Aller au contenu
Bulle reptilienne

problème jeune bci

Messages recommandés

Bonjour mon bci de 4 mois a refusé les 2 dernières proies proposées et n'a pas mué depuis que je l'ai c'est à dire 1mois et demi. je voulais savoir s'il y avait un problème pour ces deux choses ?

Mais surtout il a un reste d'excrément il me semble sur le cloaque qui ne s'en va pas malgrè qu'il ai fait ses besoins plusieurs fois. il faudrait faire quelque chose ?

merci...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci, combien de temps pour le bain ?

il est dans un terra de 80*40*50cm. un assez grand bac d'eau mais j'ai pas d'hygromètre donc pour l'hygrométrie je sais pas trop mais on m'a dit qu'un bac d'eau assez grand suffisait. 31/32°c dans la zone chaude.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arf désolé...

Si tu nous avais mis une photo on aurrait peut-être pu tirer la sonnette d'alarme et te conseiller un tour chez le veto...

Je pense peut être à un prolapsus, tu ne veux pas lui faire faire uen autopsie?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après ce que tu décris, rien a voir avec tes paramètres de maintenance Bulle, donc ne te jette pas la pierre... En revanche, des restes de selles sur le cloac laisse présager un problème digestif (type diarrhée)... L'origine pourrait être d'ordre bactérien, parasitaire ou viral.

Dans le doute, je te conseil de bien désinfecter tout ce qui a été en contact avec ce serpent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si le protocole de quarantaine a été respecté, non... rien de particulier a faire. Simplement surveiller les autres reptiles et tenir compte de ce qui c'est passé avec ce petit Boa en cas de problème (en parler au véto lors du diagnostique)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Si le protocole de quarantaine a été respecté, non... rien de particulier a faire. Simplement surveiller les autres reptiles et tenir compte de ce qui c'est passé avec ce petit Boa en cas de problème (en parler au véto lors du diagnostique)...

 

Si ce serpent était effectivement porteur de quelque chose (ce qui reste encore à déterminer) avant d'arriver dans l'élevage c'est que, protocole de quarantaine ou non, c'est passé inaperçu. Si ça a été chopé après, ça en revient au même.

Dans les deux cas, il y a un risque.

 

Par contre sur ce topic, je trouve génial les diagnostiques à partir de rien...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les deux cas il n'y a pas le même risque Vitriol. Tu soulève un point important et je te remercie de l'avoir fait :wink: ...

 

Le protocole de quarantaine consiste a isoler un nouvel arrivant des autres animaux (isolé peut vouloir dire éloigner au maximum si on a qu'une seule pièce, l'idéal étant tout de même dans une autre pièce), mais pas seulement. Il consiste aussi a éviter toute contamination croisée.

Qu'est-ce-que la contamination croisée? C'est tout simplement lorsqu'un virus, une bactérie ou encore un parasite (coccidiose comprise) est transporté d'un spécimen malade a un spécimen sain par l'intermédiaire d'un objet (ou par exemple d'un parasite extèrne comme les acariens).

 

Donc les deux éléments importants et basiques dans le protocole de quarantaine:

1). L'éloignement physique du ou des spécimens en quarantaine par rapport aux autres animaux.

2). L'utilisation d'un materiel dédié à la quarantaine qui ne sera pas en contacte avec les autres animaux (1 éponge de nettoyage par spécimen en quarantaine, un pince de nourrissage pour la quarantaine, un crochets, etc../ Bien se laver les mains et les désinfecter (avant-bras compris) après avoir manipuler le ou les animaux de quarantaine. Se désinfecter les mains entre chaque animal (ou utilisation de gants jetables) / et en toute logique, toujours commencer a s'occuper des autres animaux en premier pour terminer par ceux de quarantaine.

 

La durée d'une quarantaine avec un reptile sera établie en fonction de la durée d'incubation des principales pathologies qui touche l'espèce concerné. Le problème avec le Boa c'est qu'il est connu pour pouvoir resté asymptomatique durant très longtemps (plusieurs années parfois) même si il est porteur d'IBD.

Personnellement, je pratique quatre mois de quarantaine pour un Python... et lorsque j'avais du Boa c'était un an de quarantaine loin des autres, passé ce délai je gardais un kit de nettoyage (éponge serviette) par Boa et la seul interaction avec un autre serpent était pour l'accouplement.

 

Toutes ces précautions ne permettent pas d'arriver au risque zéro, c'est comme en chirurgie, le risque zéro n'existe pas... mais on peut s'en approcher en respectant ce protocole qui va éliminer les risques les plus importants.

 

Donc oui vitriol, tu as raison, il y a toujours un risque. Ce n'est pas pour autant que Bulle doit vivre dans la psychose. Une simple surveillance du comportement des ses autres animaux lui permettra d'intervenir rapidement en cas de problème, de consulter un vétérinaire (spé reptiles ) sans oublier de spécifier la mésaventure qu'il a eu avec un jeune Boa, pour que le véto ait toutes les infos qui vont déterminer et orienter ses recherches de diagnostique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais là on n'est plus dans la configuration d'un risque au moment de l'introduction, on a simplement un serpent qui est mort dans la pièce, donc au delà du chapitre quarantaine, des suites d'on se sait quoi. Je ne vois pas ce que la quarantaine vient faire là dedans. L'agent responsable, si tant est qu'il existe, est dans sa pièce avec le reste. Qu'il/elle ait pris des précautions antérieures pour éviter la contamination du reste du troupeau, ça lui fait certes une belle jambe, mais n'influe en rien sur la situation actuelle.

 

Je n'ai jamais dit qu'il/elle devait devenir paranoïaque. C'est à elle de choisir ce qu'il/elle veut faire: soit il/elle attend comme tu l'indiques, soit il/elle prend les devants.

Cependant,

vu sa question initiale et donc par extrapolation ses acquis,

vu le temps que peut tenir un serpent sans broncher face à une affection qui une fois est décelée a souvent bien fait son nid,

et sans sous-entendu péjoratif,

je ne suis pas sûr que de l'inciter à se fier à ses propres observations comportementales soit le conseil le plus judicieux.

 

Je pense que si cette/ce jeune (?) intervient sur le forum c'est parce qu'il/elle est déboussolé(e) et veut récolter des conseils pour ne pas revivre cette mésaventure. Il serait bon de lui proposer un panel de solutions envisageables pour qu'il/elle puisse faire son choix.

C'est à dire, sans autres d'éléments mis à disposition pour diagnostiquer quoi que ce soit (même ce cloaque souillé qui ne prouve rien) il/elle peut:

- Soit emmener le cadavre pour une autopsie, à condition qu'il soit encore exploitable.

- Soit emmener toute la famille chez le véto en se fiant à son verdict.

- Soit emmener uniquement les bronzes fumants de toute la panoplie, ce veut dire qu'il/elle se focalise uniquement sur une pathologie digestive.

- Soit attendre et voir si un autre commence à avoir des symptômes.

et

- Soit utiliser des ustensiles individuels et/ou jetables, et du gel hydroalcoolique entre chaque animal.

- Soit supposer que si ils ont tous été nettoyés avec du matos commun, ils sont de toute façon tous porteurs asymptomatiques (au mieux) et que de telles précautions d'hygiène sont superflues.

 

Et j'en oublie certainement, et je ne doute pas que d'autres complèteront ( Wouaw, que c'est beau une communauté :D ).

Mais au moins il/elle a la possibilité de choisir sa propre marche à suivre, non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×