Aller au contenu

 

Photo

python regius


Ce sujet a été archivé. Cela signifie que vous ne pouvez pas répondre à ce sujet.
5 réponses à ce sujet

#1 OFFLINE   donovan

donovan

    Membre fidèle

  • Membre
  • 108 messages

Posté 23 juin 2009 - 11:14

voila je compte me prendre ce python pour debuter dans les serpent je voudrai des renseignement pour ce python (taille, nombre de repas par semaine, taux d'humiditer, la chaleur minimal et maximale enfin je veut tous ce qu'il y a de mieux pour lui )

voila merci pour vos reponse
je debute seulement donc allez y molot je ne connais pas le jargon reptilien

#2 OFFLINE   ludo00

ludo00

    Membre confirmé

  • Membre
  • 2 138 messages

Posté 23 juin 2009 - 11:22

en allant voir sur ilnternet tu aura encore plus d info

Python royal
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercherPython royal

Python regius
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Pythonidae
Genre Python
Nom binominal
Python regius
(Shaw, 1802)
Statut CITES : Annexe II ,
Révision du 01/07/75
Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Parcourez la biologie sur Wikipédia :

Le python royal (Python regius) est un serpent terrestre non venimeux de la famille des pythons. On le trouve dans les savanes d'Afrique de l'ouest, notamment au Ghana, au Togo et au Bénin. Le nom "royal" (du latin "regius") viendrait du fait que la reine Cléopâtre les portait enroulés autour de ses poignets[1].

Les pythons royaux ont généralement une légère couleur marron-verte et noire, ainsi qu'un ventre jaune pâle. Toutefois, les couleurs peuvent varier en raison de mutations génétiques[2]. Un adulte peut mesurer de 0,9 jusqu'à 1,60 mètre. Une femelle adulte mesure en moyenne entre1.0 et 1,4 m, un mâle étant plus petit, entre 70 et 90 cm.

La maturité sexuelle est atteinte entre 20 mois et 3 ans. L'espérance de vie est en moyenne de 15 à 20 ans, le record étant de 48 ans pour un python royal en captivité[3],[4].

Sommaire [masquer]
1 En captivité
2 Détermination du sexe
3 Notes et références
4 Liens externes



En captivité [modifier]
En raison de leur taille raisonnable, comparée à d'autres pythons, et à leur tempérament docile, les pythons royaux sont devenus très populaires en tant qu'animaux de compagnie[5]. Les pythons capturés en milieu sauvage ont plus de mal à s'adapter à la captivité, avec pour conséquences de l'anémie ou des infections parasites. Leur alimentation consiste en de petits rongeurs.

température point chaud : 33°C
température point froid : 26°C
température de la nuit : 23°C
humidité : 65%
éclairage : néon
difficulté : facil
dimensions du terrarium : 120x60x60 cm
type du terrarium : semi-désertique
"décoration" : branches
substrat : éclats de bois
maintenance : souris, rats,lapins
période de repos : 2 mois à 18°C

Détermination du sexe [modifier]
Les pythons et les boas possèdent des ergots de chaque côté du cloaque. Ces ergots sont importants car ils permettent au python de s'agripper à sa partenaire lors de l'accouplement. Ceux du mâle sont généralement plus gros que ceux de la femelle[6]. C

Les hémipénis du mâle sont situés à l'intérieur du corps du reptile vers le bout de la queue. Ils sont logés dans des poches. Chacun des hémipénis a sa propre poche (ou fourreau).

Chez les serpents, la principale méthode consiste à introduire des sondes dans les poches des hémipénis. Il existe une grande variété de sondes pour le sexage pour toutes les grosseurs de serpents. Il est important de sélectionner une sonde adéquate pour ne pas blesser le serpent. La méthode (« probing ») pour sexer un serpent à l'aide d'une sonde consiste à l'introduire délicatement dans le cloaque du serpent vers l'extrémité de la queue. Il est important que la sonde soit bien désinfectée et qu'elle soit adéquatement lubrifiée (K-Y). Il ne faut pas diriger cette sonde dans le centre, mais bien dans chacun des côtés. Si la sonde arrête tout de suite après son insertion (environ 2 ou 3 écailles) il s'agit d'une femelle (la sonde a pénétrée dans les « musk glands »). Si la sonde entre assez loin vers la queue (environ 6 à 15 écailles), il s'agit d'un mâle, car la sonde a pénétrée dans un des deux fourreaux qui servent à ranger les hémipénis.

Le « probing » peut être dangereux. Si on utilise une sonde inadéquate ou si on réalise cette technique sur des sujets trop jeunes ou trop fragiles, il est possible de défoncer les « musk glands » de la femelle. Il est important d'y aller doucement et d'utiliser assez de lubrifiant pour faciliter l'insertion de la sonde. Il existe une autre méthode de sexage qui consiste à faire sortir les hémipénis de leur fourreau. Cette méthode est nommée « popping ». Il y a la méthode manuelle communément utilisée et la méthode à l'aide d'injection de saline. Le « popping » est particulièrement utilisée chez les lézards et les bébés serpents.

La première méthode consiste à faire des pressions à la base de la queue pour créer une éversion des hémipénis. Cette technique est délicate et si on ne fait pas attention on peut casser la queue du reptile (surtout pour les bébés serpents).
La deuxième méthode consiste à injecter de la saline dans la partie terminale des poches d'hémipénis. La pression de l'eau fera en sorte que les pénis vont s'extérioriser. Cette technique n'est pas communément utilisée dans le domaine, car elle demande une grande habileté manuelle.

Chez quelques espèces de lézards et de serpents, il est également possible de déterminer leur sexe seulement à leur apparence. Les boas des sables se sexe facilement à l'œil nu. Les femelles sont grosses, ont une très petite queue et pas de crochets, tandis que les mâles sont petits, minces, ont une très longue queue et des crochets importants.

#3 OFFLINE   laurataker

laurataker

    Membre actif

  • Membre
  • 498 messages

Posté 23 juin 2009 - 12:49

Il y a des fiches d'élevages dans la section approprié, tu trouveras tous ce que tu cherche.

#4 OFFLINE   Citrus

Citrus

    Membre confirmé

  • Membre
  • 1 994 messages

Posté 23 juin 2009 - 13:58

Dans réponses aux questions récurentes il ya une fiche sur le regius
www.moreliagenus.com et
[/break1]pocca.org]http://www.pocca.org

#5 OFFLINE   Hatchetman56

Hatchetman56

    Membre expert

  • Membre
  • 4 008 messages

Posté 23 juin 2009 - 14:11

Il fat aussi savoir (je sais pas si ça a été dit j'ai pas tout lu) que c'est un serpent qui stresse facilement, très souvent sujet au refus de se nourrir et qu'il faut manipuler peu souvent. Sinon ça reste un superbe serpent très intéressant mais qui bouge peu. Pour la taille du terra, celle indiquée est pour un couple d'adulte pour un juve il faut un terra beaucoup plus petit, voir un grande fauna. :wink:
voilà la fiche d'élevage du site :
http://www.le-monde-...php?f=14&t=2018
Renseignes-toi bien et prépares tout bien avant d'acheter ton animal :wink:
"Imagination is more important than knowledge. Knowledge is limited, Imagination encircles the World." A. Einstein

"Je vous emmerde et je rentre à ma maison"

[/break1]free.fr/]http://img31.imageshack.us/img31/6385/banniren.jpg

#6 OFFLINE   samba

samba

    Membre très actif

  • Membre
  • 579 messages

Posté 23 juin 2009 - 18:06

oui tu peu l ecouter il est vraiment de bons conseils, moi pour mon pr il m aide beaucoup car comme tout les pr c est la difficulter pour les faire nourrir, et c est un serpent qui est tres calme , il reste tout le temps cacher, le jour ,car il vit la nuit. et ca stresse tres facilement.
mais ce n est pas agressif (car c est mon premier serpent ) et tres sympa a l observer.




Copyright © 2018 Le Monde Des Reptiles