Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Oraclaries

Statut et protection du genus Vipera en France

Messages recommandés

Hello all,

 

Voila je me demandais quel était le statut du genus Vipera en France pour information.

 

Il y a les espèces qui sont protégées comme faune française, après il y a les espèces qui sont protégées par l'annexe I ou II de la convention de Berne.

Y a t il des espèces qui passe à travers les mailles du filet ?

 

En bourse on croise quelques espèces (V. ammodytes entre autres) preuve que certaines sont pourtant elevées avec succès en captivité depuis longtemps

 

En gros je me demande si faire une demande de certificat de capacité avec plusieurs sp de Vipera (ammodytes, wagneri, xanthina, berus) poserait plus de problèmes qu'avec des espèces venimeuses non protégées (Bitis arietans par exemple)

 

Enfin bon quand je dis "poserait plus de problèmes" tout est relatif hein...

 

Peut être que ma question est conne mais bon, ça fait un bon moment que je cogite là dessus sans trouver de réponse

 

Merci des infos que vous m'apporterez

Thom

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant le statut des vipera en france tu le retrouve dans l'arrêté du 22 juillet 1993 (http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/Vi ... ligneDeb=1). En gros vipera seoanei, ursinii, aspis et berus interdites. Tu peux les demander en CDC et l'obtenir. Mais seule l'Autorisation d'ouverture d'établissement t'indiquera si tu as le droit de les avoir dans ton élevage et en quelle quantité. Pour ces espèces il s'agit d'une autorisation du ministère de l'environnement très dur à obtenir. En général c'est pour les biologistes ou les parcs animaliers.

Ensuite s'il ya d'autre vipera qui t'interessent pour connaître leur statut tu va sur cites.ecologie.gouv.fr. Pour une demande de CDC et l'AOE pour le genre vipera le plus important (après les connaissances, les moyens,...) n'est pas forcément le classement en I ou II mais la dispo du sérum en France qui ont leur autorisation de mise sur le marché. Beaucoup de sérum n'ont pas cette AMM car fabriqué avec n'importe quoi. En sérum tu as l 'European Viper Venin Antiserum qui fonctionne pour la berus, ammodytes, et xanthina mais à ma connaissance rien pour wagneri. Donc pour cette dernière le CDC et l'AOE seront très dure à obtenir. Après pour les annexes I c'est beaucoup plus facile à obtenir qu'un faune française. De plus un annex I né en captivité de parents captifs passe en II. Mais après l'obtention pas de bêtises il faut tenir à jour des registres le faire signer par la DSV régulièrement. Les contrôles sont plus fréquents et si un animal n'est pas inscrit sur tes registres ou que tu n'as pas le droit de le détenir ou encore que les conditions délevages ne sont pas respectées ça peu faire mal.

Enfin va voir ta DSV pour voir dans quelles conditions tu peux présenter les demandes. Attention la branche serpents ne représente même pas 1% de leurs activités, ils ne connaissent pas toutes la règlementation ! Donc bosse bien la législation pour leur "mâcher le travail" . Quand ils ne savent pas apporte leur les ref des textes règlementaires (vive legifrance et le bouquin JO faune et flore) le dialogue n'en sera que plu facile !

Voilà j'espère t'avoir apporté certaines réponses. Bonne chance dans ce long parcours administratif !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Concernant le statut des vipera en france tu le retrouve dans l'arrêté du 22 juillet 1993 (http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/Vi ... ligneDeb=1). En gros vipera seoanei, ursinii, aspis et berus interdites. Tu peux les demander en CDC et l'obtenir. Mais seule l'Autorisation d'ouverture d'établissement t'indiquera si tu as le droit de les avoir dans ton élevage et en quelle quantité. Pour ces espèces il s'agit d'une autorisation du ministère de l'environnement très dur à obtenir. En général c'est pour les biologistes ou les parcs animaliers.

Ensuite s'il ya d'autre vipera qui t'interessent pour connaître leur statut tu va sur cites.ecologie.gouv.fr. Pour une demande de CDC et l'AOE pour le genre vipera le plus important (après les connaissances, les moyens,...) n'est pas forcément le classement en I ou II mais la dispo du sérum en France qui ont leur autorisation de mise sur le marché. Beaucoup de sérum n'ont pas cette AMM car fabriqué avec n'importe quoi. En sérum tu as l 'European Viper Venin Antiserum qui fonctionne pour la berus, ammodytes, et xanthina mais à ma connaissance rien pour wagneri. Donc pour cette dernière le CDC et l'AOE seront très dure à obtenir. Après pour les annexes I c'est beaucoup plus facile à obtenir qu'un faune française. De plus un annex I né en captivité de parents captifs passe en II. Mais après l'obtention pas de bêtises il faut tenir à jour des registres le faire signer par la DSV régulièrement. Les contrôles sont plus fréquents et si un animal n'est pas inscrit sur tes registres ou que tu n'as pas le droit de le détenir ou encore que les conditions délevages ne sont pas respectées ça peu faire mal.

Enfin va voir ta DSV pour voir dans quelles conditions tu peux présenter les demandes. Attention la branche serpents ne représente même pas 1% de leurs activités, ils ne connaissent pas toutes la règlementation ! Donc bosse bien la législation pour leur "mâcher le travail" . Quand ils ne savent pas apporte leur les ref des textes règlementaires (vive legifrance et le bouquin JO faune et flore) le dialogue n'en sera que plu facile !

Voilà j'espère t'avoir apporté certaines réponses. Bonne chance dans ce long parcours administratif !

 

Merci pour cette réponse très interressante !

 

Thom

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hormis changement, mais ces dernières années le serum n'etait plus utilisé (trop d'accident lors de l'injection) pour les morsures de vipères françaises, le traitement se faisait par heparyne (par contre pas sur de l'orthographe)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Thom,

 

lorsque j'habitais en haute-vienne, il ya quelques années, j'avais visité l'élevage d'un capacitaire pour vipera aspis et d'autres espèces de vpera. Je peux essayer de recontacter cette personne et te mettre en contact avec elle si cela t'es utile.

 

Quand au traitement, je me suis fait mordre en 99 et à l'époque j'ai juste eu droit à une perf. de cortisone et à un monitoring pendant une nuit à l'hosto. De toute façon, pour une personne sans problèmes de santé majeurs, les effets du venin restent limité en gravité et dans le temps, vu que les morsures sont souvent au niveau des jambes ou des bras (mains). La chose serait biensur à reconsidérer pour une morsure au niveau du cou ou de la tête.

 

Ciao.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La pluspart des morsures d'aspis ont lieu dans la nature. Ce sont des morsures défensives le plus souvent "sèche". Les cas de morsures sont nombreux mais avec envenimation c'est plus rare. La quantité de venin sur les morsures défensives est faible.Ce n'est pas comme en captivité ou les morsures interviennent au moment des repas où là la quantité de venin inoculée est importante. Pour les petites envenimations c'est un traitement symptomatique voire des corticoïdes pour éviter tous chocs allergiques. Pour les plus graves la sérothérapie existe toujours. C'est plus la quantité de venin que la localisation de la morsure qui donnera les signes de gravité (oedèmes jusqu'à la racine du membre, nécrose, troubles cardio-vasculaires...) L'état de la victime aussi. Une simple grippe peut aggraver fortement la situation (ou la consommation d'alcool). Donc même si le plus souvent ça se finit bien il ne faut pas oublier qu'il y a toujours des morts; le dernier était en Suisse si je me rappelle bien il y a à peu près un an.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×