Aller au contenu
le sha zelryx

Serpent vivipare

Messages recommandés

salut

 

un ami m'as parlé d'un serpent vivipare

 

pour moi cela n'existe pas et les ophidiens sont partagé entre ovipare et ovovivipare

 

j'ai longement recherché sur la dite espece vivipare ( Enhydris gyii ) citée par mon ami ( espece interessante pour ses variations de couleur d'ailleur ) mais n'ai rien trouvé.

 

 

bref ,

 

Y a il des serpents vivipares , pouvez vous m'en citer ?

 

merci :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pas a ma connaissance en tout cas je suis en train de créer un site en essayant d'avoir leur fiche d'élevage mais pour le moment je n'en ai pas croisé, j'en suis au colubridé et rien après vérification

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jerem, je crois que y'a qqun qui veut de moquer de toi :lol:

un serpent vivipare !!! et puis quoi encore ? une blonde avec un cerveau ??? faut arreter (pas tapper les filles, pas tapper :D )

 

nan, c'était ironique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mouarf ! :groaor:

 

 

tout les serpents ovovivipare seraient en fait vivipare ?

 

on m'aurrai menti jusqu'a ce jour ?

 

:lol:

 

 

pourtant , il y a bien formation d'un oeuf dans le ventre de la femelle gestante. c'est un fait avéré...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pourtant , il y a bien formation d'un oeuf dans le ventre de la femelle gestante. c'est un fait avéré...

 

Et il n'y a pas d'échange entre ces "oeufs" et la mère ou très peu ou alors c'est un scoop (en tout cas pour moi :oops: )

 

Pour moi, il n'y a pas de viviparité à proprement parler chez les serpent, ni même de pseudo-viviparité...

 

Peut-être que les Enhydris gyii font exception mais personnelement, je n'ai source fiable à ce sujet. Encore faut-il que des études aient été faites...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour,

 

Vous jetez vos vieux bouquins aux orties...On ne parle plus d'ovoviviparite chez les reptiles mais de viviparite...

 

:shock:

Développe...

ça me surprend beaucoup... :?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pourtant , il y a bien formation d'un oeuf dans le ventre de la femelle gestante. c'est un fait avéré...

 

Et il n'y a pas d'échange entre ces "oeufs" et la mère ou très peu ou alors c'est un scoop (en tout cas pour moi :oops: )

 

Pour moi, il n'y a pas de viviparité à proprement parler chez les serpent, ni même de pseudo-viviparité...

 

Peut-être que les Enhydris gyii font exception mais personnelement, je n'ai source fiable à ce sujet. Encore faut-il que des études aient été faites...

http://books.google.fr/books?id=KSthAAAAIAAJ&pg=PT55&lpg=PT55&dq=ophidiens+vivipare&source=bl&ots=gr7XY94qvC&sig=MOeCeAJhy60HyyUS-NJod2xpYRw&hl=fr&ei=DGoCSpHOJ8TKjAeFgfHcBA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=8#PPP5,M1

Et si, apres recherche sur google des etudes ont ete menée aux etats unis (p.167) il s'avére que l'on peu dire "vivipare" car justement ce n'est pas une coquille lambda elle s'exfolie au fur et a mesure de sa descente dans l'oviducte et devient plutot une grosse membranne qui celles-ci justement laisse passer un echange (nutriments oxygéne...) entre la mere et le foetus . donc on pourait dire vivipare

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu ton article, il parle bien de vivipare pour les vipères mais tout à la fin, la dernière phrase c'est bien : "tel est le mecanisme de l'évolution des ovo-vivipares."

L'article s'appel "Anatomie descriptive et théorie des Ovo-vivipares ou faux Vivipares"

Et le livre est édité en 1836 !

Je pense que depuis "la théorie des Ovo-vivipares" a fait son chemin et que l'on ne peux pas parler de viviparité chez les reptiles.

 

Enfin je ne sais pas, peut être que je me trompe...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

" Le serpent caméléon, Enhydris gyii est un serpent venimeux qui vit sur l'île de Bornéo et qui a la propriété de pouvoir changer de couleur selon le milieu dans lequel il évolue, allant du rouge-brun au blanc en quelques minutes.

 

C'est la première fois que cette capacité de mimétisme, couramment décrite chez les caméléons, est observée chez un serpent.

 

Comme tous les Homalopsinae, il est modérément venimeux et vivipare. On le trouve dans le parc national de Betung Kerihun."

 

Source wiki :wink:

 

Après faut voir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après faut voir...

 

Ouais, je pense qu'on doit pas se faire avoir par wiki... c'est un excellent site, mais parfois, certaines infos sont légèrements erronées involontairement :wink:

 

dans ce genre de cas, faudrait s'adresser à un vrai spécialiste de cette espèce, mais je ne serais pas étonné de voir que ça peut etre vrai tellement les serpents sont surprenants ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alors je sèche c est tout ce que j'ai trouve ,attendons l'avis d'un spécialiste!

 

hop , petit up

 

alors , jai fais quelques recherches qui n'ont rien données , puis-je me tourner vers la DDSV pour ce genre d'info ?

 

 

quels autres organismes , personnes puis-je contacter ?

 

qulqu'un d'autre a un avis ?

 

merci :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

alors en me baladant sur google j'ai trouver ça:

 

For the truly viviparous snakes, there are placenta-like connections between a female and her developing offspring — for example, common garter snakes (Thamnophis sirtalis) are known to provide a lot of nutrition to their embryos and dispose of embryonic wastes. Greene lists the following groups as viviparous: Asian pipesnakes, Red Pipesnakes ( Anilius scytale), shield-tailed snakes, boas, dwarf boas, and seasnakes.

 

c'est une réponse d'un étudiant en biologie (a la même question que l'on se pose) qui c'est base sur un livre: Snakes, the Evolution of Mystery in Nature by Harry W. Greene, édité en 1997, donc un peu plus proche de nous que 1836, et l'étudiant dit que d'après l'auteur W.Greene, il y a vraiment des serpent vivipares comme les Thamnophis sirtalis, Anilius scytale, et il site plus largement des groupes comme:les Cylindrophiidae, les Uropeltidae, les boas, boas nains et serpents marins

 

après qui dit vrai? car en regardant sur wiki, le Anilius scytale est défini comme étant ovovivipare mais comme cela a été dit plus haut, wiki est peu être pas a 100% correct!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

voila ce que j'ai pu trouver sur ce sujet :

 

"Réalisation de la viviparité

 

Conditions requises : (1) fécondation interne, (2) formation d’un couple et accouplement,

(3) maturité sexuelle simultanée, (4) modification des voies génitales femelles, (5) soin

aux jeunes. Stratégie de type K

 

Significations adaptatives

- Protection de l’embryon : contre les prédateurs, la déshydratation, les chocs

mécaniques, le froid

- Colonisation de milieux défavorables : milieux froids, passage terre - mer ou milieux

variables.

 

En Europe, espèces ovipares jusqu’à 1200 m altitude; vivipares à partir de 1200 m et à partir 1500 m

uniquement vivipares, plus d’ovipares. Lacerta vivipera est vivipare dans les régions les plus froides et

ovipare dans les régions méridionales.

La viviparité des serpents marins les dispense de revenir pondre à terre comme sont obligées de faire les

tortues.

La viviparité de certains Amphibiens leur permet de conquérir totalement le milieu terrestre. Les larves

se développent et effectuent leur métamorphose dans le corps des parents, en dehors du milieu aquatique.

Quand les conditions du milieu sont variables, la viviparité peut être un avantage. Reptiles vivant dans

des régions de pluies variables; les insectes (nourriture des jeunes) pullulent lors fortes pluies; les jeunes

ont intérêt à naitre à ce moment là; date éclosion peut être fixe grâce à viviparité; quand oviparité, durée

développement variable selon température.

 

Conclusions

- Reproduction asexuée ou sexuée existe tout au long de l’échelle évolutive chez Invertébrés.

Reproduction sexuée uniquement chez Vertébrés.

- Invertébrés : de asexuée à viviparité (rarement utilisée)

Vertébrés : oviparité à viviparité

Les différentes modalités doivent être comprises comme des adaptations aux différents milieux

et conditions de vie et non pas comme l’acquisition d’une complexité croissante.

Par exemple, chez les Reptiles, on trouve des exemples de viviparité dans de nombreux groupes différents

(nombreux Scincidae, 3 Geckonidae, Lacerta vivipera, qq Ophidiens, qq Colubridae, qq Elaphidae et qq

Hydropiidae). Le caractère adaptatif apparaît clairement chez la vipère et l’orvet, Reptiles exceptionnels

des climats froids, ainsi que chez les Serpents marins du Pacifique."

 

source : http://nico8386.free.fr/cours/BA/derepr ... parite.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vipera ursinii, ou vipère d'Orsini

Cette vipère est encore plus petite, elle ne dépasse pas 50cm adulte. elles sont caractérisées par uin fond gris à marron avec des tâches régulières. Elles ont une bande foncée qui part de l'oeil pour aller vers les premières tâches du cou. Elle n'est présente que dans le sud Rhône-Alpes, principalement près des montagnes. Elles vivent à 1000m minmum d'altitude. Le venin de cette vipère est le moins fort de toutes. Elles sont vivipares (elles ne pondent pas d'oeufs mais mettent bas des petits déjà formés).

 

C'est de ce serpent que tu parles ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est à remettre en question, c'est la séparation vivipares/ovovivipares... Il n'y a pas d'un côté les uns, de l'autre les autres...il y a tous les grades entre les deux définitions. L'ovoviviparité est déjà un concept intermédiaire inventé pour faire rentrer des choses dans des cases.

 

On pourrait dire, plus exactement, qu'elle inclus tout ce qui n'est ni strictement ovipare, ni strictement vivipare au sens "placentaire" du terme.

 

Mais, déjà, le placenta de la femme est par exemple beaucoup plus "circulatoire" qu'un autre...on a inventé des cases aussi pour mettre les différences de communication entre les placentas, si ça vous intéresse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La viviparité de certains serpents n'est qu'apparente ; elle masque ce qu'il convient d'appeller l'ovoviviparité. Le mécanisme est différent mais le résultat est identique. C'est pourquoi par abus de langage dit-on que des serpents sont vivipares.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n' y a aucun abus de langage concernant l'utilisation du mot "vivipare". Que certains veulent garder par commodite ou parce qu'ils n'arrivent pas a se mettre a jour ca ne me derange pas...mais on considere en herpetologie 2 modes de reproductions:

 

1/ la viviparite qui consiste simplement a mettre au monde des jeunes vivants (la viviparite chez les reptiles est complexe avec des especes ne presentant pas de placenta, certaines ayant des placentas "simples" et d'autres qui ont des placentas rivalisant ceux des mammiferes)

2/ l'oviparite qui consiste tout aussi simplement a deposer des oeufs (la aussi les variations peuvent etre grandes en termes de retention d'oeufs et de developpement interne avant la ponte)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Une grande partie des boas sont vivipares (ex:eunectes)

 

Superbe information, personne ne le savait, ce post date de 2009.

 

:trinque:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant