Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

sophie

Difference entre un Montatus et un eublépharis

Messages recommandés

Rémi je ne serais pas aussi affirmatif que toi quant à l'inutilité du comptage de lamelles ou d'écailles pour les tables de détermination.

Bien entendu il faut correler l'origine si possible.

 

Bien que cette méthode puisse sembler préhistorique aux biologistes moléculaires elle est utile.

 

Pour le genre nephrurus que je connais un petit peu et notamment pour le groupe asper on se fie sur la proportion de diamètre base/sommet des écailles du tronc pour différencier asper, amyae et sheai.

 

Ceci dit vivement la carte chromosomique pour chaque reptile.

 

attention, la génétique n'est qu'un OUTIL, il ne remplace pas l'étude morphologique (n'en déplaise à bcp de généticiens).

Pour les Eublepharis, je ne dis pas que ce caractère n'est pas valade! loin de là! je dis seulement que ce n'est pas un caractère suffisant à lui seul.

 

Rémi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
je n'ai pas le papier de Rösler sur quoi se base-t-il ?

 

je n'ai pas non plus cette publi. Faut voir si elle y est au muséum (bibliothèque centrale ou celle du labo Reptile et amphibien).

 

Rémi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OK

 

il y a ces temps pas mal de mouvements.

 

Tu connais certainement le dernier en date et l'abolition de Geckonia chazaliae pour Tarentola chazaliae sur la base du splendide travail de Carranza et coll basé sur l'étude de séquences de DNA mitochondrial et nucléaire une pure merveille.

 

Molecular Phylogenetics and Evolution 23 (2002): 244-256

 

à lire absolument ou du moins l'abstract paru dans Chit Chat N0 11.

 

Ca bouge chez les pros.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rémi j'ai bien peur qu'on "nauséise" le forum avec nos dialogues d'autistes LOL

 

lol

 

bah, tampis! ;)

 

au fait, merci pour la publi si tu la trouve. je suis preneur effectivement.

 

Rémi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tu connais certainement le dernier en date et l'abolition de Geckonia chazaliae pour Tarentola chazaliae sur la base du splendide travail de Carranza et coll basé sur l'étude de séquences de DNA mitochondrial et nucléaire une pure merveille.

Molecular Phylogenetics and Evolution 23 (2002): 244-256

à lire absolument ou du moins l'abstract paru dans Chit Chat N0 11.

 

moi je ne connais pas et ça ne me dérangerais pas de connaitre !

 

je vais voir si le museum de Genève possède le papier de Rösler si c'est le cas je t'envoie une copie

 

j'en veux bien une moi aussi si c'est pas trop demander ?

 

 

Rémi j'ai bien peur qu'on "nauséise" le forum avec nos dialogues d'autistes LOL

 

perso ça me fait bien marrer !!! et même que des fois j'apprends des choses... :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rémi j'ai bien peur qu'on "nauséise" le forum avec nos dialogues d'autistes LOL

 

perso ça me fait bien marrer !!! et même que des fois j'apprends des choses... :roll:

 

même dans le cas présent ça te fait marrer? :shock:

moi perso, je trouve va énorme que les Euble actuels risquent fort bien de n'être ne fait qu'un amalgame de plusieurs espèces... :beurk:

Et une fois de plus, la raison en est ........ la recherche de phase (je remet une couche! lol)

 

Rémi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
OK

 

il y a ces temps pas mal de mouvements.

 

Tu connais certainement le dernier en date et l'abolition de Geckonia chazaliae pour Tarentola chazaliae sur la base du splendide travail de Carranza et coll basé sur l'étude de séquences de DNA mitochondrial et nucléaire une pure merveille.

 

Molecular Phylogenetics and Evolution 23 (2002): 244-256

 

à lire absolument ou du moins l'abstract paru dans Chit Chat N0 11.

 

Ca bouge chez les pros.

 

Etude génétique + cladisme = des aberrations telles que celle là.

 

OK ça prouve que Geckonia a un ancêtre commun avec Tarentola, mais il y a de nettes differences morphologiques qui justifient la validité de Geckonia.

 

Je n'y connais pas grand chose en geckos, mais je ne pense pas être le seul que cette synonymie choque.

T'en pense quoi mon cher Rémi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Etude génétique + cladisme = des aberrations telles que celle là.

 

OK ça prouve que Geckonia a un ancêtre commun avec Tarentola, mais il y a de nettes differences morphologiques qui justifient la validité de Geckonia.

 

Je n'y connais pas grand chose en geckos, mais je ne pense pas être le seul que cette synonymie choque.

T'en pense quoi mon cher Rémi ?

 

avant tout, il faut voir si la publi ne se base que sur les résultats génétiques ou si des caractères morphologiques ou autres (écologiques, ...) sont également utilisés.

 

En ce qui concerne ta première remarque (génétique+cladisme), tu as entièrement raison. J'ai discuter hier avant Patrick Tawil et tu connais son avis Mickael! ;)

par contre ne me demandez pas d'expliquer le cladisme ..etc.... je ne suis pas encore assez callé pour vous l'expliquer! je commence à intégrer tout ce que ça implique et c'est pas encore trés clair dans ma tête! :)

mais de toute façon vous dormiriez avant la fin! lol

 

 

pour en revenir au sujet et en comparaisons avec d'autres genre, je pense effectivement que le ce gecko était bien dans son genre bien à lui! :)

 

 

m'enfin, je ne juge pas et attend de voir la publi.

 

Rémi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×