Aller au contenu
gilles

(Lézard) Gonocephalus grandis

Messages recommandés

Gonocephalus grandis, ( Gray 1845). ‘giant forest dragon’, ‘‘dragon géant de forêt’’

 

666079male_gono_grandis_07.09_DSC02930__1_.jpg

 

Classification de l'espèce :

Infra-ordre: Iguania

Famille: Agamidae

Genre: Gonocephalus

Nom spécifique: grandis

Nom scientifique : Gonocephalus grandis– (Gray 1845)

 

Répartition géographique de l’espèce :

 

Principalement de la Péninsule de Malaisie.

 

659753peninsule_de_malaisie.jpg

 

Mœurs :

 

Diurne et arboricole il est toujours à proximité des cours d’eau et rivières forestières, n’hésitant pas à plonger à la moindre alerte (même en terrarium). Il peut d’ailleurs faire des apnées assez longues et nage particulièrement bien.

On le trouve généralement sur les branches juste en dessous de la canopée.

En fait, il est assez rare de le rencontrer dans la nature, ceci est partiellement dû à sa capacité de camouflage. L’espèce ne se trouve que dans des « poches » des forêts vierges. Chaque poche peut avoir une densité de population élevée. C'est aussi leur point faible car les maladies, les prédateurs, la collecte illégale, le déboisement, etc.., pourrait anéantir toute la population.

Cette espèce se situe entre 1000/1500m d’altitude peut-être même jusqu’à 1800m.

 

803315Foret_tropicale_de_la_vallee_de_Danum__Sabah__Borneo__Malaisie._620x465__1_.jpg

 

En terrarium le Gonocephalus g. reste très discret, et peut rester de très long moments au même endroit. Malgré tout il se déplace régulièrement mais presque toujours quand il y a personne à proximité du terrarium.

Le matin mâle et femelle peuvent prendre le temps de se poster sous la lampe pour se chauffer, mais ce n’est pas régulier et souvent assez rapide et discret. La journée ils sont bien souvent sur les branches verticales mais passent quand même la majorité de leur temps sur celles qui sont proche de l’eau et à 45° . Ce sont d’ailleurs c’est dernières qui doivent être placées au fond du terra, dans la partie basse du premier tiers, et bien camouflées par la végétation.

La nuit ils se mettront bien souvent, pour ne pas dire toujours, au même endroit pour dormir, c’est en tout cas ce qui ce passe avec mon couple ! Là encore, observation perso, ils se mettent toujours l’un à côté de l’autre, mais pas sur la même branche.

Ils auront mis 7 mois avant de ne plus fuir à la moindre de mes apparitions, de se mettrent sur les branches sans se cacher et accepter la nourriture, avant cela se faisait par gavage à la pince.

 

Longévité :

 

La moyenne serait de 10/15 ans.

 

Description :

 

-Le mâle, est de couleur vert foncé uni sur le dessus du corps. Il a une crête en deux parties, tête puis dos, de même couleur voire légèrement plus foncée, elle est absente sur la queue. A la différence de beaucoup d'Iguanides, la crête n'est pas formée par des pointes, mais en ''lamelles''.

La gorge est blanchâtre légèrement rayée de bleu. Une petite zone rouge-cuivré peut colorer la base de la mâchoire inférieure à certaines périodes de l’année.

Le ventre arbore un joli bleu taché de jaune-orangé. Les pattes, verte, sont très légèrement rayées de noir. La queue est de la même teinte que le dessus du corps mais rayée de large bandes noir bien marquées. Le ton des couleurs changent en fonction du jour et de la nuit et de l’humeur de l’animal, devenant presque entièrement noir en cas de stress intense et surtout une fois dans l’eau ! (peut-être une façon de mieux se camoufler).

 

99033male_grandis_09.09_DSC03286__2_.jpg 654001femelle_grandis_09.09_DSC03295__1_.jpg

 

Voici le mâle, sortie de l'eau:

mlegrandissortiebac0909.jpg

 

-La femelle, est d’une couleur presque identique au mâle, un peu plus sombre, la crête est réduite à une toute petite excroissance sur l’arrière de la tête. Le dos et les pattes sont plus franchement marquées par de larges rayures noir.

Le dessous de la tête, du ventre, des pattes, et de la base de la queue sont d’un blanc "sale" uni. Seule une petite bande, bleu taché de jaune comme le mâle, est visible sur les flancs du ventre.

Les deux sexes ont une allure générale assez élancée, ils n’ont pas l’aspect trapu de certain agames mais plutôt d’un caméléon. Les yeux sont noir, l’intérieur de la gueule est rose et la langue presque blanche. Les dents sont fines pointue et très coupante. La morsure est vive et très douloureuse.

 

-Les nouveaux-nés et juvéniles sont entièrement de couleur gris-brun avec le dessous du corps blanc. Aucune crête bien entendu. Tout ceci jusqu'à l’âge d’un ans environ.

17271bb._gono_grandis_2em_jr._DSC02606.jpg

 

Taille :

 

Elle est de 50/55 cm pour le mâle et de 40/45 cm pour la femelle à l’âge adulte A la naissance 12/13 cm. (queue 2/3).

 

 

Dimorphisme sexuel :

 

Le mâle a une crête, la femelle en est presque dépourvu. Le mâle est d’une taille plus importante à l'allure beaucoup plus imposante. Aucune couleur ne les différencie.

 

Reproduction :

 

Aucune info sur la parade sexuelle, le temps de l’accouplement et autre. Le temps de gestation serait de 1 à 3 mois. La ponte se compose de 3 à 6 oeufs, incubation 90 jours à 22° (source: http://www.terraon.de/haltungsberichte- ... andis.html).

Mon incubation à duré 4 mois à 23°C. Cette ponte perso a été récupérée dans le bac à même le sol, toute juste à l’arrivée dans leur ‘nouveau’ terra, le stress explique sûrement pourquoi la femelle ne les a pas enterrés, il y avait trois œufs)

Oeuf à 1 semaine de l'éclosion.

312910bb.gono_grandis_2em_jr._DSC02610__1_.jpg

 

Terrarium :

 

Le terrarium devrat être spacieux et dense en végétation. Pour un couple et d’après mes observations dans mon terra actuel (170X75X80, H,p,L), la hauteur et la profondeur sont suffisantes, par contre la largeur devrait être plus de l’ordre de 150cm parce qu’ils se mettent beaucoup plus souvent sur les branches horizontales ou à 45°. Ils se postent souvent près ou au dessus du bac pour y plonger à tout moment, au cas où... !

 

894662gono_grandis_DSC02295__21_.jpg

 

1: Décor et substrat :

 

Le décor,artificiel ou naturel, ce dernier étant largement à privilégier, sera composé de moyennes et grosses branches disposées à l’horizontale, verticale et à 45°. Les plantes du genre philodendron, monstera, ficus seront appréciées pour se camoufler. Bien entendu beaucoup d’autres plantes peuvent être utilisées.

Je pense qu’il est préférable de prendre des plantes avec un feuillage en hauteur, pour faire de l’espace dans la partie basse du terra, afin de reproduire "une canopée", on peut le créer en coupant les premières pousses. Cet espace dégagé sous le feuillage semble être important pour leur bien-être. Le reste de l’aménagement ce fera au goût de chacun, mousse autour des branches, plantes en épiphyte etc...

Même s’ils ne se sautent pas beaucoup dans les plantes il faut prévoir des plantes solides et bien maintenues.

Les parois du terra seront en liège ou tout autre matière qui leur permétront de s’accrocher facilement. Un terrarium ‘grillagé’ comme pour les caméléons peut être utilisé.

De la tourbe et de l’écorce de pin mélangée feront un parfait substrat qui permettra de garder une bonne hygrométrie. Prévoir environ 20 cm, le tout recouvert ou non de mousse ou de feuilles mortes.

 

 

2: Partie aquatique :

 

Le bac d’eau, indispensable, devra être le plus grand possible, soit la longueur total du terra et la moitié de la surface. Une profondeur de 20 cm est suffisante. Une couche de 2/3 cm de gravier et/ou de feuilles mortes sera placer au fond.

 

3: Eclairage :

 

J’utilise un néon UV 5.0 et une lampe à économie d’énergie. Les G. grandis n’apprécient pas fortes chaleurs et la lumière trop vive. Il est parfaitement possible d’utiliser un autre système ou un spot de faible puissance disposé sur le dessus du terra.

 

4 : Chauffage et Hygrométrie :

 

-Un système de chauffage du type câble ou tapis chauffant, un spot ou encore une lampe céramique serait presque déconseillé.( pendant les grosses chaleur en été ils ont supporté 30°C sans trop de difficultés, mais plus pourrait être néfaste). Seule ma lampe éco leur offre une source de chaleur. Elle semble très largement les satisfaire.

J’obtient ainsi 28°C au plus près de la lampe, dans la partie haute du terra 25/26°C, 23/24°C dans le feuillage et environ 21/22°C dans la partie la plus basse. L’eau n’étant pas chauffée elle est à température ambiante. Un spot chauffant peut-être néanmoins utilisé pour les terra de grande hauteur.

 

-L’hygrométrie est assurée par un brumisateur automatique et par quelques pulvérisations manuelles. Elle se situe autour de 60/70% pendant la journée hors brumisations et de 75/90% pendant les brumisations. La nuit cela tourne autour 90/95%. Les brumisations se font toutes les 3 heures pendant environ 15mns chacune pour la période de ‘‘saison humide’’. En ‘‘saison sèche’’ les brumisations dure beaucoup moins longtemps mais reste indispensable pour garantir une hygrométrie assez forte et constante.

 

 

 

Alimentation :

 

Cela a mis 7mois avant qu’ils ne se nourrissent seul, mais après de nombreux efforts pour trouver les proies préférées, j’ai fini par découvrir qu’ils n’ont pas résister à de gros vers à soie de 6 cm. C’est ainsi qu’ils ont commencés à reprendre du poids et aussi à accepter une nourriture variée. Aujourd’hui elle est composé de gros vers à soie, de blattes adultes (B. dubia), de grillons adultes et de criquets. Dans l’ensemble je pense que toutes les proies de bonne taille sont acceptées à conditions qu’elles ne soient pas trop rapide, mais vivante !

Je dispose les vers et autres sauterelles et criquets sur les branches et les blattes et grillons dans un récipient au fond du terra. Les fœtus de souris vivants pourraient-être acceptés. Je leur donne du 'mort' de temps en temps à la main. Attention aux morsures !!

La fréquence des repas est de deux à trois fois par semaine composé de 5 à 6 proies en tout.

L’hydratation se fait par le biais des brumisations et/ou des bains. Je n’ai jusqu’à aujourd’hui jamais vu l’un d’entre eux boire d’une façon ‘‘naturelle’’, mais lors d’une brumisation manuelle le mâle en a profité en ouvrant une à deux fois la gueule pour boire, mais rien de plus.

Je pense donc qu’ils profitent de s’hydrater pendant les brumisations ou encore directement dans le bac d’eau comme le fait mon couple de Gonocephalus camaeleontinus. (je n’utilise donc pas de système de goutte à goutte comme il est parfois suggéré dans certaine littérature comme étant le seul moyen efficace).

 

Infos générales :

 

Les Gonocephalus grandis sont des lézards vraiment très intéressant pour leur comportement et leur beauté. Ils ne sont malheureusement pas ou très peu disponible NC. Il en résulte des bêtes particulièrement difficile à acclimater. Ils faut donc avoir la possibilité de leur apporter un maximum de temps et de patience, pendant parfois plusieurs mois, sans oublier du fait de leur origine, les déparasitages et autre réhydratation à leur arrivée.

Cet animal n’est donc pas à mettre dans les mains d’une personne n’ayant pas déjà eu une expérience satisfaisante avec les caméléons, ou agames tropicaux de montagnes telles que les acanthosaura sp.

Bien entendu ce genre de bêtes ne se manipule absolument pas pour ’’la distraction’’, mais uniquement pour les éventuelles maintenances du terra ou des traitements médicaux à administrer, mais les manipulations seront malgré tout incontournables dans les premiers temps ! ATTENTION les morsures sont vives et douloureuses et les manipulations difficiles.

Pour résumer, cette espèce splendide demande beaucoup de patience, de calme et d’attention, un grand terrarium et des conditions de maintenance, en particulier les températures basses, qui ne sont pas toujours facile à respecter !

 

Bonne élevage à tous.

 

( cette fiche pourrait être en partie modifiée/complétée avec le temps).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens seulement de tomber sur cette fiche, ça fait déjà un moment que je suit l'évolution de tes animaux car j'ai souvent été tenté par ce genre. J'élève déjà des caméléons depuis plusieurs années mais c'est bien le manque cruel d'information sur les Gonocephalus qui m'a toujours empêché de sauter le pas.

 

Encore un grand bravo et si tu obtiens à nouveaux des reproductions, je serais plus que tenté de te suivre.

 

:wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est quand tu veux :D . Je compte bien reprendre une femelle, peut-être pour la fin de l'année 2010. A moins que le petit que j'ai soit une femelle. Pour l'instant ça en prend le chemin !! Je croise les doigts :bave:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la pince..! Et c'était merdique et long ! Mais depuis ce temps je n'ai plus ce couple ni la petite, revendu à une personne à l'étranger qui les élève avec succès, donc entre de bonnes mains. Mais c'était une expérience super, que je recommande à tout les passionner attentionné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×