Aller au contenu

Messages recommandés

trés bon post!

qui as attiré mon attention sur la par 38 en particulier!

a casto ils en ont mais 80w sur mon terra a bci ca va faire beaucoup alors j ai vu qu ils avaient aussi un modele plus petit la par20 50w peut etre plus adapter a de l'ophidien?Mon terra fais 80 de haut! et le faisceau est de 25°

 

dailleurs je reviens sur un truc qui as été dis... un spectre de plus de 30° devrait chauffer plus l air global du terra? une ampoule qui sera de moins de 30°sera plus orienté et chaufferra reelement que dans son spectre mais plus profondément non??!

 

voila la par20 50w: http://www.ecat.lighting.philips.fr/l/l ... 344204_eu/

 

qu'en pensez vous?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Généralement les lampes au faiseau étroit, les spot donc, par opposition au flood (plus de 30° d'angle) chauffent de manière trop concentrée et la tache de lumière est trop chaude en son centre et pas assez en périphérie.

Une PAR38 en 80w placée un peu haut (tu parles de 80cm de hauteur totale) devrait tout à fait faire l'affaire et en ajustant sa hauteur tu devrait avoir au sol exactement ce qui plaira à ton Boa sans risquer que ce point chaud soit trop concentré. Ici l'effet recherché est quand même un point chaud de grande surface mais pas trop chaud (on est pas, pour un bic, sur les même valeurs que pour les lézards thermophiles).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et bien ce que je ne t'ai pas dit c'est que mon terra est "biscornu" :lol: et plus haut que large

 

j'ai eu peur d'avoir un point froid trop chaud avec la par38

j'ai donc acheter la par20 "flood" qui fait 25° contrairement a la par20 "spot" qui fais 10°, il y a la meme technologie au niveau du verre et reflecteur que la par 38,mais en plus petit, d'ou la difference de 5°

 

le rendu des couleurs est spectaculaire!sans pour autant etre aveuglant on peux regarder le spot ca fracasse pas les yeux....

 

Poser sur le dessus en grillage alu du terra a 80cm de haut j arrive a 31° au sol avec environ 31 environ égallement tout autour du "faisceau" lumineux en hauteur

 

dans le faisceau a 15cm de l ampoule j ai 33-34 jusqu a 30-31 au sol

 

et au point froid 25- 26

 

en jouant avec la position des perchoirs et l orientation j arrive a un gradiant parfait :trinque:

avec un air globallement tiede comparé a un tapis thermostaté qui lui contribue a un air globallement froid....

 

quels temperature j aurais obtenu avec la par 38 poser a 80 cm?(meme si dans mon cas il aurait fallu que je la sureleve je pense ,juste comme ca pour se faire une idée si ca peux orienter des gens qui passent par la ou si un jour je fais un monstras de térra...) :D

et as tu une idée de la difference entre 25° et 30° sur 80cm ca doit pas faire beaucoup plus? si?aucune idée j'ai toujours été nul en géométrie quand j'etais petit :D

 

en tous cas cette lampe est une bonne trouvaille surtout si en plus on considere la durée de vie donné pour 2 ans ou 2000heures...merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parlons en de la PAR38, j'ai vu la même au roy en 80w mais il y avait 2 modeles, une avec le verre lisse, l'autre "flooté" comme des gouttes d'eau, malheureusement je n'ai pû essayé que celle là mais elle ne me convenait pas. Quelle est la différence thermique et de luminosité ? à quoi servent ses "gouttes d'eau" (je sais pas comment on appeele ca), à avoir un rayonnement dispersé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rudy c'est un génie, quelle bonne idée ce post !

 

Ludo, quand tu parles de câble pour les sp désertiques la nuit, je pensais qu'ils n'étaient vraiment pas adapté, car le fond du terra étant sensé rester humide, ce cable l'asséchera ? de plus, si ton varan à une folle envie (passagère :D ) de creuser, et qu'il tombe sur un câble chauffant (même éteint), il devra-t-être vraiment très bien coffrer, sinon j'ai peur pour lui (le câble)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rudy c'est un génie, quelle bonne idée ce post !

 

Ludo, quand tu parles de câble pour les sp désertiques la nuit, je pensais qu'ils n'étaient vraiment pas adapté, car le fond du terra étant sensé rester humide, ce cable l'asséchera ? de plus, si ton varan à une folle envie (passagère :D ) de creuser, et qu'il tombe sur un câble chauffant (même éteint), il devra-t-être vraiment très bien coffrer, sinon j'ai peur pour lui (le câble)...

 

Je ne parle là QUE d'une situation problématique ou les t° ne peuvent vraiment pas être maintenues audessus d'une valeur minimale raisonnable. Dans ce cas, celui d'une pièce vraiment trop froide (ce qu'il faut éviter avec les esp sensibles) on a pas trop le choix et les problèmes que tu soulèves sont secondaires par rapport au vrai gros problème qu'on a là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rudy c'est un génie, quelle bonne idée ce post !

 

Ludo, quand tu parles de câble pour les sp désertiques la nuit, je pensais qu'ils n'étaient vraiment pas adapté, car le fond du terra étant sensé rester humide, ce cable l'asséchera ? de plus, si ton varan à une folle envie (passagère :D ) de creuser, et qu'il tombe sur un câble chauffant (même éteint), il devra-t-être vraiment très bien coffrer, sinon j'ai peur pour lui (le câble)...

 

Je ne parle là QUE d'une situation problématique ou les t° ne peuvent vraiment pas être maintenues audessus d'une valeur minimale raisonnable. Dans ce cas, celui d'une pièce vraiment trop froide (ce qu'il faut éviter avec les esp sensibles) on a pas trop le choix et les problèmes que tu soulèves sont secondaires par rapport au vrai gros problème qu'on a là.

D'accord, enfin, le mieux, c'est de ne pas avoir de problèmes de T° dès le départ...

Ah oui et aussi, je dévie deux secondes du sujet mais c'est en rapport, pour maintenir le sol humide en profondeur, ça se fait naturellement ?

ou il faut, avec un entonnoir (par exemple) verser de l'eau afin de l'humidifier soit-même ? si oui, sur quelle fréquence ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut parfois se servir d'un tuyau ou entonoir qui amène l'eau directement au fond. Mais c'est surtout pour les esp qui ne supportent pas bien d'avoir trop d'humidité en surface, dans ce cas on évite d'aroser la surface (dans un coin) en laissant l'eau imprégner le sol. Pour les autres, moins sensibles, on peut arroser, délicatement, dans un coin en attendant que l'eau s'infiltre avant d'en rajouter (sans quoi on en fout partout).

 

Impossible de te dire à quel fréquence car ça dépend de trop de facteurs propres à tes conditions. Il faut apprendre pour chaque terra.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Parlons en de la PAR38, j'ai vu la même au roy en 80w mais il y avait 2 modeles, une avec le verre lisse, l'autre "flooté" comme des gouttes d'eau, malheureusement je n'ai pû essayé que celle là mais elle ne me convenait pas. Quelle est la différence thermique et de luminosité ? à quoi servent ses "gouttes d'eau" (je sais pas comment on appeele ca), à avoir un rayonnement dispersé ?

et bien a ce que j ai compris le verre flooter comme tu dis sont les modeles flood

le verre lisse transparent fais un faisceau de 10° environ trés concentré en son centre en intensité lumineuse et chaleur. c est le modele spot

le verre comme "blanchis"et a facettes donne un spectre environ 30° et une chaleur plus large.c'est le modele flood.

a réflécteur égaux.

aprés il serait cool je pense que quelqu'un donne un order d'idée de , dans quel mesure chauffe la par38 flood....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Parlons en de la PAR38, j'ai vu la même au roy en 80w mais il y avait 2 modeles, une avec le verre lisse, l'autre "flooté" comme des gouttes d'eau, malheureusement je n'ai pû essayé que celle là mais elle ne me convenait pas. Quelle est la différence thermique et de luminosité ? à quoi servent ses "gouttes d'eau" (je sais pas comment on appeele ca), à avoir un rayonnement dispersé ?

et bien a ce que j ai compris le verre flooter comme tu dis sont les modeles flood

le verre lisse transparent fais un faisceau de 10° environ trés concentré en son centre en intensité lumineuse et chaleur. c est le modele spot

le verre comme "blanchis"et a facettes donne un spectre environ 30° et une chaleur plus large.c'est le modele flood.

a réflécteur égaux.

aprés il serait cool je pense que quelqu'un donne un order d'idée de , dans quel mesure chauffe la par38 flood....

 

Non, il n'y a pas de rapport directe entre le traitement de la surface de l'ampoule, "floutée" ou lisse, et le type flood/spot. C'est juste des variantes selon le fabricant et/ou la série.

Attention car certains modèles de PAR concentrent trop la chaleur en leur centre, ce qui donne de mauvais point chauds trop chauds sur une surface trop petite.

Je suis assez content des petits PAR Osram "Halopar 30 Alu" 75w. Ils ne sont pas très encombrants et chauffent bien. C'est un flood de 30° d'angle avec un réflecteur alu intégré particulièrement performant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ben j'aimerais bien que d'autres entrent aussi un peu dans la discussion :D

 

Pour créer un bon point chaud les bases c'est;

 

-ampoule(s) de puissance modeste. Il est préférable d'associer plusieurs ampoules faibles sur le principe de la rampe de chauffe plutot que d'utiliser une seule ampoule plus puissante. Par ex deux 40w seront aussi efficasses qu'une seule 100w (à modèle de lampe équivalent, on ne compare pas les type de lampe entre eux, certaines ayant des réfelcteurs internes plus efficasses par ex (*)).

 

-positionnement proche de la surface à chauffer.

 

-ampoule ne focalisant pas trop son cône de lumière, donc avec un angle de plus de 30° (de type 'flood' et pas 'spot' même si 'spot' est utilisé par abus de language).

 

-ampoule produisant également de la lumière.

 

-surface à chauffer se comportant bien à ce niveau, donc pas de matériaux isolant mais plutot avec une bonne masse inertielle et diffusant bien la chaleur (mais sans excès non plus, pas de plaque métalique au point chaud! je le précise parce que déjà vu!).

 

- la zone chauffée doit être assez grande, d'une taille en rapport avec la taille du reptile. Classiquement, pour un lézard, la zone doit s'étendre au min sur la longueur du corps sans la queue. Avec une seule ampoule diamètre de la zone = longeur museau/cloaque, avec une rampe de chauffe longeur de la rampe= museau/cloaque.

 

(*) les lampe du type halogène produise plus de chaleur que les lampes à filament, qui elles-même produisent plus de chaleur que les HQL et HQi, tout ça à puissance de lampe égale en w. Les PAR38 sont connues pour produire beaucoup de chaleur grace à leur réflecteur interne très performant et à leur enveloppe en pirex.

L'avantage des lampes à filament c'est le faible prix, leur grande variété de modèles et puissances et aussi, c'est très important, le fait que pour les faibles puissances elles ont une t° en fonctionnement assez basse, ce qui les rend peu dangereuses, voire pas dangereuse du tout, en cas de contacte directe. Pour rester sur l'ex de la rampe de chauffe, deux ou trois 40w ne représentent pas du tout le même danger qu'une seule 100w car chacune de ces 40w a une t° en fonctionnement bien plus basse que celle de la 100w qui elle est déjà assez chaude pour occasionner des brulures sérieuses sur l'épiderme des esp les plus fragiles.

 

Par défaut on évitera donc;

-les lampes très puissantes qui ne peuvent pas se positionner très près de la surface à chauffer (elles chafferaient trop) tout en dégageant beaucoup d'énergie, ce qui a pour effet de chauffer l'air.

- les ampoules produisant un cône de lumière à l'angle trop optu (moins de 30°)

-les ampoules ne produisant pas de lumière associée avec la chaleur, donc pas de céramiques.

-substrats du type papier, lino, écorces de pin.

 

En lien avec viewtopic.php?f=13&t=157520

 

 

Pourquoi évité le papier comme substrat ???????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour le point chaud venant du sol, je pourrai passer te prendre un jour de juin pour t'amener sur les falaises du département de midi à 21h (faisable aussi sur une route). tu pourra constater que la chaleur provenant du sol peut-être au moins aussi importante que celle directe du soleil, voir plus importante par moment/endroit et plus importante dés lors que le soleil commence à baisser.

 

Sauf que ça ne concerne pas tant que ça les reptiles héliophiles, donc diurnes.

Il n'y a qu'après le coucher du soleil que les sols sont chauds sans que la chaleur n'arrive également par le haut.

C'est pour cette raison que le chauffage par le sol uniquement convient parfaitement bien à des reptiles qui ont pour habitude de se chauffer de nuit sur des surfaces chaudes, comme les Elaphes, les Lamprophis, les Lampropeltis, la majorité des Pythons et Boas, les geckos....

 

Toute la logique du raisonnement sur la manière de constituer un bon point chaud pour les esp hélophiles est de considérer que la surface est chaude parce qu'elle est chauffée par le rayonnement qui vient la frapper par le dessus, comme le soleil, et que donc un reptile qui vient se coucher sur cette surface se chauffe le ventre sur ladite surface ET EN MEME TEMPS il se fait chauffer le dessus du corps par la lampe placée au dessus. L'efficacité du dispositif tient à cette combinaison, c'est pourquoi elle ne peut pas être remplacée efficacement par un chauffage au sol uniquement.

 

Donc pour toute les espèces de serpent que tu vient de cité le chauffage et par le sole et pas par l éclairage, just un simple éclairage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques feuilles de papier Sopalin n'ont aucune inertie thermique, elle ne diffuse pas la chaleur comme le fait un vrai sol constitué de plusieurs kilos ou dizaines de kilos de terre.

Il ne permet pas non plus au reptile de procéder à une thermorégulation vraiment efficace car les échanges thermiques se font de manière bien plus rapide et efficace avec le sol, bien moins avec l'air. Donc l'absence d'un sol ayant une inertie thermique importante (capable d'absorber et de stocker la chaleur) a toute son importance. Le papier ne rempli pas cette fonction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour le point chaud venant du sol, je pourrai passer te prendre un jour de juin pour t'amener sur les falaises du département de midi à 21h (faisable aussi sur une route). tu pourra constater que la chaleur provenant du sol peut-être au moins aussi importante que celle directe du soleil, voir plus importante par moment/endroit et plus importante dés lors que le soleil commence à baisser.

 

Sauf que ça ne concerne pas tant que ça les reptiles héliophiles, donc diurnes.

Il n'y a qu'après le coucher du soleil que les sols sont chauds sans que la chaleur n'arrive également par le haut.

C'est pour cette raison que le chauffage par le sol uniquement convient parfaitement bien à des reptiles qui ont pour habitude de se chauffer de nuit sur des surfaces chaudes, comme les Elaphes, les Lamprophis, les Lampropeltis, la majorité des Pythons et Boas, les geckos....

 

Toute la logique du raisonnement sur la manière de constituer un bon point chaud pour les esp hélophiles est de considérer que la surface est chaude parce qu'elle est chauffée par le rayonnement qui vient la frapper par le dessus, comme le soleil, et que donc un reptile qui vient se coucher sur cette surface se chauffe le ventre sur ladite surface ET EN MEME TEMPS il se fait chauffer le dessus du corps par la lampe placée au dessus. L'efficacité du dispositif tient à cette combinaison, c'est pourquoi elle ne peut pas être remplacée efficacement par un chauffage au sol uniquement.

 

Donc pour toute les espèces de serpent que tu vient de cité le chauffage et par le sole et pas par l éclairage, just un simple éclairage

 

Oui de façon générale on peut dire ça.

Après il faut voir dans le détail les habitudes de chaque espèce, certaines étant plutôt crépusculaires mais appréciant néanmoins la chaleur rayonnante produite par une lampe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai donc acheter la par20 "flood" qui fait 25° contrairement a la par20 "spot" qui fais 10°, il y a la meme technologie au niveau du verre et reflecteur que la par 38,mais en plus petit, d'ou la difference de 5°

 

Poser sur le dessus en grillage alu du terra a 80cm de haut j arrive a 31° au sol avec environ 31 environ égallement tout autour du "faisceau" lumineux en hauteur

 

dans le faisceau a 15cm de l ampoule j ai 33-34 jusqu a 30-31 au sol

 

et au point froid 25- 26

 

 

Comment arrives tu à de telles températures?

 

j'ai une PAR20 type flood, placé à 30 cm du sol, et je n'arrive qu'à 29° en zone chaude :shock:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai donc acheter la par20 "flood" qui fait 25° contrairement a la par20 "spot" qui fais 10°, il y a la meme technologie au niveau du verre et reflecteur que la par 38,mais en plus petit, d'ou la difference de 5°

 

Poser sur le dessus en grillage alu du terra a 80cm de haut j arrive a 31° au sol avec environ 31 environ égallement tout autour du "faisceau" lumineux en hauteur

 

dans le faisceau a 15cm de l ampoule j ai 33-34 jusqu a 30-31 au sol

 

et au point froid 25- 26

 

 

Comment arrives tu à de telles températures?

 

j'ai une PAR20 type flood, placé à 30 cm du sol, et je n'arrive qu'à 29° en zone chaude :shock:

combien de watt? en plus vous parlez de zone chaude... qu'en est il en T° de surface?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non! Justement c'est l'erreur classique :wink:

Un sujet portant ce titre est dans la signature de Ludo B .

Avec la même ampoule que toi, PAR20 50w, j'atteins quasi 50 degrés a 15cm sur une surface (bambou) dans un rayon de 10/15cm. La zone chaude (l'aire environnant l'ampoule) va de 28 a 32.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas forcement..... l'air chauffe d'une certaine facon..... mais c'est la valeur de surface qui est essentiel :wink:

Je n'ai pas essayé cette ampoule a 30cm comme toi..... mais je pense que les degrés degringolent rapidement lorsque l'on s'eloigne de quelques cm avec une si petite puissance....

A toi de mesurer du mieux que tu peu la surface eclairé.....

Evidement, en cette saison..... la zone froide requier autant d'attention et ne doit pas trop monter :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excusez-moi de remonter ce post, mais j'aurais une petite question :D

On parle systématiquement d'installation où la lampe est placée dans le terrarium et située proche de la surface à chauffer (pierre, branche, etc).

Mais dans le cas où il est impossible de perforer le terrarium, et que la lampe doit se située sur le grillage ne vaudrait-il pas mieux de prendre une ampoule aillant un cône de lumière aigu, donc inférieur à 30 ou 20° ?

Je pense que de cette façon, la zone chauffée autour de la lampe sera moins importante et que la lumière/chaleur "canalisées" permettrait toujours d'avoir un point chaud adéquat, même étant donné que la pierre est à 25cm de la lampe au lieu de 10cm.

 

Cordialement,

Snake

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×