Aller au contenu
alexkid

TV : Biologie Synthétique

Messages recommandés

Prendre le gène "je brille dans la nuit" des lucioles pour faire des arbres qui produisent de la lumière ? non ? ben si dans un futur qui semble assez proche :shock:

 

La biologie synthétique permet aujourd'hui la capture de séquence standard pour la "fabriquer du vivant", les biobrick. Reportage ~50mn :

http://www.dailymotion.com/video/xqf8k6 ... -vivant_tv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On fait des souris transgéniques fluorescentes grâce a certaines protéines piquées aux méduses. Il n'y a qu'un pas entre ce qui se passe en labo et ce qui se fait dans la vie de tous les jours. Je crois même qu'en Asie, les poissons fluorescents sont déjà sur le marché.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Youhou, trop génial !

Pour quand les serpents sans écailles ?...Ah, c'est vrai, c'est déjà fait... :roll:

Si ils n'ont rien à faire, au lieu de faire des tests sur les animaux qu'ils les fassent sur eux-même, ça les calmeras peut-être...Des fois je me dis que Hulk, c'est pas vraiment de la fiction en fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des médicaments utilisés par des milliers de personnes au monde sont fabriqués grâce à ce genre de procédés (exemple de l'insuline humaine produite par des cultures de bactéries (me semble que c'est E. coli) qui ont été créées par manipulation génétiques)

 

Ce genre de technologies doivent effectivement maitrisées mais en tout cas elles sont tout à fait indispensables.

 

 

 

EDIT : j'avais pas capté que c'était dit dans le reportage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui enfin, pas besoin d'animaux pour tester tout ça, c'est juste pour attirer des investisseurs qu'ils font ça...

L'insuline, on l'a fait grâce à ça oui, comme certains autres médicaments, mais à partir de bactéries comme tu dis, pas besoin d'organismes aussi "complexes" que des animaux.

La biologie synthétique ? jamais entendu parler. C'est un mot lancé pour faire "mode", car ce n'est jamais que de la biologie moléculaire...

De même que la biobrick, ce n'est que des OGM particuliers, quoi qu'ils en disent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, un autre mot pour parler de la bio moléculaire.

 

Oui enfin, pas besoin d'animaux pour tester tout ça, c'est juste pour attirer des investisseurs qu'ils font ça...

L'insuline, on l'a fait grâce à ça oui, comme certains autres médicaments, mais à partir de bactéries comme tu dis, pas besoin d'organismes aussi "complexes" que des animaux.

Je serais un peu moins catégorique là-dessus. Tous les médicaments doivent être testés, retestés et encore retestés sur divers organismes dont les animaux et aussi sur des personnes volontaires avant la mise en circulation.

Pour en rester dans la fluorescence, ces tests avec intégration de la GFP (Green Fluorescent Protein), pour ne parler que d'elle, dans le génome d'une souris ou d'autres organismes vivants ont été (et le sont toujours d'ailleurs) d'une grande utilité dans différents domaines tels que les neurosciences. Et va bosser sur le système nerveux d'une bactérie ;). Je ne me permettrais pas de critiquer la recherche sur ce point.

 

Après, c'est vrai que la manipulation génétique pour avoir des poissons fluo dans nos aquariums, je suis 200% contre. Pour ce qu'il en est des arbres fluorescents, je n'arrive malheureusement pas à voir la vidéo...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Fahn, je parlais de la fabrication des médicaments par des bactéries/animaux, et non pas des tests.

 

Mais de toute façon, je partage l'avis de Snake, les tests sur les animaux, je suis contre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui, un autre mot pour parler de la bio moléculaire.

pour ne parler que d'elle, dans le génome d'une souris ou d'autres organismes vivants ont été (et le sont toujours d'ailleurs) d'une grande utilité dans différents domaines tels que les neurosciences. Et va bosser sur le système nerveux d'une bactérie ;). Je ne me permettrais pas de critiquer la recherche sur ce point.

 

Et ça va servir au souris ou on va encore les utiliser comme des esclaves destiné à être mis à mort ?

J'ai eu un prof à l'IUT en immunologie...un pur sadique qui prenait grand plaisir à expliqué dans tous les détails ses "échecs" ou de grosses boules se formaient et finissaient par exploser. Enfin bref, c'est un autre débat, mais j'ai mon opinion la dessus: les affaires des humains concerne les humains.

On pourrit déjà la planète, faut pas pousser non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Mais de toute façon, je partage l'avis de Snake, les tests sur les animaux, je suis contre.

 

Je ne te le souhaite pas, mais si un jour, toi, un de tes proches, contracte le sida, un cancer ou autre lymphôme, tu reverras peut-être ton opinion. Car tout ce qui permettra à cette personne de combattre la maladie aura été préalablement tester sur des animaux.

 

Toujours le même débat extrêmement manichéen, que l'on soit contre les expérimentations cosmétiques, ça se conçoit, que l'on soit contre les expérimentations à visée médicale, je ne comprends pas, car il n'y a pas encore d'alternatives fiables (les QSARs font leur chemin mais sont quand même assez perçus encore actuellement comme des gadgets, ou des choses assez satellites, confortantes mais certainement pas validantes).

 

Je suis persuadé qu'il doit y avoir certainement des sadiques refoulés, néanmoins pour bosser dans un institut où les tests sur animaux sont réalisés, je peux vous dire que ces pratiques sont extrêmement encadrés et soumises à des normes contraignantes, et de plus en plus, comme les contrôles par des organismes extérieures....et parallèlement à cela, il serait injuste d'oublier les dizaines, centaines de chercheurs qui bossent comme des malades sur ce que l'on appel les méthodes alternatives....les choses bougent et évoluent, ce n'est pas moindre mal??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne te le souhaite pas, mais si un jour, toi, un de tes proches, contracte le sida, un cancer ou autre lymphôme, tu reverras peut-être ton opinion. Car tout ce qui permettra à cette personne de combattre la maladie aura été préalablement tester sur des animaux.

 

Je m'attendais à ce genre de réponse. Effectivement, je serais bien content si cela m'arrive, que ces médicaments existent, mais mon opinion reste la même : méthodes alternatives.

Je n'ai pas dit que c'était inutile, loin de là, et beaucoup de chercheurs sont très consciencieux dans ce qu'ils font. Simplement qu'on privilégie la santé des humains aux bien-êtres animaux (j'ai une vision limitée de ce qui est fait en labo avec mes TP de neurobio, mais ça me suffit), je reste perplexe. D'autant qu'on est déjà dans une situation confortable point de vue médecine.

 

Et je poste ce lien, qui me corrige sur ce que j'ai pu dire dans des posts précédents :

http://www.larecherche.fr/content/ressource-audio/article?id=23094

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je reconnais que ma remarque était facile, un tantinet démago, mais bon, faut reconnaître que c'est vrai....aprés on est tous pareil, je te rassure.

 

Simplement qu'on privilégie la santé des humains aux bien-êtres animaux (j'ai une vision limitée de ce qui est fait en labo avec mes TP de neurobio, mais ça me suffit), je reste perplexe.

 

Dans la situation actuelle, et au sens large, je me dis peut-être que si l'on veut tenir correctement compte du bien être des animaux peut-être faut-il mieux être des humains en bonne santé....

 

 

D'autant qu'on est déjà dans une situation confortable point de vue médecine.

 

Ce n'est parce que une technique, un traitement existe que l'on peut dire que l'on est confortable au niveau médecine....Déjà, tu occultes complétement l’accessibilité aux soins, c'est une chose. Ensuite tu occultes, la multitude de maladie génétiques, orphelines, dégénératives...et autres qualificatif qui n'ont pas encore trouvé de remède....et je ne parle même pas d'autres vieilles connaissances comme ébola, le palud., le chik...qui tu encore des milliers d'individus chaque année.

 

Et puis pour revenir un peu au sujet, bien sûr que ces histoires de souris, d'arbres, de poissons....luminescens peuvent faire sourire, mais si il est faut de dire qu'il n'y a jamais de visée mercantile derrière cela, il faut également préciser que souvent à la base, ce genre d'expérimentation est réalisée de façon à connaître un peu mieux le fonctionnement des gène et des gènômes, il peut y avoir aussi des applications "louables" comme par exemple en écotoxicologie, l'expression de certains marqueurs lorsque des les organismes sont exposés à un ou des polluants, cela permet de créer des organismes sentinels (avec bien sûr les sécurités qui doivent encadrer l'utilisation de tels organismes), et puis dans le médical n'en parlons pas, il y a également profusion d'utilisations louables de ces techniques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je reconnais que ma remarque était facile, un tantinet démago, mais bon, faut reconnaître que c'est vrai....aprés on est tous pareil, je te rassure.

Pas que ta remarque m'a déplu, simplement que beaucoup se proclament "écolo and co" mais quand il faut agir ils ne suivent pas.

Honnêtement, dans mon état d'esprit actuel, je ne regretterais pas ma prise de position si je tombais malade dans 5,10 ou 40ans et qu'aucun remède n'a été trouvé parce qu'on arrêtait aujourd'hui l'expérimentation animal (situation très hypothétique j'en conviens).

 

 

Dans la situation actuelle, et au sens large, je me dis peut-être que si l'on veut tenir correctement compte du bien être des animaux peut-être faut-il mieux être des humains en bonne santé....

Je t'avoue ne pas suivre le fil de ta pensée sur ce point ?

 

Ce n'est parce que une technique, un traitement existe que l'on peut dire que l'on est confortable au niveau médecine....Déjà, tu occultes complétement l’accessibilité aux soins, c'est une chose. Ensuite tu occultes, la multitude de maladie génétiques, orphelines, dégénératives...et autres qualificatif qui n'ont pas encore trouvé de remède....et je ne parle même pas d'autres vieilles connaissances comme ébola, le palud., le chik...qui tu encore des milliers d'individus chaque année.

 

C'est un discours très "anti-sociétaire" que je vais tenir mais pour moi, on ne peut pas tout guérir, cela poserait beaucoup de problèmes secondaires (sensibilité à toute forme de maladie, augmentation de la surpop, etc). Et beaucoup de maladies sont dues à de mauvaises conditions de vies plutôt qu'au "mauvais sort", surtout dans les pays pauvres, et contre ça il vaudrait mieux traiter le problème à la base plutôt que panser les plaies. Mais bon, la santé est au mains de firmes qui tournent grâce et pour les intérêts économiques, et soigner totalement un mal ne ferait plus vendre de médicaments... (je prends un discours un peu extrême mais c'est volontaire).

 

Et puis pour revenir un peu au sujet, bien sûr que ces histoires de souris, d'arbres, de poissons....luminescens peuvent faire sourire, mais si il est faut de dire qu'il n'y a jamais de visée mercantile derrière cela, il faut également préciser que souvent à la base, ce genre d'expérimentation est réalisée de façon à connaître un peu mieux le fonctionnement des gène et des gènômes, il peut y avoir aussi des applications "louables" comme par exemple en écotoxicologie, l'expression de certains marqueurs lorsque des les organismes sont exposés à un ou des polluants, cela permet de créer des organismes sentinels (avec bien sûr les sécurités qui doivent encadrer l'utilisation de tels organismes), et puis dans le médical n'en parlons pas, il y a également profusion d'utilisations louables de ces techniques.

 

Oui, tout à fait, là est le soucis : c'est utile donc c'est justifiable.

Le problème c'est que ça reste dans un but égoïste, rarement altruiste : comprendre tel mécanisme de tel animal, ce dernier n'en a rien à carrer... C'est réducteur mais je pense que c'est plus simple à exprimer comme ça.

Honnêtement, j'ai peu d'exemples en tête où ce genre de manipulations a permit à un autre organisme d'en profiter à grande échelle sans que l'Homme n'en tire un bénéfice quelconque (directement ou indirectement). Après, je peux changer d'avis, il y a peut-être/probablement/surement des cas très parlant qui me contredisent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne m'étale pas sur le sujet, bien trop long à traiter, et je l'aborde trop souvent, ça me lasse de ressortir les mêmes choses.

J'interviens juste sur ça :

 

D'autant qu'on est déjà dans une situation confortable point de vue médecine.

 

Hummmm... Non. On reste à un niveau, que tu qualifies de confortable (même si à mon avis il ne l'est pas, entre autre par rapport à ce qu'a dit Bull dans son dernier post), mais pour y rester on doit malheureusement continuer à bosser comme ça. Quand je dis "on reste" c'est parce que tout évolue continuellement, et on doit chaque jour faire face à des variations dans les maladies etc... Et donc retrouver des traitements, pour des trucs pourtant usuels en médecine. (Et sans parler des résistances croissantes aux antibio etc...)

J'ai pour exemple ma """mission""" (notez l'emploi des guillemets) dans le labo auquel je suis affecté en ce moment. Je suis amené à étudier les rapports de l'anses pour mes travaux, concernant la veille bactériologique des salmonelles. La salmonellose c'est monnaie courante dans les infections alimentaires... Et bien il existe plus de 2500 types de salmonelles, et chaque type possède des variants, qui apparaissent comme ça. On en découvre chaque année. Ces variants il faut savoir réagir quand ils apparaissent, car ils peuvent faire de gros dégâts, et rapidement. C'est pourquoi il est impossible de rester sur nos acquis, et ce n'est qu'un tout petit exemple qui est loin d'illustrer le problème dans sa globalité. Déjà qu'au final on sait guérir peu de maladies "graves", mais en plus celles-ci évoluent sans arrêt, notamment quand elles sont causées par des bactéries ou des virus (Le SIDA est un exemple flagrant lui aussi).

 

Tout ça pour dire que même si on veut stagner à notre niveau qui, je le redis, n'est pas "suffisant", on doit continuer les expérimentations sur les animaux.

Bien entendu il y en a qui sont moins éthiques que d'autres, moins nécessaires, mais ça existera toujours la connerie.

 

Pour ce qui est des OGM... Si vous saviez tout ce qui se fait dans les labo... Il y en a bien plus que ce qu'on peut penser !

Mais c'est à prendre après réflexion, car c'est effectivement bien utile dans certains cas, et je dirais même indispensable aujourd'hui.

Quand ça commence à être économique, moi non plus je ne vois pas l'utilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Honnêtement, j'ai peu d'exemples en tête où ce genre de manipulations a permit à un autre organisme d'en profiter à grande échelle sans que l'Homme n'en tire un bénéfice quelconque

 

Des études de biologie moléculaire sont couramment menées pour sauver des espèces qui courent à leur perte.

J'ai vu pas mal d'exemples pendant mes études, mais ça ne me revient pas très bien.

Hummm, entre autre le cas d'un poisson (??), dont la "santé génétique" s'épuisait.

C'est grâce aux connaissances sur l'animal (aussi bien en comportement qu'en bio moléculaire) qu'on a pu trouver les causes et ensuite les solutions aux problèmes pour éviter l'extinction de l'espèce dans la zone considérée.

Et c'est monnaie courante en écologie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et c'est monnaie courante en écologie.

 

Tout est relatif... Avec un exemple ça ne suffit pas pour avancer ça, enfin dans mon humble parcours on ne m'a quasiment jamais avancé de sauvetage de masse grâce à la bio moléculaire...

 

Merci Gwal, ca me rappelle que je partageais de très prêt l'opinion de CoolSnake sur tout ça... on se sent moins seul.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis le premier à dire qu'une vie humaine ne vaut pas plus que n'importe quelle vie d'un autre animal.

Mais je suis d'accord sur le fait qu'on a besoin de certaines expérimentations sur les animaux.

 

Comme on ne peut pas tout avoir, je me dis que du moment que l'animal est élevé dans ce but, et que c'est pas fait pour le pognon, alors ok...

Parce que les alternatives ne seront jamais aussi représentatives et efficaces.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je reconnais que ma remarque était facile, un tantinet démago, mais bon, faut reconnaître que c'est vrai....aprés on est tous pareil, je te rassure.

Pas que ta remarque m'a déplu, simplement que beaucoup se proclament "écolo and co" mais quand il faut agir ils ne suivent pas.

Honnêtement, dans mon état d'esprit actuel, je ne regretterais pas ma prise de position si je tombais malade dans 5,10 ou 40ans et qu'aucun remède n'a été trouvé parce qu'on arrêtait aujourd'hui l'expérimentation animal (situation très hypothétique j'en conviens).

 

Si telle est ta conviction, je la respecte.

 

 

Dans la situation actuelle, et au sens large, je me dis peut-être que si l'on veut tenir correctement compte du bien être des animaux peut-être faut-il mieux être des humains en bonne santé....

Je t'avoue ne pas suivre le fil de ta pensée sur ce point ?

 

Oh ça n'a rien de bien profond ^^, je voulais simplement faire référence au fait que beaucoup de traitements, protocoles de traitement, d'interventions en pratiques vétérinaires sont dérivés de pratiques issues de la médecine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oh ça n'a rien de bien profond ^^, je voulais simplement faire référence au fait que beaucoup de traitements, protocoles de traitement, d'interventions en pratiques vétérinaires sont dérivés de pratiques issues de la médecine.

 

Ou vice-versa... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

haha je n'ai pas tout lu.... Je ne ferai pas non plus de citations car se serai trop long.

 

Vu les réponses de certains je pense que ces personnes travaillent ou on déjà visité des labo de recherches.

 

Pour faire simple et rapide :

 

- Sur le sujet initial. (je n'ai pas regardé la vidéo, je le ferai plus tard):

 

Cela n'a rien de spectaculaire. De même que l'exemple de la souris fluo ... C'est juste un truc inutile qui a été publié pour faire une pseudo scoop dans la presse grand publique. L'utilisation de protéines fluorescente ou servant de rapporteur sont utilisé en quasi routine dans pratiquement tous les domaines de la biologie. Il est loin le temps de la bino ou l'on observait les cellules à x100 ^^

Le terme d'OGM est, également presque un gros mot dans la population. Il n'est d'ailleurs même pas employé par les chercheurs. Dans la labo tout ou presque est OGM. Ce terme ne veux rien dire... Pour avancer il faut forcement modifier ce sur quoi on travail pour pouvoir comprendre comment cela marche. Je suis un savant fou je fais des OGM :lol:

 

- En ce qui concerne les expérimentations animale. Cela est tout simplement nécessaire. Pour les gens qui sont contre, je pense que se sont des gens qui ne sont pas dans le domaine de la recherche et qui vois les souris, rats ... comme de jolies bêstioles. Mais il faut savoir que ces animaux sont élevés dès leur naissance dans un seul but, que des consignes très strictes sont appliquées dans les animaleries. Et que les animaux sont traités comme des rois. Je ne devrai peut être pas dire cela, mais quand je vois comme on les élève et que je pense au nombre de personnes qui n'arrivent pas a se nourrir, se loger ou se chauffer correctement j'ai de la peine.

Donc il faut arrêté avec les préjugés sur l'expérimentation animale. Du moins en France. Les règles sont très strictes et une souris coute chère à élever, a créer... Donc on ne les tues pas a la chaine juste pour voir ce que cela va donner. Les expérimentations sont réfléchies.

Après en ce qui concerne les autres pays, notamment la Chine, je ne tirerai pas les mêmes conclusions....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah bah oui, j'avais déjà donné mon avis sur le sujet, et je n'ai pas changé.

Au cas ou, strictement aucun médicament chez moi, que des plantes.

 

 

Hum, après lecture de l'autre sujet, je l'avais déjà dit aussi :D

De toute façon ça a beau m’agacer fortement (pour rester poli), ça existe et existera. Donc j'essaye de ne pas y penser, et je n'utilise pas leurs produits. Qu'on me dise que c'est "contrôler" mon opinion reste la même. Que c'est "utile" voir "nécessaire", mon opinion est quand même la même.

Et sur l'utilisation en clinique vétérinaire, une souris ne coûte pas assez cher pour qu'on la soigne, selon la mentalité de pas mal de personne. Ben voui, entre en acheter une pour quelques euros ou payer les frais véto, pour certains (beaucoup ?) le choix est vite fait. Le service est donc, pour moi (je tiens tout de même à le souligner, c'est mon avis et non une vérité générale ni une incitation à abandonner tout ce que l'homme à créé) à sens unique.

Mais je me suis assez étalé sur l'autre sujet pour pourrir des topics de ce style.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même si ce n'est pas le sujet, les expériences sur les animaux sont reglementées. La souris est propice aux expériences parce que c'est un animal reproductible à volonté, et que sa génétique est assez connue. Sans compter que les souris de laboratoire ne sont pas cueuillies dans la nature mais reproduites en captivité depuis des générations et des générations par des établissements dont c'est le métier, grand bien leur fasse.

Après il y a des sujets moins louables que les autres, des sujets louables traités par des scientifiques peu scrupuleux, piloté par un marché etc etc... Faut pas généraliser non plus, même si je comprend l'aversion qui en découle, c'est humain.

 

L'intérêt d'avoir un poisson qui brille ou un arbre qui brille me parait limité (quoique pour l'arbre qui brille ...). Il n'y a pas QUE des applications toys&us hein, je peux développer ...

 

Je trouve également intéressant le concept qui entre, si je comprend bien, en direct concurrence avec les recherches sur les nano machines ou l'ont crée un organisme indépendant versus les recherches en génétique ou l'ont modifie des organismes vivants (notamment E. coli), sujet du reportage en question.

 

Pour finir, un peu démago, heureusement que tout le monde n'est pas aussi ferme et fermé, parce que ça s'appelle être extrémiste, et je peux aussi développé :)

 

Bref il est cool ce reportage !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...