Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

To

Eryx Colubrinus

Messages recommandés

Bonjour,

 

j'aimerais avoir quelques renseignements complémentaires en vue d'une tentative de reproduction a venir :

 

a quelle période doit on les mettre en contact pour avoir le maximum de chances de résultat ?

 

existe t il des stimulations efficaces (hausse température etc etc)

 

l'accouplement se fait il en surface ou sous le substrat (autrement dit, est il visible) ?

 

quelle est la durée de gestation approximative ?

 

y a t'il des signes avant coureurs concernant la "mise bas"

 

y a t il des precautions particulieres a prendre avant cette mise bas (eviter les substrats trop fins etc. etc. etc)

 

merci a vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hein, quoi ? j'ai pausé une colle a tout le monde la ?

 

allez, il faut repondre, l'eryx est quant meme une espece facilement reproduite ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai pas trouvé grand chose mais je continue de chercher cependant, il est necessaire de leur faire une période de repos apparement:

 

regarde là

 

http://www.animalia-editions.net/articl ... rticle=239

 

je vais essayer de trouver autres chose car c'est assezmince comme info

 

http://eryx85.free.fr/colubrinus.html

 

Reproduction :

 

 

L’age conseillé pour une première reproduction est de trois ans. La seule technique réellement fiable pur sexer ces Boas reste le sondage.

 

Quant à la nécessité d’une période de repos, cela varie selon les expériences. Une simple mise en couple suffirait, ce qui suppose une séparation permanente des sexes. Néanmoins, une période de repos d’un mois, auquel il faut ajouter dix à quinze jours d’entrée et de sortie de période de repos, à 24-25°C et sans alimentation stimulerait d’avantage les reproducteurs. La mise en concurrence de plusieurs mâles est là aussi, et fait courant chez les Boidés, un facteur de réussite. On procède alors soit par couple soit par harem. Néanmoins, G. colubrinus loverdigei est considéré comme très facile à reproduire et la mise en accouplements d’un seul couple marche également très bien, sans mise en concurrence avec un autre mâle.

 

On nourrit copieusement les femelles après la sortie de période de repos, puis il faudra attendre leur mue pour les mettre en présence avec un mâle. L’accouplement est très discret et souvent nocturne, on, laisse le mâle avec la femelle plusieurs jours.

 

Vu la corpulence de ce serpent et surtout des femelles, il est difficile, sauf à la fin, de déterminer si elle est gravide ou non. Néanmoins, son comportement peut traduire son état. Déjà, elle ne sera plus réceptive aux ardeurs d’un mâle et le repoussera. D’autre part, elle cherchera la chaleur plus qu’à son habitude. L’arrêt de s’alimenter est aléatoire, certains sujets jeunes lors de la gestation d’autres non.

 

Les portées comptent une douzaine de petits, G. colubrinus colubrinus peut mettre bas jusqu’à 20 petits.

 

 

etl a source:

 

http://www.reptoterraclub.com/modules.p ... int&sid=32

 

voilà :roll::wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puis pour la mise bas, je pense que le papier journal s'impose, ça évite de retrouver du placenta et des ovules partout, on ne cherche pas les petits pendant 3 heures, et ça permet de voir tout de suite une éventuelle émorragie.

 

Pour ce qui est de la gestation, j'ai entendu parler de 4 mois, après, ça doit varier, comme pour tout ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Puis pour la mise bas, je pense que le papier journal s'impose, ça évite de retrouver du placenta et des ovules partout, on ne cherche pas les petits pendant 3 heures, et ça permet de voir tout de suite une éventuelle émorragie....

 

bin je sais pas, justement, si en la metant sur journal, le fait qu'elle se retrouve "a decouvert" ne risque pas de provoquer un stress nefaste au bon deroulement des choses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

To,

 

Nous avons maintenant 3.5.0 Gongylophis colubrinus. Pour la reproduction les deux éleveurs (qui ont reproduit ces animaux) que nous avons rencontrés laissait les animaux ensembles en permanence et n'ont jamais observé les accouplements.

Pour les femelles gravides, si tu étudies les courbes de croissance, tu ne passeras pas à coté. Par contre pour la mise bas, il nous parait essentiel de passer sur un substrat propre ! Un des éleveurs nous a conseillé de chiffonner une grosse quantité de "papier ménage" (c'est du sopalin Suisse, j'adore leurs expressions !) et de placer une petite boîte type "boîte de ponte " avec de la sphaigne légèrement humide. Sa femelle a systématiquement mis bas dans la boîte te le sopalin chiffonné est un substrat propre dans lequel l'animal continue de "s'enterrer" et qui lui procure un sentiment de protection. Le seul problème est la gamelle d'eau car avec le sopalin ça ne fait pas bon ménage. Dons la gamelle dans la "boîte de ponte".

Si tu as d'autres questions on a quelques renseignements complémentaires.

 

Marc & Soazick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×