Jump to content
Sign in to follow this  
Guest terence

(mygales) genre Brachypelma

Recommended Posts

Guest terence

BRACHYPELMA SIMON, 1891

 

Voici un petit compte rendu sur ce genre bien connu.

J'ai pris plaisir à maintenir plusieurs espèces au fil des années (auratum, boehmei, emilia, vagans, albopilosum...) et j'aimerais vous faire partagé mes quelques observations sur les Brachypelma, toujours aussi apprecier de amateurs de mygales américaine.

Ceci n'est pas quelque chose d'exhaustif, puisqu'il est Ă©vident que chaque personne Ă  ces "petites recettes" d'Ă©levage parfois bien differente de celle donner dans les bouquins, sur internet...il n'empeche que leurs Ă©levage marche tout autant !

Non, ce petit compte rendu est là pour vous donner une idée de la chose, et pourquois pas, vous donner envie de vous interresser non seulement au Brachypelma, mais également aux mygales en général (pour ceux qui ne l'on pas encore fait du moin).

Il se peut que certains d'entre vous conteste mes dires, après tout personne n'a la science infuse mais un forum est fait pour en parler alors n'hésiter pas a faire vos remarque ! pour compléter les petits tableaux/listes par exemple.

Bonne lecture !

 

AVANT TOUTES CHOSES :

 

Les mygales ne sont pas des animaux à qui l'on peut faire des "calins" au même titre qu'un chat ou un chien, elle ne joue pas avec les enfant et ne remue pas la queue en voyant son maitre rentré du travail.

Ce sont des animaux VENIMEUX et pouvant par conséquent être DANGEREUX

L'aquisition d'un tel animal doit être murement réfléchi, en pesant les "pour" et les "contre".

Il est aussi très conseiller de prendre une espèce adapté à son degrès de connaissance et il est donc inutile de commencer avec une espèce agressive et trop rapide pouvant surprendre les plus débutants d'entre nous, chaques choses en son temps !

L'important et de se rappeler qu'une mygale est un animal purement instinctif, denuée de toutes reconnaissance à votre égard.

Soyez toujours prudent, calme et sans gestes brusques en vous occupant d'une mygales et tout se passera généralement bien.

Autre chose, acheter une mygale à un enfant de 8 ou 10 ans et la pire idée que l'ont peut avoir (et si je dit sa c'est que je l'est malheureusement vu !) pour les raisons évoqués ci dessus.

 

1) Présentation du Genre

 

Embranchement : Arthropodes

 

Classe : Arachnidae

 

Ordre : Aranae

 

Sous-Ordre : Mygalomorphae

 

Famille : Théraphosidae

 

Sous-Famille : Théraphosinae

 

Genre : Brachypelma Simon, 1891

 

Le genre Brachypelma regroupe actuellement 20 espèces, toutes originaires d'Amérique Centrale (13 espèces au Mexique) dont voici la liste* :

ESPECES et ORIGINE

 

albopilosum Valerio, 1980 - Costa Rica, Honduras

 

andrewi Schmidt, 1992 - Origine inconnue

 

angustum Valerio, 1980 - Costa Rica

 

annitha Tesmoing, Cleton, Verdez, 1997 - Mexique

 

auratum Schmidt, 1992 - Mexique

 

 

aureoceps (Chamberlin,1917 ) - Etats Unis

 

baumgarteni Smith, 1993 - Mexique

 

boehmei Schmidt & Klaas, 1993 - Mexique

 

embrithes (Chamberlin & Ivie, 1936) - Panama

 

emilia (White, 1856) - Mexique

 

epicureanum (Chamberlin,1925) - Mexique

 

fossorium Valerio, 1980 - Costa Rica

 

hamorii Tesmoing, Cleton, Verdez, 1997 - Mexique

 

klaasi (Schmidt & Krause, 1994) - Mexique

 

ruhnaui (Schmidt, 1997) - Mexique

 

sabulosum (F.O.P.-Cambridge,1897) - Guatemala

 

schroederi Rudloff, 2003 - Mexique

 

smithi (F.O.P.-Cambridge, 1897) - Mexique

 

vagans (Ausserer, 1875) - Mexique

 

verdezi Schmidt,2003 - Mexique

 

C'est un genre bien representé en captivité.

On rencontre principalement B. smithi, certainnement la plus populaire,

mais aussi B..albopilosum, annitha, auratum, boehmei, emilia, klaasi, sabulosum, vagans, ruhnaui.

D'autre espèce sont présentes mais reste rare comme B. fossorium ou schroederi, qui ne sont en élevage que depuis quelques années.

On peut trouver certaines Brachypelma sous un nom commun comme smithi et boehmei, appelées aux U.S.A. "red legs tarantula" (mygale à pattes rouge)

 

 

2) Maintenance et Ă©levage :

 

Maintenir une Brachypelma en captivité n'est pas très difficile.

En effet, nous avons lĂ  des mygales solides et peu contraignantes.

 

Description & Comportement :

 

Ce sont des Théraphosidae de taille moyenne.

La "taille standar" se situe aux alentours de 6 à 7 cm de corps et 14-15 cm d'envergure environ pour une femelle adulte Brachypelma emilia par exemple, certaines étant plus grande, comme boehmei qui dépasse parfois les 15 cm d'envergure.

Elles sont d'aspect robuste et pataudes.

Ont vois bien ici que l'on à affaire à des araignées exclusivement terrestres étant donner leurs morphologie.

Les colorations sont très variables.

Certaines ont des robes discrètes, assez uniforme, loin d'être tape à l'oeil, comme Brachypelma albopilosum qui est entièrement marron foncé sauf le cépholothorax qui à quelques relflets dorés. Ses poils ont la particularité d'être frisés.

Où encore Brachypelma vagans, et fossorium, par exemple, qui sont noir avec un céphalothorax marron clair à foncé et des poils rougeâtres sur l'abdomen

A l'inverse, on trouve aussi des espèces particulièrement colorées, tel B. boehmei avec sa superbe robe noire et orange.

Idem pour smithi, emilia, auratum, baumgarteni...

Comme bon nombre de Théraphosidae Americaines, elles sont connues pour possedées des poils urticants, qui sont par ailleurs assez dissuasifs.

Les Brachypelma sont bien connues pour en usées abusivement (surtout B. boehmei !), attention donc lors de l'ouverture d'un terrarium !

recevoir un nuage de poils urticants n'a rien d'agréable, je parle en connaissance de cause...

Hormis cela, ce sont des animaux calme et peut agressifs, sauf quelques espèces parfois récalcitrantes comme vagans,

surtout les mâles qui sont d'avantage sur le qui vive, et boehmei, bien plus nerveuse que les autres en général.

Cela dit ont peut rencontré des comportement bien différents au sein d'une même espèce, et c'est en observant vos animaux que vous connaitrez leurs réactions.

En terrarium, elle sont souvent de sortie, ce qui permet de les observer Ă  loisir.

Elle tisse peu, si ce n'est que pour mué, ou elles se contentent d'un petit tapis de toiles.

Les seul occasion oĂą ces mygales tissent abondamment ce sont lorsque les femelles font leurs ponte, pour fabriquer leur cocon.

Dans la nature, elles vivent dans des terrier abandonnés ou creuser par leurs soins, et elles feront de même en captivité.

 

 

 

Le terrarium :

 

Un bac en verre de 30 X 30 X 30 cm est très suffisant, avec pour substrat 5 cm de tourbe blonde environ, de manière a ce que l'araignée puisse creuser aisément sa "cuvette" dans laquelle elle se terrera ou éventuellement sont terrier.

Ce substrat sera assez sec, avec une zone humide autour de l'abrevoir par exemple (attention, humide ne veut pas dire détrempé !)

Un abris de type morceau d'ecorce, demi pot en terre cuite... est bénefique car la mygale ira systématiquement faire son trou en dessous

L'abrevoir doit être plein d'eau fraîche en permanence, et changé regulièrement, surtout si elle est souillé (pleine de terre ou de restes de repas par exemple) ce qui arrive regulièrement avec des mygales aux tendances fouisseuses.

Le taux d'hygrométrie devras d'etre environ 60-65%. ont maintiendra ce taux en pulverisant légèrement de l'eau dans le terrarium 1 à 2 fois par semaine.

Température de 23 à 26°C le jour et environ 22 la nuit sera très convenable.

Certains Ă©leveurs les maintiennes plus chaud.

L'entretien du terrarium est simple :

enlever les déchets des repas pour eviter toutes moisissures et autres odeurs désagréables.

le substrat en lui mĂŞme peut etre changer aux bout de 6 mois Ă  1 ans, selon son Ă©tat.

 

La nourriture :

 

Pas difficile.

Elles acceptent très bien les blattes, les grillons, les criquets et à l'occasion souriceaux nouveau née pour les adultes.

Les mygalons se nourrissent de micro grillons, de petites blattes et d'asticots.

Ils acceptent aussi les vers de farines Ă  l'occasion.

Cela dit, il ne faut pas trop abuser de ce dernier dont la valeur nutritive est plutĂ´t faible pour ces animaux.

On l'utilisera donc en complément.

Les repas se distribuent 2 fois par semaines chez les très jeunes spécimens.

1 fois par semaine pour les plus vieux individus c'est a dire lorsqu'ils aurons atteind une taille suffisante pour prendre d'assez grosse proies.

 

La reproduction :

 

Il est difficile de faire une généralité sur ce sujet, car même si les Brachypelma ont une reproduction très proche les unes de autres (des hybridations sont même souvent faites entre certaines comme smithi / emilia, vagans / albopilosum...bien que cela soit a mon avis contraire à un certaint respect de la nature...), il y à toujours des critères qui diffèrent plus ou moins d'une espèce à l'autre, cela va de soit.

Cependant, ont peut dire ce qui suit :

 

La plupart des espèces en élevage sont fréquement reproduites.

En règle générale, il y a peut de soucie pour obtenir une reproduction de Brachypelma

Le seul soucie est au niveau de la rencontre entre le mâle et la femelle, cette dernière étant parfois agressive avec son prétendant qu'elle n'hesite parfois pas à dévoré (chez boehmei, vagans, klaasi et smithi par exemple).

Aussi, les mâles sont pour la plupart craintif et refuse, pour certain, d'approcher les femelles (j'ai souvent vus cela chez smithi, et j'ai pus l'observer chez boehmei)

La parade peut être assez longue, les 2 protagonistes étant parfois hésitant.

L'accouplement en lui même est assez bref, et le mâle s'enfuit très rapidement.

De plus, ils ne sont "opérationnels" que peut de temps puisqu'il ne peuvent se reproduire que quelques mois et deviennent rapidement séniles.

Les pontes sont faites 3 Ă  6 mois plus tard environ,parfois plus.

Les cocons peuvent ĂŞtres assez gros en renferme jusqu'Ă  plus de 800 oeufs.

A ce moment, 2 choix s'imposent :

 

-Soit ont laisse le cocon à la mere, sachant que la probabilité que les Brachypelma dévorent leurs cocon peut être assez élevée

 

-Soit ont met les oeufs en incubateur après 1 mois et demi avec la mere (méthode très fiable) :

Cela consiste à déposer la ponte sur une gaz sterile, disposée en "hamac" (avec un creux pour deposer les oeufs)

et en suspention au dessus d'une couche de tourbe mouillée, dans un bac.

 

3 environ apres la ponte, les jeunes naissent mais ne sont pas tout à fait formés.

Ce sont à ce stade des petites larves blanchâtres, dont les pattes ne sont pas encore articulées.

Ils sont petits, de 5 a 8 mm d'envergure et il leur faudras une a deux mues avant de devenirs de "vrais petite mygales"

qu'ils effectuerons 1 mois plus tard en moyenne.

vous verez la mue approchée en voyant les mygalons devenir de plus en plus foncés.

Durant cette periode ils ne se nourrissent pas et ils faudras les laisser ensemble.

Une fois former, Ils commenceront a s'entre dévorer assez rapidement et il faudras les individualisés.

 

La croissance :

 

Comme bon nombre de grosses terrestres américaine, la croissance et lente.

il faut compter environ 5 années pour obtenir une femelle Brachypelma adulte, un peu moin pour un mâle.

 

Longévité :

 

Dans de bonnes conditions, ont pourra maintenir une femelle 12 à 15 ans, ce qui est considérable.

La plus longue durée de vie à d'ailleur été obtenue par une Brachypelma smithi, capturée au Mexique, qui aurais vécu presque 30 ans

 

3) Legislation et protection :

 

Les Bachypelma sont soumise Ă  une protection en Annexe II de la Convention de Washington ainsi que par le Conseil de l'Europe (DĂ©cision 338/97)

Cela signifie que toutes cessions d'une Brachypelma est règlementée et doit être accompagné d'un certificat de cession (au même titre que

certains reptiles par exemple) qui mentionne l'origine de l'animal, son espèce, nom et adresse du vendeur, de l'aquereur...

cela s'impose a TOUTES les espèces de genre, y compris les hybrides de 2 espèces de Brachypelma où d'une Brachypelma et d'un autres genre.

De plus, les eventuelles transactions ne se feront qu'entres personnes titulaires du certificat de capacité (de toutes manière, si l'on se tient à ce que dit la loi, il en va de même pour toutes mygales et autres animaux venimeux).

Inutile de preciser qu'une majorité d'entre nous est en total illégalité, mais je n'apprend rien à personne.

 

 

 

 

 

 

*source concernant les espèces du genre :

 

THE WORLD SPIDER CATALOG

by Norman I. Platnick

Lien @ : http://research.amnh.org/entomology/spi ... SIDAE.html

 

 

Litterature sur les Brachypelma :

 

Mygales Decouverte, Elevage

De Jean michel Verdez et Frederic Cléton

Cet ouvrage concerne les Théraphosidae en général.

Pas mal d'infos sur le genre avec fiche d'elevage détaillées et superbes photos à l'appuis.

De plus, un Chapitre sur la legislation concernant les mygales très compréhensibles, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas des textes de lois,

ainsi que bon nombre d'explication sur la protection du genre Brachypelma.

 

BRESSON TĂ©rence

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest terence

(Complement de la fiche)

 

Voici une liste récapitulative des différents comportements observer chez les espèces en élevage (à ma connaissance)

je répète que ceci n'est que généralité puisque des comportement bien différent peuvent être observer au sein d'une même espèce.

 

albopilosum : Elle est peu agressive et rare sont ceux à avoir eu un problême quel qu'il soit avec cette espèce.

Elle utilise ces poils urticant peu souvent hormis les mâle parfois plus speed (ceux que j'ai pue observer du moin),

elle est également assez statique et s'aventure rarement loin de sa tanière.

 

angustum : Pas très répandu. Je n'est pas eu le plaisir de la maintenir mais d'après les dires, elle serait plutôt calme, avec une tendance à bombarder.

 

annitha : Proche de la smithi, que ce soit le comportement ou la coloration. Calme mais elle a tendance Ă  bombarder beaucoup je trouve.

 

 

auratum : Cette belle espèce est calme et peu agressive mais abuse de ses poils urticants également

 

baumgarteni : Je n'est jamais observer cette bĂŞte mais serait assez nerveuse sans pour autant Ă©tre agressive. le bombardement serait Ă©videment de la partie...

 

boehmei : Probablement la plus nerveuse du genre. Elle détale frénétiquement en bombardant tout ce qui bouge à la moindre alerte.

poils urticants très efficaces. Je l'est souvent observer en train d'arpentée les parois du terrarium. Ce n'est pas la meilleur Brachypelma pour débuter

 

emilia : Très placide, se déplace peu et n'utilise ces poils urticant que lorsqu'elle est trop dérangée (hormis les mâles plus craintif). de plus elle est d'une rare beauté. LA Brachypelma pour débuter !

 

fossorium : Assez similaire à vagans, elle est plutôt imprévisible. je possede un mâle adulte que je qualifierais même d'agressif. Les autres specimens que j'ai vus étaient jeunes mais prenaient pour la plupart une position défensive typique si acculés. bombarde modérément.

Prudence de rigueur.

 

klaasi : espèce imprévisible, parfois récalcitrante et pouvant faire preuve de rapidité. Elle bombarde pas mal. Malgrès tout une très belle mygale.

 

ruhnaui : D'ordinaire calme. Cependant, les jeunes specimens sont nerveux la plupart du temps. Bombarde.

 

sabulosum : Une espèce calme qui bombarde modérément.

 

schroederi :Je n'est vu que quelques jeunes en bourse il y a trois ou quatre ans, je ne peut donc m'Ă©ttaler sur le sujet.

 

smithi :Bien connue et très appreciée pour commencer. espèce assez calme et peu agressive bien qu'elle est tendance à bombarder beaucoup.Les jeunes sont plus nerveux.

 

vagans :Une espèce également bien connue. Bien que calme peu agressive en règle général, elle reste imprévisible et peut se retournée très rapidement si besoin (Cas de morsure observé à plusieurs reprises). Bombarde, sans abuser pour autant

 

verdezi : Une espèce calme qui réagit souvent avec timidité, en allant vite se cachée si dérangé. elle bombarde peu, hormis les jeunes et les mâles, plus nerveux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest pop up

tres bonne fiche d'elevage quaand a toi perioman je trouve completement stupide de faire des remarque sur une fiche que tu n'a meme pa lu entiere maintenant reste a savoir si tu serai capable d'en faire autant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis tres capable de lire une fiche mais si je n'ai pas tout lu c'est parce que je n'ai pas eu le temps donc ne monte pas sur tes grands chevaux tout de suite et soit moins desagreable. :wink:

 

@+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest pop up

parce que ce n'est pa desagreable d'aller faire des remarque sur une fiche tres bien ecrite qu'on a meme pas lu?je ne monte pa sur mes grands chevau mais je trouve sa dommage

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest terence

oulaah se poste n'etait pas lĂ  pour fair office de ring :shock:

m'enfin tout est bien qui fini bien apparement faut s'mettre au vert les d'jeuns peace and love :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

question peut-on manipuler une brachypelma emilia ou une smithi ? parce que j'en ai vu qui manipuler ces deux espèces comme si tu manipuler un pogona

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest BLIND

Tres bonne fiche,merci pour tous ces renseignement. :-D Sinon comment faire pour obtenir le CDC?est-ce payant,si oui ça vas chercher dans les combien?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...