Aller au contenu
flo2b

ma veuve (Latrodectus tredecimguttatus)

Messages recommandés

alors oui je dit la mienne mais c pas totalement vrai elle a élu domicile dans la logette a eau est mange tout se qui passe

elle n'est pas très colorée on a plus l habitude d en voir avec plein de point rouge que comme sa je tenais a vous partager ma trouvaille

 

dscf06022.jpg

 

Uploaded with ImageShack.us

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Belle bête. Comme c'est un peu le cas :wink: , tu pourrais aussi la poster dans la section herping, on y voit pas souvent ce genre de bête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que ça se ressemble beaucoup, mais morphologiquement parlant, de près ça n'a rien à voir.

Il faut dire que la pose sur cette photo n'est pas des plus parlante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a le meme style que celle la qui se promene dans le coin aussi un peu plus grosse et beaucoup plus colorée vous s avez se que sa peut etre je vous met une photo si je peut

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça par contre attention c'est une Latrodectus sp. !

Enfin selon moi, si vitriol repasse par là il te donnera un avis bien meilleurs et précis que ça ! (tout le monde n'élève pas des Steotoda sp. en liberté dans son salon !^^)

 

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
A y voir de plus près, le genre Latrodectus n'a pas cette fameuse marque rouge sous l'abdomen, et pas dessus?

 

Le genre Latrodectus est composé d'une trentaine d'espèces aux motifs inter- et intra-spécifiques extrêmement variables, allant du sablier caractéristique avec les motifs dorsaux à uniformément noire sans un soupçon de couleur (Latrodectus tredecimguttatus et Latrodectus dahli dans leur forme type par exemple).

 

A la sortie du cocon tous les jeunes sont dotés de motifs caractéristiques identiques et c'est à ce moment qu'il est le plus facile de déterminer l'espèce. Je ne parle pas de la couleur de fond mais bien des motifs.

A mesure de leur croissance les veuves d'une même espèce peuvent prendre des chemins chromatiques différents, et le dernier stade, à moins qu'il réunisse les motifs évidents et propres à l'espèce ne peut être utilisé pour l'identification, il y a trop de variations, la répartition du mélanisme efface souvent beaucoup de choses et inversement, certaines peuvent être brunes.

 

A savoir qu'on trouve des variations géographiques mais on en trouve aussi au sein d'une même fratrie, d'une intensité parfois déroutante.

 

Les motifs et les couleurs ont parfois été utilisés pour décrire de nouvelles espèces dans de vieilles publications qui datent d'1/2 siècle, mais il est évident que ce ne sont pas des critères fiables.

 

Concernant par exemple Latrodectus tredecimguttatus, vu qu'on en parle

 

Il existe des formes adultes aux 13 motifs distincts et rouges, mais il existe aussi certaines qui en arborent des orange-jaune avec les rangées latérales de motifs soudés entre eux.

On trouve aussi des formes complétement mélaniques en France comme en Espagne, mais surtout en Espagne. Et là bas on y trouve aussi Latrodectus lilianae qui a dans sa forme type des motifs "volcaniques". Mais quand ces deux espèces, au même endroit sont entièrement mélaniques on a plus qu'un choix: les setae abdominales de L tredecimguttatus sont bifides.

 

Concernant la veuve sur le lien donné par Flo2b c'est effectivement une L. tredecimguttatus sub-adulte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×