Aller au contenu
ced&syl

quand passe au rose de rat ?

Messages recommandés

salut

alors voila, une nouvelle venue arrivant incessamment,c'est une gutt,je me demandais histoire d'avoir une idée, au bout de combien de temps,"a la louche",je pourrais la passée au rose de rat.

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n' a que quelques grammes de différences entre un rosé de rat et un rosé de souris donc je pense que l'un comme l'autre conviendra très vite ...

 

Sinon la règle c est que ta proie ne doit pas faire plus de 1.5 fois le diamètre de ton serpent à l'endroit le plus gros ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui je sis tous ca :wink: mais c'était pour avoir une idée sur l'age et quelque grammes certes mais quand tu compare a un élaphe juvénile ca fait une énorme différence,un peu comme si tu donnais une entre cote un un bebe humain parce que la aussi c'est une histoire de gramme :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi passer au rosé de rat ? Une gutt adulte mange des souris adultes et non des rats. Il est inutile de l'habituer à une autre odeur. Le plus logique est de rester dans la souris : rosés puis blanchons puis sauteuses puis subadultes puis adultes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pourquoi passer au rosé de rat ? Une gutt adulte mange des souris adultes et non des rats

 

Tu crois que dans la nature, elles sélectionnent à ce point...... :?::lol: Cela n'a rien à voir avec l'espèce de la proie (tu disais trés justement dans un autre topic que les gutt consomment également des volatiles) mais plutôt sa taille.

 

Tu passes au rosé de rat quand ton animal à le gabarit pour les ingurgiter, on ne peut pas en dire plus. Le rat a cet avantage d'être nourrissant, ce qui peut-être intéressant dans certaines situations (coup de boost à la croissance, constitution de réserve en préalable à une diapause, reconstitution du fitness pour des animaux amaigris/affaiblis). C'est aussi à double tranchant, donc il faut adapter la logistique de distribution de la nourriture en fonction (espacer la distribution), le mieux est d'alterner si tu veux donner les deux. Aprés c'est vrai comme le dit Citrus que tu peux avoir un phénomène d'accoutumance si tu en distribue trop souvent pendant un longue période, donc à éviter, néanmoins ce n'est pas un phénomène systèmatique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vie d'une gutt dans la nature n'a rien à voir avec celle qu'elle mène dans un terrarium. Il est vrai que dans la nature elle mange varié mais surtout des oiseaux. Néanmoins en terrarium la souris correspond parfaitement à la gutt tant au niveau alimentaire qu'au niveau proportion proies-prédateur. Risquer qu'une gutt s'habitue au rat et refuse ensuite la souris, je trouve cela dommage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oh, ca va pour le rose j'en ai au congèle :wink: (je produit moi aussi)quand a l'accoutumance,trop tard c'est fait elle ne veut plus de souris,mais vue que je fait des rats c'est sans soucis :wink:quand a la logique de la souris je pense quelle est comme la logique du rat pour un serpent qui,comme tu le dis,doit mange pas mal d' oiseaux dans la nature :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La "logique de la souris" c'est qu'outre sa valeur alimentaire elle est bien proportionnée à tous les ages y compris adulte à la gutt : on peut donner une souris adulte à une gutt, en aucun cas un rat de 300g qui ferait les délices d'un amethystina.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Pourquoi passer au rosé de rat ? Une gutt adulte mange des souris adultes et non des rats. Il est inutile de l'habituer à une autre odeur. Le plus logique est de rester dans la souris : rosés puis blanchons puis sauteuses puis subadultes puis adultes.

 

Bon alors là Citrus, je ne peux certainement pas te laisser dire un truc pareil, je suis en total désaccord !

 

Premièrement, va trouver effectivement une "gutt'" qui dans la nature ne consomme que des souris ??? Tu as lu ça où ?? C'est l'image type, quand même, du serpent qui vit dans un aire de répartition hyper étendu avec ce que cela engendre sur le spectre alimentaire de l'espèce. C'est une couleuvre opportuniste, un peu tout terrain et qui rechigne pas devant un oisillon voir les parents qui vont avec si ils sont de taille à être mangé, où encore un lézard de temps à autre.

 

Alors pourquoi ne la nourrir que de souris en captivité ?? Ca ne correspond à aucune logique naturelle pour commencer.

 

Secondo, si tu élèves tes rongeurs pour nourrir tes animaux, tu sauras qu'il est bien plus facile de reproduire du rat que de la souris. Attention je ne dis pas qu'il faut avoir fait l'E.N.A pour élever des souris. Je dis que les rats sont bien plus facile en terme de rendement, plus sociables et que surtout, à terme, par rapport à de la souris, on dispose d'un panel de tailles différentes beaucoup plus importants : avec les plus gros on peut nourrir des Boïdae de taille moyenne à grande, avec des sujets de 250g je nourris mes taeniurus ou Pituophis, avec des tailles moyennes ou des jeunes sevrés je nourris mes guttatus et les Lampropeltis. Bref pour moi c'est que du bonheur le rat !! A noter également que ces dernières années, j'ai démarré systématiquement mes taeniurus ssp Bleue mais aussi frisei, yunnanensis et encore mes Pituophis au rosé de rat et sans que cela ne pose aucun problème. Par contre il s'agit là d'espèce qui ont un gabarit tout à fait différent des juvéniles de guttatus.

 

Pour ce qui est des juvéniles de guttatus, j'ai tendance à commencer à donner du rosé de rats dès que les petits gloutons commencent à ingurgiter deux à trois rosés par repas. Evidemment, j'entends déjà les grands penseurs qui vont me dire qu'à ce moment là, il suffit de donner du blanchon de souris voir de la petite sauteuse... Pour ceux qui ont démarrés ou fait grandir un paquet de petits serpenteaux, vous aurez remarqué que la taille ne fait parfois pas tout. Le problème qui peut se passer dans les phases de transition est le problème des... poils ! A de nombreuses reprises, j'ai observé des serpenteaux passant du rosé au blanchon ou du blanchon à la sauteuse manger leurs proies puis régurgiter deux à trois jours plus tard avec ce que cela pose au niveau de leur tube digestif, voir de la déshydratation.

 

En effet, certains serpents acceptent bien le changement mais le tube digestif n'est pas toujours prêt pour faire passer un bon paquet de poils alors... ça ressort par où il faut pas !! J'ai eu ce problème avec des taeniurus ssp bleues justement avec en plus réguritation suivie de mort dans les 3 jours suite à mon avis à une importante déshydratation... et ce à deux reprises ! Pourtant il s'agit d'une espèce facile à démarrer et avec une gueule et un gabarit qui permet l'ingestion de belles proies. J'ai également eu des régurgitations chez des jeunes Corallus, qui ont manger avec facilité de toutes jeunes sauteuses et qui vomisssent trois jours après. Enfin pour conclure, je l'ai observé à plusieurs reprises chez les P.guttatus.

 

Voila donc pourquoi on peut tout à fait donner du rosé de rats à partir d'une certaine taille à des bébés "gutt'" : personnellement, ça me permet de les faire grandir tranquillement encore un peu, en habituant l'estomac à digérer des proies plus grosses mais sans la contrainte des poils que l'on va trouver sur du blanchon ou de la sauteuse. Par contre, je dis bien que ce n'est pas la règle : les vomissements ne sont pas chroniques évidemment et la plupart des jeunes vont passer tranquillement les étapes. Cela permet simplement de prendre un peu moins de risque sur des sujets parfois à problèmes (démarrage difficile, faible croissance, petit gabarit etc...).

 

Dernier avantage, depuis quelques années, j'habitue systématiquement dès que les tailles le permettent, les juvéniles à manger rats ou souris : cela me permets de pouvoir ajuster mes repas en fonction des creux qu'ils peut parfois y avoir dans l'élevage des rongeurs et aussi de rendre les serpents plus opportunistes, de façon à ne pas se retrouver coincer un jour avec un animal qui ne veut qu'un seul type de proies. Une petite technique que j'ai expérimenté et qui semblent marcher et de mettre dans un petit fauna box pendant une heure les rosés ou blanchons de rats et souris avant la distribution : cela mélange un peu toutes les odeurs et habituent vite les juvéniles à ne pas faire les difficiles mais d'associer l'ensemble de ces odeurs au moment du repas.

 

Guillaume.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La "logique de la souris" c'est qu'outre sa valeur alimentaire elle est bien proportionnée à tous les ages y compris adulte à la gutt : on peut donner une souris adulte à une gutt, en aucun cas un rat de 300g qui ferait les délices d'un amethystina.

 

Les rats aussi peuvent être bien proportionnés, simplement une histoire de taille et de gabarit du serpent, il suffit d'avoir des proies aux stades de croissance adéquats, je le répète ça n'a strictement rien à voir avec le fait que ce soit un rat ou une souris. C'est un faux problème. Tout dépends de la taille de la gutt.

 

Pour rejoindre ce que disait Guillaume, les rats adultes conviennent également à certains colubridés. C'est de toute façon la manière plus simple de nourrir certaines grosses et grandes espèces (obsoletta, bairdi, Taenura, Coluber, Pituophis....).

 

Une petite technique que j'ai expérimenté et qui semblent marcher et de mettre dans un petit fauna box pendant une heure les rosés ou blanchons de rats et souris avant la distribution : cela mélange un peu toutes les odeurs et habituent vite les juvéniles à ne pas faire les difficiles mais d'associer l'ensemble de ces odeurs au moment du repas.

 

Pas con comme tuyau, à garder sous le coude.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vue que j'ai un régius,une élaphe de presque 2 ans et une élaphe juvénile qui va arrivée,le rat est le meilleur compromis parce que nourrir le régius a la souris ... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, simplement c'est aspect là......par logique de toute façon, un serpent préfèrera avaler le maximum en une seule fois que de passer 15 plombes à se remplir la bedaine à coup de musaraignes. La première option correspond plus à leur comportement naturel, un minimum de dépenses physiques/énergétiques pour un gain maximum, ça n'est pas spécial à eux.

 

Et puis un peu de diversité ne fais jamais de mal aux animaux, l'élevage de la gutt n'est pas encore soumis à une norme ISO ou OCDE que je sache :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ced&Syl, juste une petite question un peu hors sujet mais je souhaite passer ma regius au rat. Je voulais savoir quelle taille/poids fait votre regius et quel poids font les rats que vous lui donnez ?

Merci :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trés interressant ce que tu écrit, Sulawesi mais pas du tout en contradiction avec ce que j'ai moi-même écrit dans les 2 ou 3 posts plus haut.

La vie dans la nature n'a pas grand chose à voir avec la vie en terrarium : ce n'est ni des souris ni des rats mais des oiseaux que nous devrions donner à la gutt ! Mais je ne vais pas me répéter...

C'est tout de même dommage cette manie d'extraire d'un post la moitié d'une phrase sans tenir compte du contexte et des autres posts !

Pour celui qui n'a pas de plus gros serpents qu'une gutt, la souris décongelée reste la proie la plus pratique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mon regius a 3 ans pèse a peu pres 1.5kg et a mange,le dernier coup ,un rat de 200g mais en general je donne plutôt des rat de 120/150g tout les 10 jours.

pour plus d'info,mon regius est mis sur reptistat.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vie dans la nature n'a pas grand chose à voir avec la vie en terrarium : ce n'est ni des souris ni des rats mais des oiseaux que nous devrions donner à la gutt !

 

Les gutts ont certes un comportement semi-arbo, mais penses-t réellement qu'elles ont les dispositions physiques et comportementales ainsi qu'une écologie qui fait qu'elles ont à loisir la possibilité de se nourrir exclusivement de piafs, certainement que non. Si tu veux on se dit qu'on cherche tous les deux de notre côté des études concernant le régime alimentaire et des études de contenus stomacaux, j'entrevois déjà le résultat...Sûr qu'ayant des rongeurs qui batifollent autour d'elles (et qui font partis de son régiment alimentaire de base), elles vont aller s'emmerder à crapahuter en haut d'un platane pour essayer d'approcher un moineau qu'elles ne sont même pas sûr de chopper. A l'occase je veux bien qu'elles en consomment, mais pas uniquement, je ne sais même pas pourquoi je m'escrime là-dessus, le régime alimentaire de cet animal est tellement connu que c'est inutile d'aller plus loin.

 

la souris décongelée reste la proie la plus pratique.

 

Ok, dans ce cas, j'aimerais bien que tu m'explique pourquoi un raton de même gabarit ne serait pas également pratique et adapté??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mon regius a 3 ans pèse a peu pres 1.5kg et a mange,le dernier coup ,un rat de 200g mais en general je donne plutôt des rat de 120/150g tout les 10 jours.

pour plus d'info,mon regius est mis sur reptistat.com

 

Ok merci. La mienne est encore juve donc je pense que du rat de 40-50gr devraient le faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trouvé sur le net et Extrait du "Journal of Thermobiology", publié par Elsevier (bien connu pour leur manie à divulguer n'importe quoi mais au demeurant toujours validée par la communauté scientifique..... :lol::lol: ). Juste pour illustrer mon propos (et montrer en autre que je ne sors pas mes affirmations d'un chapeau ou de mon calebute) concernant le régime alimentaire de la gutt.

 

Le reste est à lire également car hautement intéressant concernant le métabolisme digestif de cet animal.

 

 

Postprandial thermophily, transit rate, and digestive efficiency of juvenile cornsnakes, Pantherophis guttatus

 

Lynnette M. SievertCorresponding Author Contact Information, E-mail The Corresponding Author, Daphne M. Jones and Marcia W. Puckett

 

Department of Biological Sciences, Emporia State University, 1200 Commercial Street, Emporia, KS 66801, USA

 

 

Abstract

 

We measured substrate temperature preference of juvenile cornsnakes in a linear thermal gradient during a fast and after previous termfeeding.next term After previous termfeedingnext term the snakes selected temperatures approximately 6 °C warmer than those chosen by fasting snakes. We measured transit rates, the time from previous termfeedingnext term to defecation, in snakes maintained at 22 or 32 °C or during ecdysis. Snakes at 32 °C had a significantly faster transit rate than those at 22 °C and during ecdysis snakes retained feces. The digestive efficiency ranged from 87% to 95% for individual snakes.

 

1. Introduction

 

The energy taken up by an animal can be allocated to general body maintenance, growth, or reproduction (Randall et al., 2001). Therefore, animals can maximize their energy allocated to growth and/or reproduction in several ways. Ectothermic animals may decrease metabolic rate by lowering body temperature or elevate energy for growth and reproduction by consuming and digesting more food when prey are abundant. Increasing digestive rate to allow for frequent meals can be accomplished by increasing body temperature (Du et al., 2000; Wang et al., 2003). Ectothermic animals can conserve energy between meals by seeking cool temperatures and speed digestion by seeking warm temperatures during digestion (Bedford and Christian, 2000; Tattersall et al., 2004; Wang et al., 2003). Despite an increase in metabolic rate as body temperature increases, the net energetic cost of digestion in Boa constrictor was greater at 25 °C than at 30 °C (Toledo et al., 2003).

 

Snakes provide interesting subjects for the study of digestive physiology. Many species eat large meals relative to other vertebrates, and some consume meals exceeding their own body mass (Greene, 1997). Relative to endotherms they eat infrequently, but within snakes as a group, meal intervals may be short, such as that for insectivorous greensnakes that eat almost daily (Plummer, 1981) or large, as seen in many Viperids that may go several months between meals (Secor and Diamond, 2000). Regardless of meal size and frequency, the digestive physiology of all snakes is influenced by temperature. Therefore, many snake species increase body temperature after previous termfeedingnext term presumably to enhance digestion by bringing body temperature to the thermal optima for digestion, transit, and/or digestive efficiency (Sievert and Andreadis, 1999; Wang et al., 2003).

 

Cornsnakes, Pantherophis (formerly Elaphe) guttatus, are found in the southeastern part of the United States (Conant and Collins, 1998). Adults prey on rodents and occasionally birds, but some hatchlings consume frogs or lizards for a brief time before switching to the adult diet (Bartlett and Bartlett, 2003). Cornsnakes hatch at approximately 8 g and 30 cm total length (Mitchell, 1994) and have been recorded at a maximum length of 182.9 cm (Conant and Collins, 1998). Cornsnakes make good subjects for studies regarding temperature effects on digestion because they are abundant in herpetoculture, do well in captivity, and eat readily in a laboratory. Furthermore, they bask to thermoregulate in their natural habitat (Bartlett and Bartlett, 2003), in a laboratory they will seek heat from either a radiant source or via conduction, and the meal interval can easily be altered without harming the snake.

 

The purpose of this study was to look at thermal effects on several aspects of digestive physiology. Physiological studies of digestion do not exist for many snake species, but they are needed if we are to have a thorough knowledge of snake natural history (Dorcas et al., 2004). We were interested in (1) determining if juvenile cornsnakes exhibited postprandial thermophily; (2) assessing the effect of temperatures normally encountered by cornsnakes on transit rate (the time from previous termfeedingnext term to defection); (3) determining digestive efficiency for juvenile cornsnakes; and (4) comparing our results to literature values for adult cornsnakes.

..............................................................

 

"occasionally", ça veut bien dire ce que ça veut dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vie dans la nature n'a pas grand chose à voir avec la vie en terrarium : ce n'est ni des souris ni des rats mais des oiseaux que nous devrions donner à la gutt !

 

Les gutts ont certes un comportement semi-arbo, mais penses-t réellement qu'elles ont les dispositions physiques et comportementales ainsi qu'une écologie qui fait qu'elles ont à loisir la possibilité de se nourrir exclusivement de piafs, certainement que non. Si tu veux on se dit qu'on cherche tous les deux de notre côté des études concernant le régime alimentaire et des études de contenus stomacaux, j'entrevois déjà le résultat...Sûr qu'ayant des rongeurs qui batifollent autour d'elles (et qui font partis de son régiment alimentaire de base), elles vont aller s'emmerder à crapahuter en haut d'un platane pour essayer d'approcher un moineau qu'elles ne sont même pas sûr de chopper. A l'occase je veux bien qu'elles en consomment, mais pas uniquement, je ne sais même pas pourquoi je m'escrime là-dessus, le régime alimentaire de cet animal est tellement connu que c'est inutile d'aller plus loin.

 

la souris décongelée reste la proie la plus pratique.

 

Ok, dans ce cas, j'aimerais bien que tu m'explique pourquoi un raton de même gabarit ne serait pas également pratique et adapté??

 

Si tu élèves des rats uniquement pour nourrir une gutt, tu es quand même obligé de commencer avec des rosés de souris et tu es obligé d'avoir deux catégories distinctes : les reprducteurs et les jeunes qui à divers stades serviront de proies ; Tu fais quoi de tes reproducteurs ? Si pour une gutt tu élèves des souris, le seul problème que tu as c'est l'odeur ! Problème réglé avec la mastomys !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
moi j'avais commence avec de petit rat pour que le changement ne soit pas trop brutal avec la taille et l'odeur ca aurait pus faire beaucoup

 

Petits comment ?? Moins de 40gr ?? Parce que c'est difficile d'en trouver vu que je ne fait pas d'élevage...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu élèves des rats uniquement pour nourrir une gutt, tu es quand même obligé de commencer avec des rosés de souris et tu es obligé d'avoir deux catégories distinctes : les reprducteurs et les jeunes qui à divers stades serviront de proies ; Tu fais quoi de tes reproducteurs ? Si pour une gutt tu élèves des souris, le seul problème que tu as c'est l'odeur ! Problème réglé avec la mastomys !

 

Bah j'ai jamais dit le contraire Citrus :), mais là tu mélanges un peu tout, tu sais il y a des gens qui te vendent des rats et des souris de toutes tailles congelés ou pas et c'est bien pratique :D . Et si élevage il y a, et bien les reproducteurs tu les laissent reproduire et tu congèles au fur et à mesure, ou tu les vends à des gens qui font du gros si t'en a trop (il y a toujours des preneurs pour du rat), ou tu investis dans un tuyau de poele capable de les avaler.....enfin bon, je ne vois pas où est encore une fois le soucis, et si soucis logistique il y a (il faut vraiment chercher), il est loin d'être insurmontable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu élèves des rats uniquement pour nourrir une gutt, tu es quand même obligé de commencer avec des rosés de souris et tu es obligé d'avoir deux catégories distinctes : les reprducteurs et les jeunes qui à divers stades serviront de proies ; Tu fais quoi de tes reproducteurs ? Si pour une gutt tu élèves des souris, le seul problème que tu as c'est l'odeur ! Problème réglé avec la mastomys !

 

Bah j'ai jamais dit le contraire Citrus :), mais là tu mélanges un peu tout, tu sais il y a des gens qui te vendent des rats et des souris de toutes tailles congelés ou pas et c'est bien pratique :D . Et si élevage il y a, et bien les reproducteurs tu les laissent reproduire et tu congèles au fur et à mesure, ou tu les vends à des gens qui font du gros si t'en a trop (il y a toujours des preneurs pour du rat), ou tu investis dans un tuyau de poele capable de les avaler.....enfin bon, je ne vois pas où est encore une fois le soucis, et si soucis logistique il y a (il faut vraiment chercher), il est loin d'être insurmontable.

 

 

Tu ne vois pas où est le souci, normal il n'y a pas de souci ; nous contemplons la même scène d'un angle légèrement différent mais il n'y a pas d'opposition véritable :-D:-D:-D:-D

 

Par contre l'anglais et moi ça fait deux !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Tu ne vois pas où est le souci, normal il n'y a pas de souci ; nous contemplons la même scène d'un angle légèrement différent mais il n'y a pas d'opposition véritable :-D:-D:-D:-D

 

Par contre l'anglais et moi ça fait deux !

 

C'est bien ce que j'avais cru comprendre....^^

 

Pour l'anglais, bah ça disait simplement que les P. guttatus consomment principalement des rongeurs, occasionnellement des oiseaux, et parfois également des lézards et des batraciens aux stades juvéniles (point commun à pas mal de couleuvres), juste avant d'adopter le régime alimentaire caractéristique des adultes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×