qu'il est important de reproduire, dans le but de conserver la souche.

Enfin, ses mƓurs permettent l’amĂ©nagement un bac Ă  l’aspect plutĂŽt esthĂ©tique
 Qui ne convient pas toujours pour les espĂšces « traditionnelles ».

 

 

Je précise que les photos et schémas sont de moi, et que le texte n'engage que moi...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super fiche, ça doit pas ĂȘtre Ă©vident a trouver comme espĂšce par contre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente fiche, avec de belles photos et tous les détails nécessaires !

Si avec ça tu n'as pas de demandes pour tes futures grenouillettes... ;) (met m'en bien 3 autres de cÎté d'ailleurs :) )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci !

 

C'est sûr que ce n'est pas commun, l'éleveur étant à l'origine de la souche ayant passé le relais... Pour l'instant y'en a de dispo chez moi ^^ Mais d'ici quelques années j'espÚre que d'autres personnes les reproduiront aussi.

J'ai fait cette fiche pour faire connaßtre un peu l'espÚce, étant donné que ça ne semble pas trÚs difficile à maintenir.

 

Schrenki, parmi tous les oeufs de la photo, j'espÚre que t'arriveras à en trouver trois à ton goût  :mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe fiche, félicitation ! Ca donne envie... :) A mon retour de Madagascar je crois que je craquerai pour des amphibiens de toute façon, depuis le temps que j'en parle ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vraiment sympa oui cette fiche, et qui plus est, donne envie d'avoir quelques spécimens à la maison :)

 

L'espĂšce est-elle adaptĂ©e Ă  de la cohabitation avec d'autres amphibiens ? je pense notamment Ă  des tritons ou salamandres ? et si oui lesquels ? j'avoue qu'un petit bac avec des grenouilles et quelques autres amphibiens vivants dans les mĂȘmes conditions doit ĂȘtre sympa :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai hésité à faire une partie sur les cohabitations éventuelles ;

Je ne pense pas que ce soit une bonne idĂ©e ; d'une c'est des bĂȘtes assez voraces et susceptibles de bouffer des trucs Ă©normes. Et de deux c'est des bĂȘtes qui bougent pas mal aussi, donc pas facile de trouver d'autres espĂšces qu'elles ne croiseront pas/peu. Avec des bĂȘtes qui occupent le mĂȘme milieu j'ai peur que ça pose problĂšme.

Mais probablement faisable ; perso j'y ai déjà pensé mais j'ai encore jamais sauté le pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu la fiche d'une traite, conclusion: tu devrais plus souvent faire des fiches d'élevages pour les amphibiens que tu maintiens 

TrÚs bien détaillé, pour une espÚce qui semble assez intéressante (ses moeurs aussi bien que son physique ressemble beaucoup a notre grenouille rousse non?)

 

Content de savoir aussi qui maintient et reproduit cette grenouille, ça pourrait me servir un jour... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Content que ça plaise !

Cela ressemble beaucoup Ă  la grenouille rousse de loin, ouais, mais en regardant de prĂšs niveau morphologique c'est quand mĂȘme pas pareil ; 

Niveau moeurs ça se rejoint aussi, mais c'est pas exactement pareil non plus dans le sens oĂč les grenouilles rousses semblent plus adaptables en terme d'habitat que les Sylvirana. AprĂšs en captivitĂ© les deux espĂšces doivent avoir un comportement similaire, ça c'est sĂ»r.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

  • Ponte? Tortue de jardin

    Bonjour je viens ici car j'ai beau chercher sur internet et dans les livres mais on trouve de tout et de n'importe quoi . Alors voila ca fait 1 semaine que ma tortue femelle creuse des trous dans l'enclos (elle creuse dans du sable car la terre est tres dure) mais sans resultat . Je m'inquiÚte car je sais qu'elle pourrait faire une rétention des oeufs mais je ne sais pas si ca se produit tout de suite etc.. j'espÚre que j'ia été claire .Alors ma question est :Je dois faire quoi et est ce qu

    Opheliie
    Opheliie | 
    🐱 Tortues

    Ponte? Tortue de jardin

    Bonjour je viens ici car j'ai beau chercher sur internet et dans les livres mais on trouve de tout et de n'importe quoi . Alors voila ca fait 1 semaine que ma tortue femelle creuse des trous dans l'enclos (elle creuse dans du sable car la terre est tres dure) mais sans resultat . Je m'inquiÚte car je sais qu'elle pourrait faire une rétention des oeufs mais je ne sais pas si ca se produit tout de suite etc.. j'espÚre que j'ia été claire .Alors ma question est :Je dois faire quoi et est ce qu

    Opheliie
    Opheliie | 
    🐱 Tortues

    Ponte? Tortue de jardin

    Bonjour je viens ici car j'ai beau chercher sur internet et dans les livres mais on trouve de tout et de n'importe quoi . Alors voila ca fait 1 semaine que ma tortue femelle creuse des trous dans l'enclos (elle creuse dans du sable car la terre est tres dure) mais sans resultat . Je m'inquiÚte car je sais qu'elle pourrait faire une rétention des oeufs mais je ne sais pas si ca se produit tout de suite etc.. j'espÚre que j'ia été claire .Alors ma question est :Je dois faire quoi et est ce qu

    Opheliie
    Opheliie | 
    🐱 Tortues

    Aide terra pogona

    Bonsoir  J'ai déjà eu plusieurs serpents mais jamais de lézard.  Cependant j'ai entendue, dans mon entourage, que un pogona était à donner. Ne jugez pas car c'est une situation compliqué. Bref j'ai le terra qui est fournis mais je souhaite changer le substrat et mettre une lampe uv.  Le pogona ne sera pas trop perturber (santé) par les changement de lieu, de substrat etc? Il a peu manger d'insectes dans sa vie, je compte lui en donner, des conseils? Sur la quantité et lesquels lui

    Novagalaxy
    Novagalaxy | 
    🩎 LĂ©zards 2

    projet paludarium

    Bonjour Ă  tous, aprĂšs plusieurs mois de recherches intensives j'ai quelques questions sur le contenu de ce paludarium, tout d'abords j'aimerais savoir quelles plantes mettre dedans : j'ai pensĂ© aux bucephalendra, aux anubias et peut ĂȘtre aux orchidĂ©es mais j'aimerais Ă©largir mon choix. ensuite, pour la faune j'ai rĂ©flĂ©chi : - aux crabes vampires ( mais je ne sais pas oĂč en trouver ) - ainsi qu'aux dendrobates, mais justement, je n'ai pas compris tous les articles sur in

    Set
    Set | 
    🌮 Biotope artificiel 1
  • Our picks

    • Que mange un lĂ©zard ?
      Chez votre LĂ©zard, le plus difficile saura de connaĂźtre le groupe auquel il appartient. Est-ce un herbivore, un carnivore ou un omnivore ? De cela dĂ©pendra son rĂ©gime alimentaire, plutĂŽt simple dans tous les cas de figure. Il convient simplement de le respecter Ă  la lettre et de ne s’autoriser que quelques sorties de pistes, toutes contrĂŽlĂ©es.
      • 1 reply
    • Les maladies courantes des tortues
      MalgrĂ© une longĂ©vitĂ© assez importante, votre tortue peut Ă©galement tomber malade au cours de sa vie. La majoritĂ© des maladies vient d’une mauvaise alimentation, de conditions environnementales inadaptĂ©es ou d’un mal-ĂȘtre engendrant du stress et de l’anxiĂ©tĂ©. Les solutions se trouvent souvent sous votre nez. Pourtant, certaines maladies doivent ĂȘtre rapidement traitĂ©es sous peine d’entraĂźner votre tortue vers la mort.
      • 1 reply
×
×
  • Create New...