Aller au contenu

fredtriton

Membre
  • Compteur de contenus

    8284
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    34

Tout ce qui a été posté par fredtriton

  1. Un véto généraliste peut s'en charger, comme dit Dracana c'est envoyé en labo. Et selon les résultats trouvés (type de parasites) un traitement est proposé.
  2. Pourquoi pas... Là encore ça dépendra de tes stages... et d'à quel point ta ddpp est sensible à la faune française. Mais qui ne tente rien n'a rien
  3. Le câble a l'extérieur, je pense pas qu'il y aie de risque de péter le verre, c'est quand même pas des températures extrêmes. Autour de 25 degrés la journée tu es bien, après tu peux toujours avoir un gradient thermique: 28 vers la paroi chauffée et 24 vers la paroi opposée. C'est pas au degré près.
  4. Dans l'idéal oui, il faudrait que la personne maintienne au moins une espèce du genre. Après j'imagine que selon les DDPP, selon le dossier, selon ce que tu as fait pendant tes stages (relation avec des espèces proches, observations en milieu naturel ?), ... Les exigences peuvent varier...? Mais du coup t'es moins sûr que ça passe. Si tu veux être "tranquille" vaut mieux avoir fait un stage sur les espèces en question.
  5. Oui si tu mets le chauffage là où y'a la mousse et le xaxim ça risque de pas le faire ; Ceci dit les mousses, si tu les a ajoutées "artificiellement" en touffe, elles ne tiendront pas forcément, et ça ne sera pas la faut du chauffage... (si elles ont poussé d'elles mêmes sous ces paramètres par contre y'a de bonnes chances que ça reste). Mais tu as une paroi libre, tu peux mettre le câble contre celle-ci. Ou à moitié sur le haut et moitié sur la paroi libre, pour avoir une température plus homogène dans le bac.
  6. Salut, Si on se réfère aux textes, le genre Lacerta est soumis à CDC+ AOE. La taxonomie de référence date de 1986, à cette époque le genre Timon n'existait pas encore, c'était considéré comme des Lacerta... Du coup d'après les textes, Timon comme Lacerta sont soumis à réglementation. Dans la nouvelle réglementation qui va sortir, le genre Lacerta est à nouveau mentionné, et pas le genre Timon. Je ne sais pas quelle sera leur référence taxonomique... Mais à mon avis, toujours la même, de 1986... Après selon les DDPP, cela est peut être toléré ? Certaines sont peut être moins "pointues" que d'autres... Ou certains ne connaissent pas l'histoire taxonomique des bêtes ? Mais en tout cas pour une personne qui connait la taxonomie des animaux, tu serais dans l'illégalité si tu possédais ces animaux sans CDC+ AOE.
  7. Salut, Idem ; à partir du moment où tu sais à quoi t'attendre et que tu fais les choses bien, il ne devrait pas y avoir de soucis. Après à part le prix de l'animal qui va varier (Un pardalis coûte quand même bien plus cher qu'un Pogona), le budget pour l'installation et de l'entretien de l'un ou de l'autre reste similaire. Je dirais même que d'un point de vue énergétique, le Pogona va coûter plus cher. La principale contrainte du caméléon, à mon sens, c'est d'être disponible pour assurer son hydratation : à moins d'avoir un système automatique, ou quelqu'un qui passe pour l'arroser, tu peux pas te permettre de partir trois jours en le laissant seul. Le Pogona sera plus résistant de ce point de vue là. Mis à part ça, l'un et l'autre sont deux lézards qui s'acclimatent plutôt bien et qui peuvent se montrer familiers (le Pogona est quand même bien démonstratif, si tu veux un lézard qui attend son repas à la vitre du terrarium...).
  8. Salut, Les photos sont minuscules donc pas facile de voir comment c'est agencé... Mais tu peux faire "serpenter" le cordon un ou plusieurs côtés du terrarium. Ca permet de chauffer l'air du terrarium, tu commences à faire serpenter le câble 2 cm en dessous de la surface du substrat et c'est bon... Perso c'est ce que je fais et ça a toujours bien fonctionné. Après si tu as un décor en mousse PU, ou autre truc isolant, ça risque d'être moins efficace. Mais si tu as un côté "libre" ça se tente ! Je sais pas si mon explication est claire.
  9. Super sympa, j'adore ces lézards
  10. Salut à tous, Le 28 avril 2018 aura lieu le sixième Symposium Urodèles, toujours organisé au zoo de Thoiry. Voici l'affiche du programme, pour les intéressés ! Comme vous pouvez le voir différentes thématiques seront abordées, aussi bien sur la maintenance en captivité, que sur la biologie ou l'écologie des animaux en milieu naturel. A plus, Fred.
  11. Trop bien le petit Strophurus !!!
  12. Si tu veux tester les vers, il se vend des "vers canadiens" en magasin de pêche/sport, ce sans doute les plus appropriés... Les autres vers du commerce sont des vers de terreau/composts nettement moins appétissants.
  13. fredtriton

    Quel rongeur élevé

    Le hêtre n'est pas toxique ; Par contre j'éviterai les conifère...
  14. Peu commun oui mais pas introuvable... Sachant que c'est "dans le futur", d'ici là tu auras le temps de trouver une femelle. Et puis comme on en trouve pas à tous les coins de rue, cela risque d'être assez facile de placer les petits ensuite !
  15. Forcément vu qu'ils importent des juvs sauvages. Faut que ça coïncide avec la saison de repro des bestioles en milieu naturel... Les repros en captivité sont rares. Par contre dans ton premier message tu parles du 'souci de taille' avec les tejus... les exanth' sont certes moins larges, un petit peu moins longs, mais globalement ça reste des gros lézards!
  16. Bonjour, Comme dit dans ton titre c'est bien un lézard des murailles! Bonne identification!
  17. 250€ pour un couple ça risque d'être juste, a moins d'avoir un coup de chance! On peut parfois trouver des jeunes non sexés entre 100-150€ auprès de particuliers... les animaleries exposantes les vendent plus chers. Mais si tu veux des subadultes déjà sexés le prix risque d'être plus conséquent.
  18. Par endroits disons. Ils aiment pas vivre en terrain marécageux, et si cest trop sec ils finissent par avoir du mal a muer. Donc le mieux c'est d'avoir des coins plus humides que d'autres.
  19. Pour les juvéniles ? Plusieurs options ; - un bac en pente (par ex sable, graviers) avec un fond d'eau là où la pente est la plus basse, ce qui leur permet de choisir le degré d'humidité qu'ils veulent, - un bac type sous bois, donc entièrement terrestre (avec des zones + ou - sèches, + ou - humides), - un bac avec un fond de flotte (5 mm) et des éléments qui affleurent la surface (plantes, mousses, pierres plates), parfois ça fonctionne.... Mais de base faut se souvenir qu'ils n'aiment pas l'eau, perso je préfère les deux premières solutions. C'est aussi à adapter au nourrissage et aux proies que tu peux fournir. Si tu peux donner facilement du micro grillon autant faire un bac sous bois, ils grandiront vite et bien.. Si tu as facilement du ver de vase vivant ou des petites proies aquatiques vivantes pourquoi pas tester la dernière solution... La première (bac en pente) me semble un bon compromis sinon. Après y'a toujours la méthode "hollandaise" : sopalin mouillé et un bout d'écorce. Ca fonctionne... Mais ça nécessite une hygiène et une attention rigoureuses.
  20. Salut, Il manque un chauffage ? Tapis chauffant (ou cable) + thermostat, histoire d'avoir constamment les bonnes températures dans le terra quel que soit la température de la pièce. N'oublies pas non plus des racines, demi troncs, branches, ... Qui feront office de support pour les plantes épiphytes, de zones couvert pour les grenouilles, et qui augmenteront la surface utilisable du bac pour les grenouilles. + quelques petites cachettes à leur taille. Mais ça pet se "fabriquer".
  21. Salut, Si tu es intéressé par le cycle de vie des amphibiens et que la morphologie des lézards t'attire, tu peux toujours te tourner vers les urodèles (tritons et salamandres). Ceux là ne chantent pas... Sinon parmi les grenouilles tu as quelques espèces de grenouilles diurnes (donc chantent le jour) et assez discrètes. Par exemple certaines dendrobates (mais pas toutes!). Si tu préfères quand meme les lézards, il va te falloir faire un tri préalable ; il existe énormément d'espèces. Critère de taille, de morphologie, couleur, caractère, biotope, prix... Globalement avec un budget de 500e tu peux te débrouiller pour installer correctement pas mal d'espèces, surtout en prenant un terra d'occaz ou en le construisant avec des matériaux que tu as déjà. Et dernier détail; des espèces réellement semi-aquatiques, qui seront à l'aise dans un paludarium, il y en a très peu en terrario. Du côté des lézards comme des amphibiens (aussi paradoxal que ca puisse paraitre). Certaines espèces vivent effectivement près de l'eau... Mais n'y vont pas. Dans un milieu restreint comme un terrarium, c'est donc souvent de la place perdue.
  22. Les couleurs a la naissance (ou durant les premières semaines/mois) ne sont pas du tout définitives, ça change beaucoup en grandissant!
  23. Ben ça emmerde le lézard déjà lol. C'est des animaux qui stressent facilement, qui ont besoin d'espace et de conditions de lumière/chaleur optmiale pour bien vivre. En cas de stress/milieu inadapté (lorsque l'on capture un animal le milieu recréé est rarement identique à dehors) l'animal ne se nourrira pas, les pathogènes peuvent vite prendre le dessus également. Au final la maintenance de ce genre de lézard s'apparente a la maintenance de petits varans, si on veut faire les choses bien ça nécessite une installation assez spacieuse et coûteuse. Bonne chose de l'avoir relâché, il sera mieux dehors
  24. Salut, C'est cool ça! Perso je le laisserai seul. Au début la croissance est pas forcément fulgurante. Si il mange son repashy c'est déjà bien. Si tu les met tous ensemble, c'est sûr qu'il y aura de la concurrence. Mais c'est peut être les derniers nés qui seront lésés. Après si t'as des bacs libres tu peux les mettre par groupe de taille, ça se fait; Mais en changeant régulièrement les spécimens de bacs (les plus gros avec les plus gros, etc).
×
×
  • Créer...