Aller au contenu

 

Photo

MA fiche sur Tiliqua scincoides ssp.


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
1 réponse à ce sujet

#1 OFFLINE   Dracana

Dracana

    Le méchant modo

  • Modérateur
  • 4 829 messages
  • Localisation :In the noze
  • Je possède:Tiliqua, Varanus, divers geckonidae, P. guttatus, divers boïdae, H. nasicus

Posté 27 octobre 2014 - 17:08


Tiliqua scincoides ssp et Tiliqua gigas
Le scinque à langue bleue

Famille : scincidae
Sous-famille : lygozominae
Genre : Tiliqua
Espèce : scincoides et gigas

Taille : environ 50cm pour scincoides et entre 50 et 60cm pour gigas
Espérance de vie : 15 à 20 ans

Ce sont deux espèces très proche niveau maintenance, je fais donc une seule fiche pour les deux.
Sa capacité d'adaptation lui permet de coloniser divers biotope : allant du sub-tropical à des milieux plus secs. Par contre il esquive les zones extrême comme le désert. Sa prédilection va aux zone de brousses, savanes et forêts.
Le Tiliqua est une espèce facile, assez proche du Pogona niveau maintenance. Elle est super pour les débutants, peu onéreuse en alimentation contrairement à son confrère le Pogo.
Il a tout pour plaire, un caractère en majorité paisible (comme tout être vivant ils ont chacun leur caractère et on peu tomber sur un spécimen un peu hargneux de service, j'en fais l'expérience ;) )


Maintenance

C'est une espèce de taille moyenne , donc un volume adapté est nécessaire. Un terrarium de 150x70x60 est une bonne taille, vu qu'ils doivent, en général, être maintenu seul. Cette espèce est très territoriale dans la majorité des cas, un couple peut, d'un jour à l'autre et sans raison apparente, se battre malgré les X années de paix précédente. D'ailleurs, si combat il y a, il faut les séparer très vite, car leur puissante mâchoire est sans pitié et a vite fait d'arracher pattes et queue, voire pire.

Si une cohabitation pacifique est établie et stable, il faut augmenter le volume en conséquence, il faudra néanmoins, toujours garder un terrarium de secours équipé est prêt à l'emploi en cas de bagarre.

Cette une espèce très active, les loger dans un 120x50x60 est vraiment trop limite, même si, comme le Pogona, il peut y vivre en plutôt bonne santé ( je parle en connaissance de cause, ayant commencé avec mon Tiliqua dans un 120, et franchement, c'est vraiment trop petit.)
Le terra doit être fournit en cachettes, avec branches, car même s'il est de très loin pas arboricole, si on lui met des branches stables et larges il va se faire un plaisir de grimper pour surplomber son territoire.
Des pierres soigneusement empilées, des amas de branches et d'écorces, tout lui plaira. Attention à bien arrimer les pierre, voire même les siliconer entre elle !! Ce sont des bulldozers d'une puissance impressionnante et par dessus, sont fouisseur, un accident est vite arrivé !

Pour le substrat, divers options sont possibles. Mais ce qu'il faut éviter à tout prix : le sable ! En effet, il ne vit en aucun cas dans le désert, mais plutôt en forêt légèrement humide (gigas) ou brousses sèches (scinoide). D'ailleurs, citez-moi un désert uniquement fait de sable en Australie ;)
Le mieux restant des substrats pouvant stocker un peu d'humidité et surtout meuble (bah oui, ils aiment creuser), surtout pour la mue (terre par exemple) et qui ne fait aucune poussière, sinon gare aux problème respiratoires et oculaires dû à leurs mœurs fouisseuses (le sable est très abrasif)

Cette espèce est héliophile, il lui faut donc un chauffage par le haut ainsi que des Uvs.
Température point chaud (t° de surface) : 50°
Zone chaude : 35°
Zone fraîche : 26°

Pour ce qui est de la température de surface, elle se mesure avec un thermomètre IR (infrarouge) c'est la température du sol, qui permet à l'animal de digérer et faire fonctionner tout son système. Il vaut mieux des températures hautes, avec un bon gradient, que l'animal puisse être plus actif, plus stimulé et choisir la température qui lui plaît quand il veut.
En effet, une chaleur appropriée lui permet de renforcer son système immunitaire, aide à la digestion, surtout en cas de friandise parfois dures à digérer (VDF, souris,...).

Il leur faut un bonne source d'UVs ! C'est indispensable ! Deux méthode sont possibles : néon UVs et spot chauffant ou HQI et éclairage classique (ampoule éco, LED,..).

Pour l'hygrométrie, il ne faut pas en abuser, trop élevée, elle peut provoquer de graves problèmes respiratoires et de peaux (fongus, mycoses,..). Elle sera d'environ 50 % pour scinoide, et on peut monter à 60 % pour gigas.
Des pulvérisations fréquente peuvent être pratiquées lors des mues ou une bête cachette avec de la sphaigne en guise de boîte à mue.
Durant celles-ci, ou plutôt à la fin, il faut bien veiller à ce qu'il n'en reste pas sur les doigts ! Ils peuvent vite les perdre, dû au garrot formé par la mue séchée. Si le problème vient à se poser, on essaie d'enlever délicatement en grattant avec l'ongle. On ne force pas, si cela ne part pas tout seul, 20-30min de bain à 30° et on essaie à nouveau.

S'il y a un soucis avec les mues, il faudra veiller à maintenir le substrat plus humide durant la prochaine ( NB : avec Arokh, depuis qu'il est sur terre de bruyère, je n'ai plus eu à lui enlever de restes, si c'est bien humide , surtout sa cachette, ça va tout seul). Même si tout va bien, toujours jeter un œil, au cas où.

Alimentation

Cette espèce n'est pas très contraignante sur ce point.

Juvéniles, ils sont à 70 % carnivores, en revanche, adulte, la tendance s'inverse et sont principalement végétariens. Il faut trouver le juste équilibre. Varier est la clé du succès ! Même que cela est parfois un tantinet difficile, car ils sont assez sélectif, ils aiment, ils aiment pas, comme nous quoi ;) c'est en essayant plein de choses que l'on peut repérer ce qu'ils préfèrent et ce qu'ils boudent.
Les légumes auront toujours une proportion supérieure aux fruits pour éviter tout risque de diarrhées.

Quelques aliments carnés : escargots (ils adorent ! Et leur puissante mâchoire est faite pour ça, on peut laisser la coquille, à condition que ça soit de taille adaptée, et observer comment, avec leur langue très habile, il mange le gastéropode sans la coquille, laquelle est recrachée aisément.), criquets, blattes, grillons, œufs de caille avec coquille, œufs de poule dur ou cuit sans coquille, exceptionnellement vers à soie, vers de farine, souriceaux. Ils mangent un peu tout et n'importe quoi, ce sont de vraies poubelles quand il s'agit d'aliment carnés, alors attention au sur-poids !! Le mien à même mangé des ténébrions, boudés par la plus grande majorité des sauriens, il ne faut juste pas en abuser car, comme les larves, ils sont peu digeste à cause de la chitine.

Pour ce qui est végétarien, je ne vais pas faire de liste, celle-ci serait trop longue. On peut tout leur donner, ou presque : éviter choux et tomates, nocifs pour eux.
Il faut varier un max, que les rapports vitaminiques et phosphocalciques soient équilibrés, on trouve des listes d'aliments et leur rapport Ca/P facilement sur le net.

A éviter : pots pour bébés, ça dépanne de manière exceptionnelle, mais c'est moyen même s'ils adorent.

A proscrire complètement : pâté pour chats/chiens !! J'ai vu certains sites mettre ça en option mais c'est juste très mauvais ! C'est bien trop protéiné et surtout plein de merdes. Regardez ce que cela a fait sur certaines tortues par exemple !

Il faut apporter un complément calcique environ une fois par semaine aux juvéniles (saupoudrer les proies) et toute les deux semaines-un mois environ pour un adulte afin d'éviter tout risques d'osthéophybrose calcique, qui provoquerait des déformations irréversibles, et dans des cas extrêmes, la mort. Le calcium ne pose aucun problème de surdosage, il est stocké et si les réserves sont plaines, éliminé.

Les suppléments vitaminique c'est toutes les 3 semaines pour un juvénile et environ tout les deux mois pour un adulte.

Attention à bien prendre ces suppléments SANS D3 ! En effet, la D3 sert à fixer le calcium, ce que font de bons UVs. Ce n'est pas une vitamine à prendre à la légère, en surdose, elle peut être mortelle (hypervitaminose). Ce paragraphe est valable pour toutes les espèces de sauriens héliophiles, à ne pas mélanger avec les espèces diurnes, pas toutes héliophiles (espèces de sous-bois comme les Sphaerodactylus par exemple).


Written by Dracana Ryûjin


Prière de pas plagier, c'est long à faire et se faire piquer son travail c'est frustrant!

Partages, diffusions ok, mais toujours en me citant ;)


Je n'ai aucunement vocation d'avoir la science infuse ni que mes fiches soient vérités absolues, mais je fais au plus proche de mes observations et études concernant leurs moeurs :)

Il y a deux types de personne en ce bas monde :
Ceux capable d'extrapoler à partir d'une donnée incomplète.


#2 OFFLINE   PMG (eryx85)

PMG (eryx85)

    Admin' qui voit rouge !

  • Administrateur
  • 4 134 messages
  • Age: 40
  • Emploi:gestionnaire d'entreprises
  • Localisation :Vendée

Posté 28 novembre 2014 - 21:20

merci de faire vos remarques en mp, l auteure corrigera sa fiche avec vos remarques, expériences...
en cas de grosse erreur (c est valable pour toutes les fiches) signalez le post comme d habitude et nous etudierons le bienfait du signalement.
en attendant je locke.

plein de machins sans patte





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Copyright © 2017 Le Monde Des Reptiles