Aller au contenu
sway

BCI / BCC

Messages recommandés

salut,

 

Quelle est la différence entre le BCC et le BCI ?

j'avoue que je ne me suit jamais poser la question..

 

puis pour pa me faire avoir encors une fois... :?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

patern, colorie, taille (plus ou moins selon la sous espece du bci)

 

le patern etant l'un des moyens les plus fiables! compare sur google en tapant bci et bcc et regarde sur le forum sa a deja etait oborder tu devrais trouver reponse :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Miguel ca me dit quelque chose mais a lire les espèces que tu détiendrais çà n'est pas toi Miguel..

 

Surtout que sur ton profil il est mort FièrE d'ètre sudiste...

 

Quoique l'orthographe et Miguel ca fait 12 !! :lol:

 

House toi je te donne pas ... Parce que t'es pas fièRE !! :twisted:

 

Sway avec une adresse mail ca m'aiderait :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lol j'ai pas dit que c'été moi "miguel" ( un vendeur de gecko...) bon ok je sais pas comment ca s'écrit...mais tu m'as comprit c'est l'essenciel.. :D

 

AAAAHH fièrE... ca marche ! :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

euh :D

 

moi aussi j'suis fière ( d'être fière ) ! :lol:

la doc m'intérésse aussi :P

 

tu va finir par la poster sur le fofo ta doc ou sinon tout le monde va te la demander :twisted:

 

en tous cas merci si tu accepte de me l'envoyer, puis moi j'suis fière alors y'a pas de raison puis j'vie dans le sud en plus sa rigole pas 8)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

coucou,

 

bon qui l'as poste cette doc!? si personne sais, moi je la post direct sur le forum... ca va faire beaucoup à lire..)

 

yen a des fières dit donc lol..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
super doc !!!

j'suis vraiment content la ^^

va falloir que je trouve du croissant chaud tout les matin maintenant... :lol:

 

Et te lever tôt tous les matins pour les amener ...très tôt même vu que je suis très très matinal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

euh.. House?

 

t'est arrivé ou pas lol...

bon voici la doc, bonne lecture! :lol:

 

*****************

 

 

 

BOA CONSTRICTOR SSP

 

 

 

 

Ordre : squamates (squamata)

Sous-ordre : ophidiens (serpentes)

Super-famille : boïdés (boïdea)

Famille : boïdés (boïdae)

Genre : Boa

 

Espèce : Boa constrictor

 

Nom vernaculaire : Boa constrictor / Boa constricteur

Boa Constrictor (anglais/français)

Abgott Schlange (allemand)

Boa de Cola Roja – Jiboia – Mantona amarilla – Mantona – Boa terrestre

 

Boa constrictor constrictor LINNAEUS 1758

Boa constrictor LINNAEUS 1758

Constrictor formosissimus LAURENTI 1768

Constrictor rex serpentum LAURENTI 1768

Constrictor auspex LAURENTI 1768

Constrictor diviniloquus LAURENTI 1768

Boa constrictrix SCHNEIDER 1801

Boa constrictor - BOULENGER 1893

Boa constrictor - DUMêRIL & BIBRON 1844

Boa diviniloqua - DUMERIL & BIBRON 1844

Boa constrictor - BOULENGER 1893

Boa diviniloqua - BOULENGER 1893

Boa constrictor constrictor - FORCART 1951

Boa constrictor constrictor - STIMSON 1969

Boa constrictor - SCHWARTZ & HENDERSON 1991

Boa constrictor - LINER 1994

Boa constrictor - STARACE 1998

Boa constrictor - MCDIARMID, CAMPBELL & TOURê 1999

 

Boa constrictor amarali STULL 1932

Constrictor constrictor amarali STULL 1932

Boa constrictor amarili - FORCART 1951

 

Boa constrictor imperator DAUDIN 1803

Boa imperator DAUDIN 1803

Boa eques EYDOUX & SOULEYET 1842

Boa imperator - DUMERIL & BIBRON 1844

Boa eques - DUMêRIL & BIBRON 1844

Boa diviniloquax var. mexicana JAN 1863

Boa constrictor var. isthmica GARMAN 1883

Boa imperator - BOULENGER 1893

Boa mexicana - BOULENGER 1893

Constrictor constrictor imperator - IHERING 1911

Constrictor constrictor sigma SMITH 1943

Boa constrictor imperator - FORCART 1951

Boa constrictor imperator - STIMSON 1969

 

Boa constrictor nebulosa (LAZELL 1964)

Constrictor constrictor nebulosus LAZELL 1964

 

Boa constrictor occidentalis PHILIPPI 1873

Boa occidentalis PHILIPPI 1873

Boa occidentalis - BOULENGER 1893

Constrictor constrictor occidentalis IHERING 1911

Constrictor occidentalis - SERIE 1921

Boa constrictor occidentalis - FORCART 1951

Boa constrictor occidentalis - CEI 1993

 

Boa constrictor orophias LINNAEUS 1758

Boa Orophias LINNAEUS 1758

? Boa diviniloqua - TYLER 1850

Boa diviniloqua - COPE 1893

Boa diviniloqua - BOULENGER 1893 (non LAURENTI 1768)

Constrictor constrictor orophias - AMARAL 1929

Boa constrictor orophias - STIMSON 1969

 

Boa constrictor ortonii COPE 1878

Boa ortonii COPE 1878

Constrictor constrictor ortonii - SCHMIDT & WALKER 1943

Boa constrictor ortonii - STIMSON 1969

 

Boa constrictor sabogae BARBOUR 1906

Epicrates sabogae BARBOUR 1906

Constrictor constrictor sabogae - BARBOUR & LOVERIDGE 1929

Boa constrictor sabogae - FORCART 1951

 

 

Sous-espèces :

 

Boa constrictor constrictor LINNAEUS 1758

Boa constrictor imperator DAUDIN 1803

Boa constrictor longicauda PRICE & RUSSO 1991

Boa constrictor amarali STULL 1932

Boa constrictor occidentalis PHILIPPI 1873

Boa constrictor orophias LINNAEUS 1758

Boa constrictor ortonii COPE 1877

Boa constrictor sabogae BARBOUR 1906

 

Boa constrictor mexicana JAN 1863 *

Boa constrictor nebulosa LAZELL 1964 *

Boa constrictor melanogaster LANGHAMMER 1983 *

Boa constrictor sigma SMITH 1943 *

 

* sous-espèces soumises à controverse et par conséquent non reconnues par la majorité des scientifiques.

 

Statut légal :

 

Le Boa constrictor est protégé par la convention de Washington et y figure en annexe 2. Les spécimens importés doivent donc avoir un numéro de CITES.

Seule la sous-espèce Boa constrictor occidentalis figure en annexe 1 de la convention de Washington. Elle est particulièrement protégée car gravement menacée d’extinction en raison de la destruction de son habitat naturel.

Le Boa constrictor constrictor faisant partie de la faune guyanaise, il est localement protégé.

 

 

Description – anatomie générale :

 

Le Boa constrictor est un vigoureux serpent pouvant atteindre 3m et plus pour certaines sous-espèces et localités. Adulte, le poids varie d’un individu à l’autre, mais il peut atteindre une quarantaine de kilos. Plus fréquemment, on observe des spécimens d’une vingtaine de kilos.

Le record de taille appartiendrait à un Boa constrictor constrictor de trinidad qui mesurait plus de 5.5 mètres (information qui aurait été démentie par la suite). Plus fréquemment, on admet que ce record est détenu par un B.c.c de 4.60m (De Vosjoli 1990).

Les records de taille par sous-espèce et localité sont d’ailleurs souvent remis en question car les observations officielles sont anciennes. Quelques données toutefois :

-Boa constrictor occidentalis : 3.70m (Bertone, 2003)

-Boa constrictor orophias : 2.30m (Lazell, 1964)

-B.c.i. Caulker Cay : 1.50m (Russo, 2004)

-B.c.i. Tarahumara : 0.90m (Russo 2004)

 

La tête

 

Elle est relativement petite par rapport au reste du corps, et triangulaire. L’avant de la gueule est relativement carré mais s’arrondit à mesure que le serpent grandit et que la tête s’élargit.

 

Typiquement, on observe 20 écailles entre les yeux, 14 à 20 autour des yeux (pré-oculaires, supra-oculaires et post-oculaires) , 17 à 25 supra-labiales, et 20 à 28 infra-labiales.

 

Le Boa constrictor ne présente pas de fossettes labiales thermosensibles. Les yeux sont relativement petits et bicolores. La pupille est verticale.

La tête est barrée longitudinalement sur chaque côté par une raie brune qui part de la nuque, coupe l’œil en son milieu, pour se terminer avant les narines. Le dessous de cette raie est généralement couleur crème, voire blanc, alors que le reste de la tête est brun clair à gris, avec une ligne brune ou grise qui traverse le dessus de la tête, en son milieu.

 

La langue bifide est régulièrement sortie et exécute des mouvements rapides (l’inverse est un signe de mauvaise santé) afin de capter les odeurs environnantes.

 

Le corps

 

Il est long, massif et très musclé. Les tâches qui le recouvrent permettent de différencier les sous-espèces, bien que, dans certains cas, elles ne permettent pas seules de déterminer l’origine d’un sujet.

Elles sont brunes le plus souvent, en forme de selle ou de « chauve-souris » s’élargissant à mesure que l’on s’approche de la queue, et présentes sur tout le dos. Les flancs sont recouverts de losanges en leur milieu et de triangles (acollés aux selles dorsales) plus ou moins marqués, et de même couleur. Entre ces motifs caractéristiques, on retrouve une multitude de petites tâches, de mouchetures, plus ou moins marquées selon la sous-espèce, la localité et les individus.

 

A mi-corps, on dénombre 55 à 91 écailles. La face ventrale comporte 225 à 288 écailles.

 

la queue

 

Elle est plus longue chez le mâle et comporte en moyenne 60 écailles rétro-cloacales contre 50 pour la femelle, chez Boa constrictor imperator. Les limites, plutôt floues et anciennes sont fixées à 45-69 écailles caudales.

 

Elle est préhensile, vu les mœurs arboricoles des boas (juvéniles et jeunes adultes essentiellement).

La couleur et la longueur varient également en fonction de la sous-espèce. Les taches qui la recouvrent sont le plus souvent rouge vif chez Boa constrictor constrictor, alors qu’elles sont orangées chez Boa constrictor imperator (surtout chez Boa constrictor imperator colombien), noires chez Boa constrictor longicauda.

 

Le squelette

 

Selon la sous-espèce, le squelette comporte de 350 à 430 vertèbres. On observe la présence d’ergots péri-cloacaux, vestiges des membres inférieurs. Ces ergots sont en général plus longs et pointus chez le mâle, ceux de la femelle étant émoussés et parfois difficilement observables.

Le crâne est très mobile et se désarticule facilement pour faciliter le passage des proies. Les dents sont nombreuses et recourbées vers l’arrière.

 

Description par sous-espèce et localité :

 

Les illustrations suivantes sont inspirées de photographies tirées de divers sites spécialisés. Elles ont été réalisées avec le plus grand soin afin d’être les plus fidèles possible aux originaux. Cependant, elles ne constituent pas des vérités absolues et, chaque sujet d’observation étant unique, il est possible que certains sujets des sous-espèces et localités décrites ci-dessous soient très différents d’autres, visibles ailleurs.

 

La localisation précise sur carte fera l’objet d’un chapitre spécifique.

 

BOA CONSTRICTOR CONSTRICTOR

C’est une des plus grandes sous-espèces de boas. Ses représentants sont aussi les plus vivement colorés.

On compte 234 à 243 écailles ventrales d’après Boulenger (1) (234 à 250 pour Stull (2)) et 49 à 60 écailles caudales (1) ou 49 à 62 (2).

De 15 à 20 taches dorsales sont observables d’après Boulenger, 1893. Elles ont la forme de selles plus ou moins étroites ou de chauve-souris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×